8 août 2022
spot_img
AccueilPolitiqueManœuvres militaires maroco-françaises à l'est du Maroc

Manœuvres militaires maroco-françaises à l’est du Maroc

Manoeuvres militaires

Un exercice interarmées maroco-français est en cours jusqu’au 25 mars dans la région d’Errachidia, dans l’est du Maroc, a indiqué lundi l’état-major des Forces armées royales (FAR) dans un communiqué.

« Chergui 2022 » est un exercice « mené dans le cadre des missions de défense de l’intégrité territoriale, visant à consolider les capacités de planification et le développement de l’interopérabilité technique et opérationnelle » entre les FAR et l’armée française, précise le communiqué publié par l’agence de presse MAP.

Il se déroule depuis le 1er mars dans la province d’Errachidia, située dans la nouvelle « zone Est », la région militaire récemment créée par le Maroc le long de sa frontière avec l’Algérie.

« Les travaux de planification de cet exercice ont été conjointement menés entre les responsables militaires des deux pays, en France et au Maroc, depuis septembre dernier », ajoute l’état-major des FAR, sans autre détail.

Ces manœuvres sont conduites régulièrement dans le cadre de la coopération militaire entre les deux pays, a souligné de son côté l’ambassade de France au Maroc.

- Advertisement -

En juin 2021, des exercices conjoints pilotés par les Etats-Unis et co-organisés par le Maroc auront lieu à la mi-juin en partie dans le territoire du Sahara occidental.

Les plus récentes manœuvres avec la France avaient eu lieu du 23 mai au 3 juin 2021 dans la région de Ouarzazate (sud). Des manœuvres militaires en mer ont été aussi menées par les armées des deux pays dans l’Atlantique en août dernier.

Pour « Chergui 2022 », la France a déployé des moyens aéromobiles, dont la 4e Brigade d’aéro-combat, des éléments de l’infanterie de marine, y compris blindés, et six hélicoptères Gazelle, Puma et Caïman, a précisé l’ambassade.

La création de la nouvelle zone militaire marocaine survient dans une période de tensions entre Rabat et Alger, notamment au sujet du Sahara occidental et le récent rapprochement entre le Maroc et Israël.

La crise entre Alger et Rabat a démarré en décembre 2020 quand l’Algérie a dénoncé des « manœuvres étrangères » visant à la déstabiliser après la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, en contrepartie d’une normalisation des relations entre le Maroc et Israël.

L’Algérie rappelle son ambassadeur au Maroc en réaction aux propos d’un diplomate marocain qui a exprimé son soutien à l’indépendance de la Kabylie. Puis le 24 août 2021, Alger rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc et décide de fermer son espace aérien aux avions marocains. Depuis c’est aussi le gazoduc qui passe par le Maroc pour alimenter l’Espagne qui a été fermé par l’Algérie.

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Les plus populaires

Commentaires récents