31 janvier 2023
spot_img
AccueilPolitiquePourquoi l’Espagne se tourne vers le gaz de schiste des USA 

Pourquoi l’Espagne se tourne vers le gaz de schiste des USA 

Gaz

Pendant qu’en Algérie, on suit un processus du « tout médiatique » basé sur le « tout va bien » jusqu’à ce qu’une catastrophe nous tombe sur la tête, les principaux sites spécialisés nous apprend que le client espagnol nous file entre les doigts en se tournant encore une fois vers le gaz de schiste américain dont le Gaz naturel liquéfié (GNL) envahit ses stations de regazéification ce mois de février 2022. 

Bien sûr et comme toujours c’est l’occasion inespérée pour la diplomatie française à travers  son Agence France de Presse (AFP) de venir en sauveur dans le triangle de Hartmann pour donner la parole à l’ancien ambassadeur en Algérie Xavier Driencourt, qui analysait vendredi 18 mars 2022 pour mieux enfoncer le clou que l’Algérie est le « sauveur » de l’Europe en matière énergétique notamment justement pour l’Italie et l’Espagne avec ce « jackpot inespéré » de cette envolée des prix du pétrole et du gaz.

La manchette de cette agence est pleine de massage « l’Algérie reprend son souffle grâce au gaz, et au pétrole » insinuant par là que nous liquéfions notre Gaz Naturel pour envahir le marché de spot en délaissant nos clients traditionnels. Sinon d’où viendrait ce jackpot car nos prix sont contractuels avec une clause indexation alors ! Comment l’Algérie en un mois aurait pu souffler avec des engagements qu’elle a pris avec ses clients avec une sollicitude pressante de quantités supplémentaires. En fait, il s’agit là d’un grand sacrifice que l’Algérie fait pour l’Europe pour la énième fois (01).

De l’autre côté dans la rive ibérique, on crie autrement depuis la semaine dernière pour signaler que le gaz algérien qui arrive par le Medgaz se réduit en février 2022 malgré les efforts diplomatiques du gouvernement Sanchez pour y remédier et remet encore en selle la fermeture du gazoduc Maghreb Europe (GME) pour justifier ses retournements vers la gaz de  schiste américain qui, curieusement, coïncide avec la venue à Alger de la sous-secrétaire d’Etat américain Wendy Sherman qui, selon une source d’un site arabe, n’a pas réussi à convaincre les hautes autorités algériennes de sa réouverture.

- Advertisement -

Ainsi  Enagás, le gestionnaire du système gazier espagnol, a livré jeudi 10 mars dernier les données des livraisons du mois de février 2022 où l’on constate aisément que les Etats-Unis devancent l’Algérie puisque l’Espagne a acheté 12472 gigawattheures (GWh) à ce pays contre 8801 GWh de l’Algérie.(02)

Ainsi lit-on dans ce journal, le poids du gaz naturel des Etats-Unis représentait 32,9% des importations totales espagnoles contre celui de l’Algérie qui revient à la seconde place avec 23,2% alors qu’elle occupait peu de temps plus de 45% à la première place. Cet organisme précise par ailleurs que tout le gaz en provenance des Etats-Unis est arrivé en Espagne dans des méthaniers sous forme de GNL tandis que tout le gaz en provenance d’Algérie a été transporté par le gazoduc Medgaz « qui connait des pannes opérationnelles récurrentes. »

En échange, les négociants  de gaz espagnols achètent davantage de gaz aux États-Unis, qui représentent 32 % du total en février et sont à nouveau le premier fournisseur, et au Nigeria, qui a augmenté son poids parmi les fournisseurs du pays à 21 % . C’est le GNL, plus cher que le gaz qui arrive par gazoduc : les navires qui sont arrivés en Espagne en février ont bondi de 70 % par rapport à février de l’année dernière. Ces journaux disent  les autorités espagnoles dénoncent des perturbations récurrentes dans la chaîne d’approvisionnement à travers les alternatives proposées par Alger.   Selon l’agence de presse fédérale russe FAN, la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe (GME) par l’Algérie a causé de lourdes pertes financières. 

La même source a souligné que l’Algérie a rencontré des problèmes techniques dans ses projets d’extension de la capacité du gazoduc Medgaz, ce qui a provoqué une augmentation du coût du transport à mesure que la demande augmente et que la crise énergétique en Espagne et dans toute l’Europe s’aggrave.

L’agence russe rapporte également que l’Espagne accuse l’Algérie de ne pas tenir sa promesse de lui fournir suffisamment de gaz conformément à ses engagements. Aucun navire Algérien selon ce journal n’a accosté dans les stations de regazéification depuis le début de l’année 2022, pourtant promis par la partie Algérienne comme complément du déficit causé par la fermeture du GME.  

Rabah Reghis

Renvois

(01)-https://fr.yahoo.com/finance/actualites/lalg%C3%A9rie-reprend-souffle-gr%C3%A2ce-au-080000183.html

(02)-

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Mauritanie : procès de l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz

Le procès de Mohamed Ould Abdel Aziz s’ouvre ce mercredi 25 janvier, à Nouakchott. L’ancien président est accusé notamment de corruption, de blanchiment d’argent...

Les plus populaires

Commentaires récents