26 septembre 2022
spot_img
AccueilMondeMaroc : manifestation contre la normalisation des liens avec Israël

Maroc : manifestation contre la normalisation des liens avec Israël

Les Marocains brûlent un drapeau israélien

Des dizaines de manifestants pro-Palestiniens ont protesté vendredi 9 septembre devant le Parlement marocain contre la normalisation des liens entre le royaume et Israël, après que l’Etat hébreu a rappelé son ambassadeur à Rabat dans le cadre d’une enquête, ont constaté des correspondants de l’AFP.

Une centaine de personnes ont scandé des slogans contre le rapprochement entre le Maroc et Israël, critiquant son ambassadeur David Govrin et le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita. La radio publique israélienne Kan a rapporté lundi qu’une délégation du ministère des Affaires étrangères avait été dépêchée à Rabat, à la suite d’accusations d’abus sexuels visant David Govrin. Une source diplomatique israélienne a confirmé à l’AFP que David Govrin avait été rappelé le temps d’une enquête, sans en préciser la nature.

Selon les médias israéliens, le diplomate fait face à des accusations d’exploitation de femmes marocaines, de harcèlement sexuel et d’attentat à la pudeur. «Aujourd’hui, nous sommes devant le parlement pour protester contre les actes hideux» qui auraient été commis par David Govrin, a déclaré Amine Abdelhamid, un militant pro-palestinien opposé à la normalisation des liens entre le Maroc et Israël. «La dignité du Maroc n’est pas à vendre, la normalisation doit cesser», a-t-il déclaré. Les manifestants ont brûlé un drapeau israélien à la fin de la manifestation.

Relations coupées en 2000

Rabat a coupé ses relations avec Israël en 2000 à la suite du déclenchement de la deuxième intifada palestinienne, mais en 2020, le Maroc a suivi les Émirats arabes unis et Bahreïn en officialisant ses liens avec Israël. L’accord soutenu par les États-Unis a vu Washington reconnaître la souveraineté marocaine sur le territoire contesté du Sahara occidental.

- Advertisement -

David Govrin, 59 ans, a été le représentant d’Israël au Caire avant d’être nommé ambassadeur à Rabat l’année dernière. Contacté par l’AFP cette semaine, le ministère israélien des Affaires étrangères n’a pas fait de commentaire sur l’enquête. Il y a également des allégations de détournement de fonds et la disparition apparente d’un cadeau du monarque marocain pour célébrer le jour de l’indépendance d’Israël.

David Govrin se trouve actuellement en Israël et participe à l’enquête en cours, a déclaré une source diplomatique israélienne. Les autorités marocaines n’ont pas fait de commentaires sur cette affaire. Avec AFP

 

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. Imaginez une manifestation à Alger contre le soutien « à tout prix » de l’Algérie à la RASD. Abadan! Atteinte à la stabilité du pays et à l’intégrité du territoire. Pourquoi, comment? Ne cherchez pas à comprendre c’est comme ça. Et surtout et par dessus tout atteinte au moral de l’armée. Meskina notre chère armée la qawa dhariba dont le moral ne tient qu’à un fil ténu. De quoi sauter dans le bouti les pieds joints et les yeux fermés et espérer des jours meilleurs en territoire ibérique. Si on ne finit pas au fond de la Grande Bleue, bien sûr!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Près de 800 taurillons français refoulés d’Alger

Près de 800 taurillons partis de Sète (sud de la France) en bateau et bloqués dans le port d’Alger depuis plus de deux semaines...

Les plus populaires

Commentaires récents