19 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneMarine Le Pen conditionnera l'octroi de visas aux Algériens

Marine Le Pen conditionnera l’octroi de visas aux Algériens

 

Marine Le Pen

Marine Le Pen, la candidate d’extrême-droite à la présidentielle française, a déclaré mercredi que son premier acte vis-à-vis de l’Algérie, si elle était élue, serait de conditionner tout octroi de visa à la réadmission de ressortissants algériens « indésirables » dans leur pays.

« Mon souhait est d’emblée de conditionner tout nouvel octroi de visa au profit de ressortissants algériens, toute autorisation de transfert de fonds, toute acquisition de propriété en France par un dignitaire algérien, à plusieurs éléments, incluant une mise en œuvre effective de la réadmission par les autorités consulaires algériennes en France », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse de présentation de son programme en matière de politique étrangères.

Digne fille de son père, Jean-Marie Le Pen, la candidate agite le chiffon rouge de l’immigration pour attirer les voix de la droite et celles qui avaient voté Eric Zemmour. Le thème a toujours été pour elle, comme pour tous les candidats de droite et plus, un précieux fonds de commerce.

Marine Le Pen s’en prend au régime algérien et a déploré à cet égard « la forte réticence algérienne à mettre en oeuvre une politique de réadmission de ressortissants indésirables sur le sol français ».

- Advertisement -

« Les Algériens qui vivent déjà en France et se comportent conformément au droit français, respectent nos us et coutumes et aiment la France, ses traditions, son histoire, sa culture, qui bénéficient d’un contrat de travail et qui nous enrichissent de leur savoir-faire, ce qui constitue, je pense, la majorité d’entre eux, n’ont pas de raison de ne pas être invités à y rester », a-t-elle assuré.

« Les autres, certes minoritaires, devront partir et les services consulaires algériens devront délivrer des laissez-passer en respectant la décision souveraine de la France d’éconduire de son sol tout étranger qu’elle juge indésirable, même d’ailleurs sans condamnation pénale », a-t-elle souligné.

Marine Le Pen a promis un « discours décomplexé, clair et lisible pour l’Algérie », et au-delà une volonté « d’entretenir des relations amicales » avec ce pays.

Elle s’est aussi engagée plus largement à « enrichir » les liens de la France avec les trois Etats du Maghreb.

« Je pense au Royaume du Maroc, qui nous est cher, et à notre appui à la stabilisation en cours en Tunisie, si les autorités tunisiennes la sollicitent », a-t-elle relevé.

La France a déjà annoncé une réduction du nombre de visas accordés aux ressortissants du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie en raison du « refus » de ces pays du Maghreb de délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés de France.

Avec AFP

5 Commentaires

  1. l’Algerie terrorise les sub sahariens et les traitent miserablement. Le racisme algerien est aussi degoutant que celui de la droite francaise. On n’as de lecon a donner a personne.

  2. Si ce qui est annoncé vis-à-vis des dignitaires algériens qui cherchent refuges auprès de fafa, à la fin de leurs services, est appliqué avec la même rigueur que pour le peuple, nous ne pouvons qu’applaudir.
    On sait d’avance ce que vaut la politique des réseaux et fafa ne peut pas s’empêcher des ingérences souterraines qui minent tous les pays tombés sous son influence comme d’ailleurs les autres (USA, UK, Russie, Chine,…)
    Ce n’est que du populisme électoral. Rien de plus.

  3. La France ne se privera certainement pas de la manne providentielle que constitue l’exportation vers de l’argent volé au peuple algérien par des politichiens véreux!

  4. Rien de nouveau sous le ciel.
    D’un coté, une jeunesse algérienne avide de vivre, mais au chômage, affectée par la mal vie et qui désespère ; de l’autre, une nation « occidentale » néo colonialiste parée de toute la panoplie satanique du mal et de la dépravation mais… vitrine d’une abondance toute relative qui tente une partie de notre jeunesse sans espoir.

    Et entre les deux, la Méditerranée qui devient le tombeau, ou la planche de salut pour des milliers d’Africains. Alors que pour d’autres, au pouvoir d’achat conséquent, c’est Nice, La Riviera espagnole, la dolce vita ; c’est l’espace de vacances au soleil pour oublier le stress d’une vie vouée au travail.

    Lepen proclame donc, haut et fort, qu’elle se réservera la « décision souveraine de la France d’éconduire de son sol tout étranger qu’elle juge indésirable, même d’ailleurs —sans condamnation pénale— ». Cela vise en particulier nos ressortissants. Il faut souligner cette précision—sans condamnation pénale— c’est-à-dire que l’Etat de droit français est complètement bafoué quand il s’agit de nos ressortissants. On fera donc la différence entre un Algérien lambda et le corrompu issue de la sphère gouvernementale algérienne disposant de capitaux.

    Donc… rien de nouveau sous le soleil de la corruption.
    Notre justice continuera d’ignorer les détournements de fonds publics et de geler les procédures en ne collaborant pas avec les juridictions étrangères dont française. Et nos représentants qui nous ont tant vanté leur patriotisme continueront à acheter de beaux appartements à Paris ou à Dubaî.
    En son temps, Monsieur Djilali Hadjadj, le président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), avait vivement critiqué l’inaction de notre Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC). Que disait-il ?
    Dans un communiqué de presse rendu public le 22 juin 2016, il avait relevé que cet organe ne s’est pas distingué par «une activité débordante, loin s’en faut », à telle enseigne que l’écrasante majorité des Algériens ignorait jusqu’à son existence. « Depuis son installation effective au début de l’année 2011 – soit —cinq longues années ( !!!)— après sa création par la loi du 20 février 2006 relative à la prévention et la lutte contre la corruption, l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC) n’a jamais vraiment agi face à une actualité abondante relative aux scandales de corruption qui éclaboussent des personnalités importantes au pouvoir ». Dixit M. D. Hadjagj. Et depuis, c’est le silence complet… ou plutôt complice.

    Quant à M. Tebboune et sa fameuse promesse de récupérer les sommes détournées … si nos compatriotes comptent sur les sommes détournées pour renflouer les caisses de l’Etat autant croire au Père Noël, les procédures peuvent durer des années. Où ne jamais aboutir si notre justice ne bouge pas. Alors que notre président incorruptible dispose de tous les pouvoir pour ce faire ! Et quand les fonds détournés sont déposés dans des banques des Emirats, il n’y a aucune chance de les récupérer.

    Donc les nantis continueront à investir dans ces pays sur développés que sont la France ou l’Espagne ou l’Italie, comme le font certains journalistes très patriotes, bénéficiant de passe droit et de la connivence du pouvoir.

    Mais qu’en est-il de ces Algériens qui partent avec pour tout bagage que l’espoir, en laissant derrière eux leur espérance, leurs ambitions et leur projet ?
    Autant les français accueillent à bras ouverts les réfugiés et réfugiées ukrainiens, autant nos compatriotes sont perçus comme des intrus par la Lepen en question et ses millions de soutiens. Mais heureusement, il existe quand même des français, comme il existe chez nous des algériens, qui conçoivent la solidarité et l’humanité autrement que basées sur la « race » ou la nationalité.

    Cependant le sort réservé à maints de ces jeunes hommes et femmes n’est pas des plus enviables et il leur faudra beaucoup de courage pour persévérer et s’en sortir. Le risque de sombrer dans la délinquance est à redouter, surtout quand on n’a pas acquis un minimum de diplômes ou que l’on ne possède pas un bon niveau en langue française. Cependant il existe une solidarité entre nous ainsi que des structures françaises étatiques et non étatiques permettant d’éviter le pire et de facilité l’adaptation. Ce qui veut dire qu’il leur faudra, dans un tel environnement non seulement survivre, mais trouver des stratégies appropriées pour comprendre et s’adapter aux critères du mode de vie ainsi qu’au mode de penser occidental de la société française.

    En vérité, par ces déclarations honteuses, Lepen veut casser tout le système d’accueil qui est en place et qui a permis à des milliers de réfugiés de toutes provenances de s’insérer dans la société française. Et, en ce qui concerne nos compatriotes, en tant que digne héritière de son criminel de père, pour elle, la Guerre d’Algérie continue.

    N’est-ce pas le meilleur curriculum vitea que l’on puisse présenter que de braver la mort, en mer, pour embrasser une nation? Nombre de nos jeunes mériteraient que les autorités françaises reconnaissent leur courage et le prennent en compte en leur réservant un accueil digne et humain.

    Quant à nos dirigeants, rien à signaler, la vie continue comme avant. Du moment que le prix du baril monte, que nous signons des contrats gaziers avec l’Italie, que nous avons des projets de mirobolants contrats avec x, y, et z … win win comme il se doit, mais qui ne se réalisent jamais, le reste …. Statut de la femme algérienne, éducation, instruction, recherche, culture, formation, centres d’apprentissage, éducation civique, éducation physique et sportive, maison des jeunes et de la culture, cinémas, initiation et protection de l’environnement, emplois, justice indépendante enfin tout ce qu’un état moderne et soucieux de son avenir devrait apporter à notre jeunesse en leur donnant des raisons de vivre sur cette terre et de croire dans le génie des hommes. Et ces concepts sont scrupuleusement éradiqués par notre système de gouvernance.

    Il est vrai qu’il est plus facile de gouverner un peuple de mouton bercé par la propagande officielle et la rente pétrolière qu’un peuple éduqué qui pense et qui critique.
    Les Ukrainiens en sont l’illustration. M. Poutine en a fait l’expérience. En 30 ans, les Ukrainiens ont découvert les vertus et les avantages de la liberté malgré la corruption qui sévissait dans ce pays. La Patrie, pour eux, n’est pas un mot qu’on met à toutes les sauces de discours insipides, la patrie est la terre du Père et de la Mère que l’on défend les armes à la main s’il le faut (comme l’ont fait certains de ma génération) mais c’est aussi la terre que l’on promeut par la mise en place d’un système politico économique efficient afin que ses enfants y trouvent le bonheur d’y vivre et de s’y épanouir.

    Alors à quand la joie de vivre sous le beau soleil algérien en faisant un pied de nez à l’horrible lepen?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents