5 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéMostaganem : les enseignants irrités par les retards de paiement des salaires

Mostaganem : les enseignants irrités par les retards de paiement des salaires

EDUCATION

Mostaganem : les enseignants irrités par les retards de paiement des salaires

C’est devenu une mauvaise habitude dans la wilaya de Mostaganem : les enseignants des trois cycles ainsi que tous les salariés de l’Éducation, sont toujours payés en retard qu’il s’agisse de salaire mensuel, de prime de rendement, ou des prestations des notes et échelons de graduation. Cette pratique inacceptable n’a pas lieu dans les autres wilayas, comme si Mostaganem n’était pas de l’Algérie.

Ainsi, en ce 12 avril 2021, ils n’ont pas encore reçu le salaire du mois comme s’ils travaillaient dans un chantier sans aucun papier ou assurance ! Récemment, la directrice, elle-même, a déclaré dans une réunion que le versement des salaires ne dépasserait pas désormais le 12 du mois en cours. Et pourtant !

Alors que le salaire est déjà insuffisant dans ces temps marqués par la flambée des prix et la chute du dinar, les  enseignants se trouvent à la merci d’une Direction qui les ignore en les privant de leur droit élémentaire protégé par le Code du Travail : le paiement à temps. 

Comment un enseignant sans salaire peut faire dûment son travail, faire de la documentation, se déplacer au lieu du travail (certains font les 200 km aller-retour chaque jour), payer la location de la maison, subvenir aux besoins de la vie…. ? 

- Advertisement -

Loin de la valeur matérielle-financière du paiement, priver l’enseignant de son salaire à temps est une grave atteinte à sa dignité, un rabaissement honteux de son humanité et une dégradation du secteur de l’éducation connu par la noblesse et les valeurs universelles.

Cependant, la Direction de l’éducation ne tolère aux enseignants aucun retard ou dépassement dans l’exécution de leurs devoirs : horaires condensés du travail,  accomplissement des programmes volumineux, rendre les notes en quelques jours…

Quant aux paiements dus aux notes et échelons de graduation, la Direction dépasse largement les délais. Des mois de retard !

Voilà comment la Direction de l’éducation traite les enseignants à Mostaganem. Et, comble du tableau peu reluisant de la gestion du personnel : à la fin de chaque trimestre, cette grande direction, si sourcilleuse pour ses intérêts, veut de bonnes notes pour avoir la sympathie du Ministère.

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le Matin d’Algérie : 15 ans de luttes pour la liberté d’expression !

Par un savoureux «Et un 5 octobre Coucou ! Revoilà Le Matin ! », manchette de son édition n° zéro, en date du 5...

Les plus populaires

Commentaires récents