4 février 2023
spot_img
AccueilChroniquePacifistes embastillés, charlatans en liberté

Pacifistes embastillés, charlatans en liberté

Prison

Il ne passe pas un jour sans qu’un citoyen ne soit convoqué par la justice pour être mis sous mandat de dépôt avant d’être embastillé sous des accusations pour le moins irrationnelles. 

La plus fréquente des accusations est le délit d’opinion. Une opinion exprimée par de simples commentaires sur les réseaux sociaux. Evidemment dans la très démocratique Algérie de Tebboune, cela constitue une grave dérive qui mérite les fers.

A défaut de croissance économique, de création de richesses, la “nouvelle Algérie” du locataire d’El Mouradia se singularise. Même du temps de Boumediene, l’acharnement sur l’individu n’avait pas atteint un tel niveau de férocité ! il nous ferait presque regretter le patibulaire colonel des frontières il faut le faire !

Pendant ce temps, les véritables terroristes vaquent librement à leurs occupations sans être inquiétés, malgré les dangers qu’ils font courir à la société. Une société déboussolée qui remet sa vie entre les mains de charlatans pour se faire guérir du Covid-19. 

- Advertisement -

À ce propos, le sociologue Rabeh Sebaa tire la sonnette d’alarme quant à l’explosion du recours aux Raqis pour trouver des remèdes bon marché. Notant que le recours accru aux guérisseurs, à la roqya et autres charlatanismes qui vivent grassement du commerce de la détresse et du vaste marché de l’innocence prend des proportions pour le moins alarmantes

Qui est le raqi qui profite de l’ignorance du pauvre citoyen sinon un terroriste intellectuel ?

Pourtant diable ! il suffirait de quelques passages quotidiens sur les ondes télé et radio pour décontaminer le petit peuple ! Kateb Yacine s’était proposé de le faire en réclamant une intervention d’un quart d’heure par jour ! C’était pendant les années “révolutionnaires” de 1970. De nos jours, il faudrait des heures de discours d’éveil. Et même en s’y mettant à plusieurs, le pari n’est pas gagné tant la société semble gangrenée à l’irréversible. De plus, cela ne ferait pas l’affaire de nos dirigeants qui apprécient les charmeurs de serpents.

Pendant que le citoyen est livré à ces charlatans, l’Etat consacre des millions d’euros pour le seul entretien de la grande mosquée d’Alger, et une cagnotte dérisoire pour dédommager les victimes des incendies de d’été en Kabylie ! Facile de deviner pourquoi cet écart ! Mais pas que malheureusement. Le budget de l’Etat fuit de partout.

C’est dire le mépris porté aux citoyens et aux véritables problèmes qui rongent une société livrée à elle-même, et ne sachant plus à quels saints se vouer pour le conforter.

Tout cela est redondant bien sûr, tant nous ne faisons que rabâcher des vérités que tout le monde connaît. Mais à force de décocher des flèches sur la bulle à l’intérieur de laquelle nos gouvernants semblent reclus, peut-être réussirons-nous un jour à enfin la percer ?

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Stratégie de roulette que vous devez connaître

La roulette est un jeu tellement populaire que même Albert Einstein a tenté de le concevoir Top Methodes Roulette de gagner, mais le fait est...

Les plus populaires

Commentaires récents