10 décembre 2022
spot_img
AccueilA la uneProcès d'activistes du Hirak/Tanekra ce dimanche

Procès d’activistes du Hirak/Tanekra ce dimanche

Manifestation du Hirak
Chaque procès d’activiste est en réalité celui de ces millions d’Algériens sortis pour réclamer un changement de gouvernance politique.

Les procès des activistes du mouvement de dissidence populaire se poursuivent. Ce dimanche 20 novembre, ce sont de nouvelles voix libres qui vont être jugées par des tribunaux devenus des instruments de répression.

Dans un communiqué, le Comité national pour la libération des détenus d’opinion (CNLD) a sérié les procès prévus ce dimanche.

Tribunal de Khemis El Khechena (Boumerdès)  

Le procès du détenu d’opinion, l’étudiant Zakaria Metidji, se tiendra demain, le 20 novembre 2022, devant la section correctionnelle près du tribunal de Khemis El Khechena, wilaya de Boumerdès.

En répondant dimanche, 09 octobre 2022, à une convocation de la police judiciaire de la sûreté de Khemis El Khechena, il a été arrêté et mis en garde à vue.

Il a été procédé le lendemain, lundi, 10 octobre 2022, à la perquisition du domicile familial par des éléments de la BRI, qui ont confisqué son ordinateur personnel.

- Advertisement -

Zakaria Metidji a été présenté le jeudi, 13 octobre 2022, devant le procureur près du tribunal de Khemis El Khechena qui a décidé de le renvoyer devant le juge d’instruction. Ce dernier a ordonné de le placer sous mandat de dépôt.

Tribunal de Béjaïa 

Le procès de Samir Cherat aura lieu demain, le dimanche 20 novembre 2022, devant la section correctionnelle près du tribunal de Béjaïa. Il est poursuivi pour « diffusion de publications de nature à nuire à l’intérêt national » et  » incitation à l’attroupement ».

Il a été prévu initialement 16 octobre 2022 puis reporté pour dimanche 06 novembre 2022. Il le sera encore une fois ce dimanche, 20 novembre 2022, devant la section correctionnelle près du tribunal de Béjaïa.

Tribunal de Ouargla

Le procès du détenu d’opinion, Mouad Mokadem, aura lieu aussi ce dimanche devant la section correctionnelle près du tribunal d’Ouargla.

Le procès a été reporté le dimanche 13 novembre 2022, pour le dimanche 20 novembre 2022, avec mandat de dépôt et son maintien en détention. Mouad Mokadem a été arrêté le 05 novembre 2022, et mis en garde vue jusqu’à sa présentation 06 novembre 2022, devant le procureur près du tribunal d’Ouargla puis devant le juge d’instruction, qui a décidé de l’envoyer devant la section correctionnelle près du tribunal d’Ouargla et de sa comparution immédiate.

La cour d’Alger (Ruisseau)

Le procès en appel des ex-détenus d’opinion, Mohamed Smalla et Amine Walid Ougour, se tiendra, dimanche 20 novembre 2022, devant la chambre correctionnelle près de la cour d’Alger (Ruisseau).

Prévu initialement pour le 23 octobre 2022 et renvoyé pour dimanche 06 novembre 2022, puis de nouveau pour le dimanche, 20 novembre 2022 devant la chambre correctionnelle près de la cour d’Alger.

L’appel contre la décision prise le 16 mai 2022 par le tribunal de Bab El Oued en les condamnant à 3 mois de prison ferme.

Tribunal de Tigzirt 

Le procès du détenu d’opinion, Fateh Kaced se tiendra dimanche 20 novembre 2022, devant la section correctionnelle près du tribunal de Tigzirt, wilaya de Tizi-Ouzou.

Le procès a été déjà reporté à deux reprises alors qu’il était initialement prévu le 25 octobre 2022.

Fateh Kaced a été arrêté le 23 octobre 2022 devant le tribunal de Tigzirt où il est venu soutenir le détenu d’opinion, Amar Acherfouche. Il a été maintenu en garde à vue pour être présenté le 25 octobre 2022 devant le procureur près du tribunal de Tigzirt puis devant le juge d’instruction, qui a ordonné de l’envoyer devant la section correctionnelle et de le traduire en comparution immédiate.

Tribunal de Zemmoura (Bordj Bou Arréridj)

Le verdict sera prononcé demain, le dimanche 20 novembre 2022, par le tribunal de Zemmoura, wilaya de Bordj Bou Arréridj, concernant l’affaire des 11 activistes du mouvement de dissidence populaire de Bordj Bou Arréridj.

Le procureur près le tribunal de Zemmoura, wilaya de Bordj Bou Arréridj, a requis deux ans de prison ferme et une amende de 50 000 dinars à l’encontre de chacun des accusés : Rostom Khemam, Nacer Chekal, Fahem Abache, Achour Alouache, Tahar Driaai, Chourar Boudjelida, Mohamed Boudraa, Abderazek Mayouf, Ramdane Kamraoui, El Hadi Boudraa et Fewaz Chehboune. Ce dernier est en détention à Oran depuis le 1er mars 2022 dans un autre dossier.

Synthèse L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Arabisation de l’Afrique du Nord : protestation contre France 24

France 24, comme l’écrasante majorité des médias français cultivent une médiatisation idéologique pro-arabiste de l’espace nord-africain, niant totalement la dimension amazighe. Le président de...

Les plus populaires

Commentaires récents