24 février 2024
spot_img
AccueilPolitiquePour Ahmed Ouyahia, Chakib Khelil est une victime

Pour Ahmed Ouyahia, Chakib Khelil est une victime

Corruption

Pour Ahmed Ouyahia, Chakib Khelil est une victime

Ahmed Ouyahia a troqué son complet de Premier ministre pour celui de SG du RND pour distiller quelques messages non sans arrière-pensées.

Les choses sont claires pour Ahmed Ouyahia, il n’y a aucune violation de la liberté de la presse. « C’est bien de dire qu’en Algérie il y a rétrécissement de la liberté d’expression quand le premier magistrat du pays, le président, est insulté chaque jour que Dieu fait par la plume de la caricature et la violence des articles. Personne n’a été poursuivi », tonne avec certitude le SG du RND. Et aux impertinents qui s’interrogent sur le blocage de Tsa, Ouyahia les renvoie dare-dare à l’opérateur téléphonique du site. Circulez il n’y a rien à voir !

Quant à la corruption dont souffre terriblement le pays, Ahmed ouyahia fait partie de ceux qui relativisent le phénomène avec assurance. Pour Ouyahia, il n’y a pas de quoi fouetter un élu, « le phénomène de la corruption est répondu à plusieurs niveaux, donc par quel saint esprit, les élus locaux auraient échappés à cela ? ». Goguenard, il ajoute : « Nous sommes heureux et fières de dire à l’opinion publique que la famille du RND qui compte plus de 6000 élus, a eu malheureusement, 200 élus qui ont été poursuivis », soutient-il. Puis sans rire, il précise : « Nous avons une cinquantaine qui a été condamnée. Nous aurions voulu dire zéro poursuite et zéro condamnation …c’est la réalité qui est là ».

- Advertisement -

Parler de corruption sans citer Chakib Khelil est presque impossible tant l’histoire de ce rond de cuir a défrayé la chronique. Pour Ahmed Ouyahia l’affaire Sonatrach, c’est une grosse bourde. « Ce que Sonatrach a vécu, je l’ai dit et je le redis, beaucoup d’injustices ont été commises ». Et de lâcher ce déclaration lourde de sens : « Ce qui a été fait contre Chakib Khelil, il y a eu beaucoup d’injustice (…) ». L’ancien ministre de l’Energie a « subi une terrible injustice », s’insurge Ouyahia.

Voilà qui met sentencieusement au pilon les décisions de la justice algérienne et ouvre un boulevard à l’ancien puissant patron de l’Energie en Algérie.

Auteur
Yacine K.

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici