18 juillet 2024
spot_img
AccueilPolitiqueAffaire Sonatrach : 5 ans de prison ferme contre Ghoul et 10 contre...

Affaire Sonatrach : 5 ans de prison ferme contre Ghoul et 10 contre Ould Kaddour

Ould Kaddour
Ould Kaddour condamné à 10 ans de prison

Le verdict de la 6e chambre pénale près la cour d’Alger est tombé, ce dimanche 16 avril 2023, dans le procès en appel de l’affaire Sonatrach qui s’est tenu la semaine passée, au niveau du pôle pénale, économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.

L’ancien ministre des travaux publics, Amar Ghoul, a vu sa peine réduite de dix ans à cinq ans de prison ferme. Amar Ghoul a en outre bénéficié de la levée du gel de sa pension de retraite et du séquestre de sa maison familiale, située à Draria. Le veinard.

Les accusés sont poursuivis pour dilapidation de deniers publics, détournement de fonds et conclusion de marchés publics en violation de la réglementation en vigueur… rien que ça.

Au total, ce sont 37 personnes qui ont jugées dans cette affaire dont l’ancien PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine et l’ex-vice-président du groupe, chargé des activités amont, Boumediene Belkacem qui ont été condamnés, chacun à 2 ans de prison avec sursis.

La cour a maintenu les peines prononcées en première instance à l’endroit des anciens PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et Mohamed Meziane Meziane condamnés, respectivement, à 10 et 5 ans de prison ferme.

Contrat Sonatrach/ENI : dans la continuité de la ligne Ould Kaddour 

- Advertisement -

L’ancien ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa (jugé en tant qu’ancien PDG de Sonelgaz) est condamné à cinq ans de prison ferme. Toujours en fuite à l’étranger, Chakib Khelil a vu sa peine de 20 ans de prison ferme maintenue.

La Cour a acquitté toutes les sociétés étrangères (SNC Lavalin, Petrovic, Saipem et GGC) mises en cause dans le dossier. Une bien belle aubaine pour ces majors qui vont pouvoir continuer à faire des affaires tranquillement en Algérie.

L’ancien ministre des Transports, Amar Ghoul, a été placé sous mandat de dépôt, jeudi 18 juillet 2019, en pleine dissidence populaire, après sa comparution devant le conseiller enquêteur près la Cour suprême à Alger, dans le cadre des enquêtes liées à des affaires de corruption. Quant à Ould Kaddour, il a été extradé le 4 août 2021 par Dubaï.

Samia Naït Iqbal

Les frères Oulmi acquittés par la justice

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents