7 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéRafle de centaines de migrants subsahariens à Alger

Rafle de centaines de migrants subsahariens à Alger

Le SNAPAP-CGATA dénonce

Rafle de centaines de migrants subsahariens à Alger

Le SNAPAP -CGATA nous a fait parvenir le communiqué suivant.

« Le syndicat autonome du personnel de l’administration publique  le SNAPAP -CGATA viennent d’être informés de l’existence depuis hier qu’une grande rafle au niveau d’Alger ciblant les migrants subsahariens est en cours en ce moment.

Les migrants arrêtés sont dirigés vers le centre de loisirs pour la jeunesse de Zéralda où plus de trois cents migrants sont regroupés dans l’attente d’un imminent transfert vers la frontière algéro-nigérienne. Une dizaine de bus appartenant  à l’entreprise publique TV Alger centre sont mobilisés ainsi que la protection civile et le croissant rouge algérien.

- Advertisement -

On apprend aussi que parmi les migrants arrêtés figurent des voyageurs arrivés légalement par l’aéroport de Houari Boumediene et contrôlés par la PAF. Les policiers ont refusé de  reconnaitre leurs statuts de « Visiteurs réguliers » comme ils ne reconnaissent pas aussi ceux munis d’une carte de « refugié » délivrée par le haut commissariat des réfugiés (HCR) de l’ONU à Alger.

Bien que l’Algérie  ait remis au mois de janvier 2018, un rapport au Comité de travailleurs migrants (CMW) à Genève, dans lequel elle assure que les migrants en situation irrégulière ne font pas l’objet d’expulsion collective, et que la loi algérienne interdit cette pratique et que les migrants bénéficient de tous leurs droits et de leur liberté, les autorités continuent les opérations d’expulsions massives des migrants.

Le Comité va se réunir le 10 avril prochain à Genève, pour examiner la réponse du gouvernement et la confronter avec la pratique réelle.

Par ailleurs, ces migrants de différentes nationalités seront tous dirigés vers le Niger dont le gouvernement a protesté à plusieurs reprises car la majorité des migrants sont des africains de l’Ouest.

Le SNAPAP/CGATA condamne ce genre de pratiques contraires à tous les traités internationaux ratifiés par l’Algérie et demande instamment aux autorités l’arrêt des arrestations et des expulsions collectives et exigent un traitement humain selon les conventions de Genève.

A Alger le 12/03/2018

P/ LE SNAPAP/CGATA, le Secrétaire national chargé

département des migrants

Faleh HamoudiI

 

Auteur
Faleh HamoudiI

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le vandale de la statue de la fontaine Aïn El Fouara arrêté

  L'auteur de l'agression de la statue de la fontaine Ain El Fouara à Sétif, dans la nuit du 2 décembre 2022, a été déféré...

Les plus populaires

Commentaires récents