30 septembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueRafle à Oran : Kaddour Chouicha et son épouse arrêtés

Rafle à Oran : Kaddour Chouicha et son épouse arrêtés

ARBITRAIRE

Rafle à Oran : Kaddour Chouicha et son épouse arrêtés

Rien qu’à Oran, quinze personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue depuis vendredi 23 avril, dont certains arrêtés dimanche 25 avril et même transférés d’autres wilayas, dont Saïd Boudour et Ilyas Karim.

En attendant la programmation de la présentation devant le procureur pour découvrir ce que cache cette affaire et ce dossier.

Le militant des droits de l’homme Kaddour Chouicha et son épouse la journaliste Jamila Loukil ont été arrêtés aujourd’hui. La police a perquisitionné leur domicile.

Les services de sécurité et le bras judiciaire ont manifestement décidé de passer à un niveau de répression supérieur. Le harcèlement et les intimidations des activistes se font de plus en plus insistants. Objectif : arrêter tous les activistes du Hirak pour mettre un terme aux manifestations de protestation contre le régime.

- Advertisement -

A Ghardaia, Salah Hadji et Djamel Hadji convoqués ce mercredi matin par la police pour avoir participé à la marche du vendredi dernier à El Grara, informe le Comité national pour la libération des détenus d’opinion. Après audition devant la police ils ont été transférés au tribunal cet après midi. Le 25 avril 2021, la police a convoqué 4 militants d’El Guerrara : Abdelbasset Bassis, Djamel Hadji, Ilyes Bouaboune, et Salah Hadji, juste pour avoir participé à la marche du 114 e vendredi.

Cheikh Toufik Belhadj a été arrêté à l’intérieur de son local de commerce, le 26 avril à 1h du matin et n’a été relâché qu’à 3h 30 du matin, ajoute le CNLD.

A Blida, Hichem Khiat a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Blida.

Une perquisition du domicile du coordinateur national du Rassemblement des jeunes pour l’Algérie et co-fondateur de l’initiative Nida22, Hichem Khiat a été effectuée ce mercredi, après son arrestation sur le lieu de son travail (direction de Sonelgaz de Blida) ce matin par la gendarmerie de la wilaya de Blida, nous apprend le CNLD.

Lors de la perquisition, les gendarmes ont pris son ordinateur.

Près de 70 détenus d’opinion croupissent dans les prisons. Des dizaines d’activistes sont sous le coup de poursuites judiciaires.

Depuis l’arrivée de Tebboune à la président les palais de justice sont les seules institutions à fonctionner dans le pays. Partout ailleurs c’est la paralysie. Des centaines d’entreprises ont déposé leur bilan et des dizaines de milliers d’employés ont plongé dans le chômage.

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Sommet d’Alger : Tebboune invite officiellement Mohammed VI

  Le ministre de la Justice Abderrachid Tebbi a remis au ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, l’invitation officielle d’Abdelmadjid Tebboune adressée au roi...

Les plus populaires

Commentaires récents