20 mai 2024
spot_img
Accueil360°Nicaragua : le Fonds climatique de l'ONU annule le financement d'un projet...

Nicaragua : le Fonds climatique de l’ONU annule le financement d’un projet de reforestation

Forêt
Image par Anja de Pixabay

C’est une première. Le Fonds vert pour le climat, sous l’égide des Nations unies, a annulé son financement d’un projet au Nicaragua qui visait à protéger des forêts. En cause, une escalade des violations des droits de l’homme dans la région et une menace directe pour les peuples autochtones qui y vivent. Une décision qui pourrait faire jurisprudence.

Soixante quatre millions de dollars pour un programme du gouvernement du Nicaragua, protéger deux réserves forestières classées à l’Unesco aux extrêmes nord et sud du pays… Sur le papier, il s’agit d’un projet pertinent pour le Fonds vert pour le climat, dont le but est justement de soutenir financièrement ce type d’initiative.

Catastrophes naturelles en Algérie : quel diagnostic établir ?

Dans les faits, très vite, des oppositions locales se sont fait entendre. L’essentiel du programme se concentrait en effet sur des zones déjà déboisées, investies par des colons qui s’en prennent parfois très violemment, jusqu’au meurtre, aux communautés autochtones déjà présentes.

Hausse inquiétante de la destruction de la forêt vierge tropicale en 2020

- Advertisement -

Des pratiques « non éthiques »

L’argent et la conduite du programme étant gérés par les autorités du Nicaragua, peu enclines jusqu’alors à faire respecter les droits indigènes, il y avait crainte que ce projet n’aggrave encore plus la situation. Une crainte relayée auprès du Fonds vert qui, trois ans après l’alerte, a fait le choix de ne plus apporter son soutien et ses millions de dollars au projet. Celui-ci, estimé à 115,7 millions de dollars, visait à réduire 47,3 millions de tonnes de gaz à effet de serre.

En réponse, le Nicaragua s’est plaint ce vendredi 8 mars de l’annulation du financement. « Le gouvernement du Nicaragua répudie et rejette la décision du Secrétariat du Fonds vert pour le climat qui, par le biais de processus et de procédures non transparents et non éthiques, a annulé le financement du projet BIOCLIMA » à Bosawas, dans la région des Caraïbes du Nord, et dans la réserve Indio Maíz, dans la région de Río San Juan, dans le sud du pays, indique un communiqué publié dans les médias officiels.

COP28 : boîte à surprises ou de pandore ?

« Nous demandons, nous exigeons, que le Fonds vert pour le climat garantisse la mobilisation des ressources engagées par la Communauté internationale, et qui ont été retirées aux peuples indigènes et afro-descendants de notre Nicaragua », a ajouté le gouvernement du président Daniel Ortega.

C’est la première fois qu’une telle décision est prise depuis sa création en 2010. Elle pourrait ainsi faire jurisprudence pour mieux concilier projets environnementaux et respect des droits des communautés, trop souvent oubliés, paradoxalement, dans les programmes de restauration de la nature.

RFI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents