4 février 2023
spot_img
AccueilCommuniquéLutte anti-incendies de forêts : acquisition prochaine de drones

Lutte anti-incendies de forêts : acquisition prochaine de drones

Incendies de Kabylie
Les incendies de l’été 2021, notamment en Kabylie, ont fait plus de 220 mort et causé des dégâts inestimables à l’écosystème local.

Le Directeur général des forêts, Djamel Touahria, a annoncé lundi à Skikda que des drones seront acquis dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre les feux de forêts.

« Ces drones à impact positif dans la lutte contre les feux de forêts, permettront la découverte des foyers des incendies avant l’extension de leurs aires », a affirmé M. Touahria à l’APS au cours du second jour de sa visite de travail dans cette wilaya en compagnie d’une délégation comprenant la représentante-résidente du PNUD en Algérie et un représentant du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

La délégation s’est rendue, lors de la deuxième journée de sa visite dans la wilaya, dans la zone humide Guerbès-Sanhadja, dans la daïra de Benazouz.

La Direction générale des forêts (DGF), a ajouté le même responsable, œuvre à ouvrir des pistes et des tranchées anti-incendies qui permettent de mieux combattre les incendies et font partie de la stratégie de l’Etat de lutte contre les feux de forêts.

Cette année, 28.000 hectares d’aires forestières, de maquis et de vergers arboricoles notamment ont été la proie des flammes, a rappelé le même cadre, estimant que cette superficie est « réduite » comparativement aux années précédentes.

- Advertisement -

Ce recul des espaces incendiés, a-t-il précisé, est le résultat des efforts et de la stratégie efficiente engagées avec le concours des autres acteurs dont l’Armée national populaire (ANP) et les services de la Protection civile. En août 2021, rien qu’en Kabylie plus de 110 000 ha ont été dévorés par les incendies.

M. Touahria a considéré que les forêts constituent une ressource nationale et mondiale à préserver, et à exploiter dans le domaine du tourisme de manière rationnelle en ouvrant la voie à des investissements à long terme en rapport étroit avec la nature.

La délégation qui comprend la représentante-résidente du PNUD en Algérie, Blerta Aliko, le représentant du ministère des Affaires Etrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Samir Chebeb, des cadres et des directeurs exécutifs de wilaya, a visité la zone humide Guerbès Sanhadja. Elle a également visité la pépinière de Guerbès et le centre d’éducation et de sensibilisation écologique.

Premier du genre à l’échelle nationale, ce centre comprend notamment une salle 3D qui permet aux enfants de découvrir par visite virtuelle en 3D la richesse biologique de cette zone humide et les diverses espèces d’oiseaux, d’animaux et de plantes qui y vivent.

La délégation avait assisté dimanche à la présentation du projet de gestion intégré du complexe de zones humides Guerbès-Sanhadja menée conjointement par le ministère des Affaires étangères et de la Communauté nationale à l’étranger, le PNUD et la DGF.

Le complexe de zones humides Guerbès-Sanhadja comprend neuf lacs de 2.580 hectares de superficie et se distingue par sa richesse botanique et animale, et l’accueil de près de 230 espèces différentes d’oiseaux.

Avec APS

ARTICLES SIMILAIRES

3 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Procès en appel de l’islamologue, Saïd Djabelkhir 

L'affaire de l'universitaire spécialiste en jurisprudence de la Charia islamique a été de nouveau convoquée  devant le juge, annonce son avocate, Fetta Sadate. Le...

Les plus populaires

Commentaires récents