20 janvier 2022
spot_img
AccueilPolitiqueRachid Nekkaz condamné à un an de prison ferme

Rachid Nekkaz condamné à un an de prison ferme

Rachid Nekkaz

Le verdict est tombé dans le procès de Rachid Nekkaz aujourd’hui au tribunal de Dar El Beida. L’activiste Nekkaz est condamné à 1 an de prison ferme assorti d’une amende.

Un de plus. Un de trop. Encore un verdict arbitraire visant un activiste, un homme libre, étranger au système en place. Rachid Nekkaz essuie dont l’intolérance et l’arbitraire du régime en place. Cette sentence comme les centaines qui visent les filles et femmes du Hirak renseignent sur le mépris que cultive les hommes au pouvoir.
Le parquet a requis 5 ans de prison ferme assorti d’une amende de 200 000 Da à l’encontre de Rachid Nekkaz lors de son procès au tribunal criminel de Dar El Beida ce 27 Décembre 2021 (sur convocation directe), rapporte le CNLD.
Rachid Nekkaz est en liberté provisoire depuis le 19 février 2021 suite à une grâce présidentielle où il avait quitté la prison de Labiadh Sidi Chikh, ajoute la même source.
Le très remuant activiste Rachid Nekkaz a été placé sous mandat de dépôt le 4 décembre 2019. La chambre d’accusation (cour de Ruisseau) a rejeté la demande de liberté provisoire du détenu Rachid Nekkaz, le 20 janvier 2021.
La chambre d’accusation (Cour d’Alger) a rejeté la demande de liberté provisoire du détenu Rachid Nekkaz après l’étude du dossier le 11 novembre 2020 (Cour de Ruisseau) après avoir déposé une demande de liberté provisoire le 19 Octobre 2020.
La chambre d’accusation a décidé le 29 juillet 2020 de transmettre le dossier de Rachid Nekkaz au tribunal de Dar El Beida. Il est poursuivi pour incitation à porter des armes contre des représentants de l’État (criminelle), incitation à attroupement non armé et publication Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national, rapporte le CNLD.
ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

4 activistes dont un journaliste placés sous contrôle judiciaire à Alger

Hichem Khiat, Nasreddine Gharbou, Nasreddine Hamitouche, Mohamed Mecelti (journaliste) ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge d'instruction du tribunal d'El Harrach (Alger)...

Les plus populaires

Commentaires récents