19 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneQuestion syrienne : l'Algérie, l'oubliée de la réunion de Djeddah

Question syrienne : l’Algérie, l’oubliée de la réunion de Djeddah

Al Assad

L’Algérie qui assure la présidence tournante de la Ligue arabe jusqu’au prochain sommet qui se tiendra en Arabie saoudite n’a pas été conviée à la  réunion des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) se sont joints les représentants de l’Égypte, de la Jordanie et de l’Irak.

Les pays du Golfe et leurs alliés ont discuté du retour de la Syrie dans l’organisation des Etats arabes d’où elle était exclue depuis l’insurrection populaire de 2011 et la répression sanglante qui s’en est suivie.

C’est dans ce contexte qu’intervient la visite du ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Al Moqdad, arrivé, samedi en Algérie, annonce un communiqué  du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger

Le chef de la diplomatie syrienne était porteur d’un message du dictateur syrien, Bachar Al-Assad, adressé à Abdelmadjid Tebboune qui devait le recevoir en audience après celle qui lui a été accordée par son homologue algérien, Ahmed Attaf, ajoute la même source.

- Advertisement -

Dans une déclaration faite à l’aéroport d’Alger, Fayçal al-Moqdad a déclaré qu’il était venu en Algérie pour exprimer « les sentiments sincères » des dirigeants syriens, à l’endroit de leurs homologues algériens, et « renouveler la gratitude » de la Syrie envers l’Algérie « qui se tient à ses côtés comme à chaque fois ».

Ajoutant  que « les consultations avec l’Algérie ne se sont pas arrêtées sur tous les développements dans la région et dans le monde ».

Les propos diplomatiques de circonstance prononcés par Fayçal Al Mokdad ne disent rien de l’objet réel de sa visite qui a tout l’air d’avoir un lien direct avec la réunion consultative des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui s’est tenue à Djeddah en présence des représentants du Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Emirats arabes unis ainsi que des ministres des Affaires étrangères de l’Egypte, d’Irak et de la Jordanie.

L’Algérie à qui échoit la présidence en exercice de la Ligue arabe, n’a pas été conviée à cette réunion, où il était question du retour de la Syrie dans l’organisation des Etats arabes d’où elle était exclue, il y a une décennie.

Des lors, des observateurs n’ont pas manqué de s’interroger sur les raisons de l’absence de l’Algérie à la réunion à environ un mois avant l’organisation d’un sommet arabe dans le Royaume des Al Saoud.

Mercredi dernier, ce dernier pays a reçu le ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Al Moqdad, pour la première fois depuis le début de la guerre civile en Syrie. Parallèlement, une délégation iranienne était également en Arabie saoudite pour préparer la réouverture de la représentation diplomatique iranienne dans ce pays. Deux régimes (Iran et Syrie) que l’Algérie a toujours soutenus, pendant que l’Arabie saoudite a mené une véritable guérilla diplomatique contre eux pendant toutes ces dernières années. Maintenant que se précise le rapprochement entre Téhéran et Riyad, Alger se retrouve écartée et ignorée de cette reconfiguration.

Il faut souligner en parallèle que le Maroc est isolé dans cette question puisqu’il semble avec le Qatar l’un des derniers pays à s’opposer au retour en grâce du dictateur syrien au  sein du syndicat des chefs d’Etat arabes. Ledit Maroc justement qui a séché le dernier sommet d’Alger.

Samia Naït Iqbal

10 Commentaires

  1. Ayavava ! Ohqarbi que vous pratiqueriez la culture intensive de la mauvaise foi que ça ne m’eût pas étonné. Ne sauriez-vous pas que la mauvaise foi ça se dose par pincée ? Vous vous allez à louche , ya Boundyou !

    Puis-je rappeler qu’il s’agit du Conseil de coopération des Pays du Golfe , dont l’Algérie n’est pas membre, et non d’une réunion de la Ligue Arabe , il eut phalus le souligner, avant de prendre son chameau et aller en sabrade contre nos bienfaiteurs Saoudiens bénis de Dieu à qui on doit le bonheur d’être musulmans , bande d’ingrats !

    Ipi s’il eu phalus convaincre quelqu’un d’accepter le retour de l’une des plus grandes démocratie arabes au sein de la vénérable ligue , ce n’est pas à l’Algérie qu’il fallait prêcher.

    Et encore, je vous informe que le Maroc qui lui est membre de ce conseil n’a pas été invité. Si votre parti pris pour le dinigrage systématique de notre diplomatie n’était pas indécrotable , vous auriez pu kamim en dire un mot.

  2. Samia Naït Iqbal, auteure de l’article, qu’est-ce que çà vous apporte à vous en tant que journaliste, de mentionner dans votre article que le message provenait du « dictateur » syrien, Bachar Al-Assad ? Pourquoi ce qualificatif dans ce type d’article ? Pourquoi vous ne le dîtes pas à propos de dirigeants arabes, de dirigeants saoudiens, ou égyptiens ou turcs ou je ne sais quoi ?

  3. il ne s’agit nullement d’une reunion du CCG, car ni la jordanie, ni l’Irak ou l’Égypte n’en font partie.
    pourquoi ne pas reconnaître simplement que les saoudiens ne reconnaissent pas les maghrebins comme « Arabes » ? (le maroc, la Tunisie et la libye sont aussi oubliés par le royaume saoudien).
    ce qui est la vérité pure et dure !.
    revenons donc , et vite, à nos identités originelles (berbère, africaine et méditerranéenne).
    A bon entendeur …

  4. « Les pays du Golfe et leurs alliés ont discuté du retour de la Syrie … ». Comment expliquer l’absence de l’Algérie à cette réunion? 1) L’Algérie ne fait pas partie des pays du Golfe; 2) L’Algérie n’est pas considérée comme un allié des pays du Golfe. Que l’Algérie assure la présidence tournante ou virevoltante de la Ligue arabe ne lui donne aucun droit de participation à ladite réunion. Quant aux Syriens, ils se rangent du côté de ceux qui comptent vraiment et non de ceux qui ne font que parler pour parler. Comme dit l’adage de chez nous, edenia m3a lwaqaf et, malheureusement, en ce moment l’Algérie peut être considérée de tout sauf de waqfa, elle qui se lamente à longueur de journée des ‘attaques’ de son voisin de l’Ouest (dont elle n’ose même pas prononcer le nom) sans pouvoir présenter la moindre preuve, aussi minime soit-elle, ni faire le nécessaire pour mettre fin auxdites attaques, jusqu’à oublier cette injonction de leur maître d’hier (Bouteflika): Arfa3 rassak ya Baa!

  5. c’est de bonne augure, un jour ICHA LES AMAZIGH l’algérie ainsi que la lybie, la tunisie, le maroc et la mauritanie ne feront pas partie ni de la ligue arabe ni des pays arabes
    et On aura alors le plus cohérent, le plus harmonique, l’un des plus fort ETAT
    L’ETAT AMAZIGH
    de la Cyrénaïque aux iles canaries

  6. La réintégration du sanguinaire syrien fait partie du deal entre l’IRAN et la aar-abie séoudite sous le patronat du timonier autoproclmé. Le Yemen suivra dans la foulée et les chaises musicales auront fait leur tours. Nonosbstant, on peut camime saluer le contrepied fait MBS aux occidentaux qui, depuis Sykes-Picot, n’ont cessé d’opposer, par la guerre, les uns aux autres au bénéfice de leurs marchands d’armes et de de NAFT.
    Quant à l’Algérie, c’est une autre histoire..

  7. Alors vous n’êtes pas arabe, vous n’êtes pas berbère,vous n’êtes pas européens ?
    Mon petit doigt me dit que vous êtes les poufiasses de l’arabo islamisme.
    Et nik rabkoum, et vos houkams bande de bâtards .
    Je suis Kabyle, athée et je pisse et je chie sur votre arabe, votre ouma de pédophile et votre religion zigomar.

  8. Dans ce contexte, quoi de mieux que d’écouter ce Saoudien qui remet les pendules à l’heure et remplit le calice à boire à tous les aliénés du nationalisme panarabiste.
    C’est kamim remarquable que d’écouter cet individu parler avec autant d’éloges des Amazighs en citant des personnages historiques Amazighs, dont les traces ont été englouties dans l’éteignoir idéologique islamo-arabiste.
    Il s’en prend également aux panarabistes Syriens, Libanais et Palestiniens qu’il dénomme comme ‘’rebuts romains’’ à qui ils enjoint de recouvrer leurs racines cananéennes, phéniciennes ou romaines, mais pas arabes, car ils ne sont pas Arabes.
    Il rend hommage aux Kurdes autant qu’aux Amazighs qui défendent leurs cultures et identité etc. Remarquable, venant d’un Saoudien, ces vidéos doivent être montrés à nos augustes dirigeants qui réinventent leur arabité mebla Rebbi !
    https://www.youtube.com/watch?v=BMMR4xKvk2c
    Deuxième vidéo
    https://www.youtube.com/watch?v=oU6hw2vxAAI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Rencontre avec le comédien chanteur Sadek Yousfi

Sadek Yousfi fait partie de cette belle jeunesse algérienne, kabyle, émergente, une nouvelle génération d’artistes doués et passionnés qui remplissent la scène artistique par...

Les derniers articles

Commentaires récents