1 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniqué"Police politique et justice pourchassent les militants des droits de l'homme"

« Police politique et justice pourchassent les militants des droits de l’homme »

Le Comité national pour la défense des droits des chômeurs (Cnddc) dénonce

« Police politique et justice pourchassent les militants des droits de l’homme »

Le Comité national pour la défense des droits des chômeurs (Cnddc) dénonce les arrestations arbitraires et les décisions d’une justice aux ordres.

« Dans un événement grave et inattendu de la part du régime et dans le cadre d’une campagne organisée par ses agents et ses institutions contre des militants pacifiques pour des causes sociales.

Et pour réprimer toute voix et toute tentative de se libérer de l’injustice et de la tyrannie, aujourd’hui le coordonnateur national du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC) Nawfel Chekaoui s’est présenté devant le tribunal d’Ain El-Beïda pour des accusations imaginaires et faussetés, et avec un dossier vide.

Il est uniquement coupable parce qu’il milite pour les droits des chômeurs et des classes réprimés.

Le procureur du tribunal a requis cinq ans de prison ferme et une amende d’un demi-milliard de centimes (cinq cent millions) !!!!!

- Advertisement -

Cet incident s’ajoute aux poursuites d’hier à l’encontre de l’ancien coordinateur du comité Bel Abbes Tahar par 3 voitures à leurs bord six inconnus, s’est avéré être des éléments de la police politique aux tâches immorales, Bel Abbes Tahar s’est réfugié auprès de la police judiciaire d’Es-Sania wilaya d’Oran, ces derniers n’ont rien pu faire.

Cet événement s’ajoute aux poursuites et intimidations à l’encontre des militants du comité à travers le pays depuis plusieurs années par les mêmes services. Ces violations reposent sur l’intention de cibler directement les militants afin de les liquider physiquement.

En conséquence, la Comité national pour la défense des droits des chômeurs (les défavorisés de ce pays) condamne ces pratiques de la dictature fasciste et demande :

– l’annulation de toutes les poursuites judiciaires engagées contre des militants, y compris le coordinateur national Nawfel Chekaoui à Ain el-Baïda wilaya d’Oum El Bouaghi.

– le Comité national pour la défense des droits des chômeurs rappelle le gouvernement qu’il est responsable des agissements illégaux et des intimidations des services de sécurité contre les défenseurs des droits dans ce pays et de la nécessité de les protéger, comme le stipulent les conventions nationale et internationale.

– Nous appelons toutes les associations nationales et internationales à élargir leurs campagnes de solidarité avec tous les militants et les détenus d’opinions jusqu’à leur libération.

– Le Comité rejette toutes les tentatives d’être utilisé par les factions opposées du régime.

– Le Comité est également surpris par la solidarité sélective de certaines associations et personnalités nationales à l’encontre de ses militants, ces derniers devaient défendre tous les militants sans distinctions.

La lutte, La lutte jusqu’à ce que le chômeur travaille.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le peuple kurde face à des Etats totalitaires

  Le peuple kurde est écartelé entre plusieurs Etats autoritaires. Peuple sans Etat, les Kurdes, une minorité dont le nombre est estimé entre 25 et...

Les plus populaires

Commentaires récents