9 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Procès des militants de Kabylie : 12 acquittements

Procès des militants de Kabylie : 12 acquittements

Militants kabyles

Après un procès qui a duré toute la nuit du 13 au 14 novembre, le verdict vient de tomber concernant les 47 prévenus (certains en détention et d’autres en comparution libres) dans l’affaire dite du MAK, souligne le Comité national pour la libération des détenus dans son communiqué.

Ce procès restera homérique dans l’histoire de la justice algérienne. Il y a eu le procès des fils de chahid et des militants des droits de l’homme à la cour de sûreté de l’Etat à Berrouaghia en 1985, il y a ce procès énorme qui a eu lieu les 13 et 14 novembre devant le tribunal criminel de Dar El Beida. Un procès qui aura duré presque 24 heures au cours duquel les avocats ont livré une bataille juridique face un tribunal constitué pour condamner des militants pacifiques. Un procès d’espoir qui arrive quelques jours après les sévères critiques qu’à subies l’Algérie au Conseil des droits de l’homme de l’homme à Genève.

Acquittements et condamnations arbitraires

Abdennour Abdesselam, Sofiane Mehenni, Massinissa Saaidani , Mourad Kouidmi, Mustapha Akouche, Nourdine Redouene, Kaci Akouche, Faouzi Ait yekhlef, Larbi Yahioun, Toufik Boulkaria, Samir Bourouchou, Houcine Bouhala ont été acquittés de toute les accusation qui pesaient sur eux.

- Advertisement -

Condamnation à 18 mois de prison ferme dont 4 mois avec sursis : Houcine Azzam, Mourad Chaabane, Lounes Hamzi , Madjid Bentaleb, Mira Mokhnache, Nadir Chelbabi, Tahar Amichi et Yahia Iguenatene.

Bouaziz Ait Chebib, Hamza Bououne, Zouaoui Razik, Lahlou Bechakh sont condamnés à 14 mois de prison ferme.

Acquittement de Mouloud Mebarki des accusations criminelles et sa condamnation en correctionnel à 18 mois de prison ferme et à 50 000 dinars d’amende.

Le président du Gouvernement provisoire kabyle (GPK), Ferhat Mehenni et Mounir Boutegrabet sont condamnés par contumace à la perpétuité dans le dossier du MAK. Zidane Lefdel et Brahim Belaabassi sont condamnés eux à 20 ans de prison ferme.

Mouloud Mebarki est acquitté des accusations criminelles et condamnation en correctionnel  à 18 mois de prison ferme et à 50 000 dinars d’amende.

Comme Mira Mouknache, condamnée à 18 mois de prison ferme en correctionnel.

Le parquet près le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida a requis 12 ans de prison ferme à l’encontre de Mouloud Mebarki et perte (déchu) de ses droits civiques ainsi que 6 ans de prison ferme et une amende de 500 000 dinars à l’encontre de la quarantaine d’autre de prévenus.

Synthèse L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La suppression de la police des mœurs évoquée par le pouvoir en Iran

Près de trois mois après le début du mouvement de contestation, suite à la mort de Mahsa Amini en septembre dernier, cette jeune Kurde...

Les plus populaires

Commentaires récents