23 juillet 2024
spot_img
AccueilIdéeQue nul n'oublie le détenu d'opinion Nassim Maoudoud !

Que nul n’oublie le détenu d’opinion Nassim Maoudoud !

Le détenu d'opinion Nassim Modoud

Le jeune artiste Nassim Maoudoud a été condamné en janvier à 10 ans de prison ferme en vertu de l’article 87 par le tribunal de Sétif.

Qu’a fonc fait cet homme piur mériter un tel verdict ? Nassim Maoudoud a 39 ans, il est de la commune de Bouandas. C’est un artiste qui joue de la guitare, aime l’agriculture. Il est connu pour sa bonne réputation.

Mais les autorités n’aiment pas ça. Elles ont décidé de tout briser. De laminer la vie de ce jeune.

Il a été placé en détention provisoire en décembre 2021 à la prison d’El Eulma, à Sétif. Et terrible suite ; il a été condamné à 10 ans de prison le 3 janvier 2023 par le tribunal dEl Eulma, dans la wilaya de Sétif.

- Advertisement -

Nassim Maoudoud a été inculpé de lourdes charges, dont des crimes. Retenez l’invraisemblable; il est accusé de faire l’éloge, d’encourager et financer des actes terroristes, d’appartenance au Mak, un organisation pacifique indépendantiste que le régime a classée comme étant terroriste.

Comme ces lourdes charges imaginaires ne suffisaient pas pour l’envoyer pour de longues années en prison, il est aussi accusé de sabotage en réimprimant et en publiant des documents, des tirages ou des dossiers et monter des dépliants à des fins de propagande qui porteraient atteinte à l’intérêt national. Un tissu d’accusations fantaisistes mais gravissimes.

Voilà, ce jeune est donc, aux yeux de ceux qui tiennent d’une main arbitraire, le pays, un dangereux terroriste. Et pourtant, comme les centaines d’Algériens embastillés et condamnés à de très lourdes peines, Nassim Maoudoud n’est qu’un jeune activiste qui veut le meilleur pour son pays et lutte pour vivre libre, comme les hommes de Novembre. Mais être activiste c’est beaucoup dans ce pays soumis au silence des cimetières et aux fers.

Nassim Maoudoud croupit en prison. Il restera un citoyen algérien libre, il n’est ni un voleur encore moins un assassin. Son tort ? Il aime la Kabylie, sa région qu’il chante avec passion. N’en déplaise à ceux qui décidé de l’enterrer dans une cellule, c’est un homme debout.

Malheureusement Nassim Maoudoud n’est pas un cas isolé. Il n’est pas le seul esprit libre à subir l’arbitraire, à dormir dans l’humidité des cellules pour ses opinions.

Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents