18 août 2022
spot_img
AccueilChroniqueMagistrale leçon d’humilité pour l’humanité !

Magistrale leçon d’humilité pour l’humanité !

« The pale blue dot » de Carl Sagan

Magistrale leçon d’humilité pour l’humanité !

Le 5 septembre 1977, Voyager 1 décolle de cap Canaveral. Tout juste débarqués en Floride, nous étions un bon groupe d’Algériens à avoir la chance d’assister sur place à cette aventure humaine qui continue sans cesse de nous épater, avec ces images époustouflantes envoyées des confins de notre système solaire !

En 1983, après avoir survolé les abords de Saturne, trois années auparavant, Carl Sagan eut cette idée géniale de demander à la NASA d’orienter les caméras de bord afin de prendre une photo de la planète Terre, située alors à des milliards de kms de distance de Voyager 1. Pour des raisons techniques et de disponibilité des équipes de manipulation des codes informatiques, ce n’est que 7 ans plus tard que la requête de Carl Sagan fût honorée, suite à la forte insistance de ce dernier !

C’est donc le 14 février 1990 que la photo en question fût réceptionnée pour être dévoilée et émerveiller le monde. Du moins le public avide de cosmos et d’astronomie. Une photo qui n’avait rien de spéciale en tant que telle. Mais le fait est que la Terre apparaissait sous la forme d’un point minuscule, à peine perceptible à l’œil nu. Une photo qui remet en question toutes les pensées philosophiques qui consistent à attribuer à l’homme le rôle de créature préférée des cieux !  À cet égard, l’idée de génie de Carl Sagan fût d’exploiter cette photo en l’accompagnant d’un texte bouleversant de vérité ! Une vérité qui ferait naître quelques doses d’humilité dans la petite cervelle de ceux qui s’octroient des titres de titans et se croient capables d’abattre toutes sortes de colosses et de cyclopes, alors qu’ils sont agglutinés dans un espace minuscule et insignifiant pour leur physique et leur égo de géants !

D’ailleurs, il est à se demander si les fervents d’un 5ème mandat pour Bouteflika visionnaient la vidéo « the pale blue dot » (*) et en cogitaient le sens profond, ils ne jetteraient pas tous l’éponge et se suicideraient pour tout le mal qu’ils font au pays, et donc à une parcelle de ce « pale blue dot » qui nous abrite tous, nous les petits humains réunis à l’intérieur d’un point cosmique trop exigu pour porter la charge de nos ambitions !  

- Advertisement -

Disserter sur la signification du mot humilité, et vouloir donner aux mots un sens supérieur ou égal au message de Carl Sagan, est un défi de l’impossible ! en plus de faire porter à telle ambition la signature d’une prétention en totale opposition à la dimension corpusculaire que le message nous force à épouser ! De ce fait, je m’étais contenté, en condition initiale à ce texte, de me lancer dans une aventure de traduction, pour ceux qui auraient quelque mal avec la langue de Shakespeare. Une aventure que j’ai vite fait d’abandonner, car telle traduction existe déjà ! au temps pour moi !

L’humilité, Nelson Mandela en avait à revendre à l’ensemble du « pale blue dot » ! Il est rassurant de constater que telle caractéristique se transmet génétiquement ! Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter la dialectique apaisée et apaisante du petit fils Mandela !  

Question à un dinar pour ceux qui auront visionné la vidéo de Carl Sagan : sur une échelle de 1 à 10 (si tant est qu’on puisse l’appliquer à cette race de schtroumpfs descendus d’une planète d’un monde arabe à part, au sens de l’envahisseur mecquois du terme, pour asservir la planète berbère) quel serait le niveau d’humilité de nos dirigeants ? De Bouteflika le conquérant à Ouyahia le servant, de nos généraux majors à leurs dégradés minors ?

D’ailleurs, n’est-ce pas une insulte envers Nelson Mandela que d’inviter ces schtroumpfs qui nous gouvernent (de force, faut-il le rappeler ?) dans un texte dédié à Carl Sagan et notre « pale blue dot » ?

Voici donc la traduction du texte qui accompagne la vidéo du « point bleu pâle », telle que piochée sur le net. Si après l’avoir visionnée et intégrée dans leur logiciel d’analyse de la Vie, d’aucuns ne se sentent pas petits, alors il ne sert plus à rien de disserter et d’espérer quoique ce soit pour l’Algérie, Kabylie incluse ! Bon voyage dans l’espace ! Sentons-nous petits ! Car petits et insignifiants, nous sommes ! y compris ce nain auquel on fait galoper un cheval mécanique non-ailé pour nous le présenter en sauveur céleste, en Mahomet libérateur du pays :

« Regardez encore ce petit point. C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Sur lui se trouvent tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui n’aient jamais vécu. Toute la somme de nos joies et de nos souffrances, des milliers de religions aux convictions assurées, d’idéologies et de doctrines économiques, tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations, tous les rois et tous les paysans, tous les jeunes couples d’amoureux, tous les pères et mères, tous les enfants plein d’espoir, les inventeurs et les explorateurs, tous les professeurs de morale, tous les politiciens corrompus, toutes les “superstars”, tous les “guides suprêmes”, tous les saints et pécheurs de l’histoire de notre espèce ont vécu ici, sur ce grain de poussière suspendu dans un rayon de soleil.

La Terre est une toute petite scène dans une vaste arène cosmique. Songez aux fleuves de sang déversés par tous ces généraux et ces empereurs afin que nimbés de triomphe et de gloire, ils puissent devenir les maîtres temporaires d’une fraction d’un point. Songez aux cruautés sans fin imposées par les habitants d’un recoin de ce pixel sur d’indistincts habitants d’un autre recoin.

Comme ils peinent à s’entendre, comme ils sont prompts à s’entretuer, comme leurs haines sont ferventes. Nos postures, notre propre importance imaginée, l’illusion que nous avons quelque position privilégiée dans l’univers, sont mis en question par ce point de lumière pâle. Notre planète est une infime tache solitaire enveloppée par la grande nuit cosmique. Dans notre obscurité — dans toute cette immensité — il n’y a aucun signe qu’une aide viendra d’ailleurs nous sauver de nous-mêmes. La Terre est jusqu’à présent le seul monde connu à abriter la vie. Il n’y a nulle part ailleurs, au moins dans un futur proche, vers où notre espèce pourrait migrer. Visiter, oui. S’installer, pas encore. Que vous le vouliez ou non, pour le moment c’est sur Terre que nous prenons position.

On a dit que l’astronomie incite à l’humilité et fortifie le caractère. Il n’y a peut-être pas de meilleure démonstration de la folie des idées humaines que cette lointaine image de notre monde minuscule. Pour moi, cela souligne notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir le point bleu pâle, la seule maison que nous n’ayons jamais connue »

En conclusion, une petite phrase de Mark Twain pour faire réfléchir davantage ceux qui osent cogiter encore dans ce monde robotisé auquel on a injecté des croyances mystico-politiques en tous genres :

« Ce n’est pas ce que vous ne savez pas qui vous pose des problèmes, mais ce que vous savez avec certitude et qui n’est pas vrai ».

N’est-ce pas là un beau résumé de tout ce qui se distille dans les écoles, les mosquées et les télés de ce de pays qui porte le nom d’Algérie ? par la grâce de tant de certitudes par nos gouvernants servis, en vérités absolues !

K. M.

 

Auteur
Kacem Madani

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Emmanuel Macron en visite à Alger le 25 août

Le président français fera sa première visite d'état sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune en Algérie le 25 août, selon Jeune Afrique. Les deux chefs d’Etat...

Les plus populaires

Commentaires récents