6 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison ferme

Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison ferme

Said Bouteflika

Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a condamné lundi Saïd Bouteflika, frère et ancien conseiller de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, à huit ans de prison ferme dans l’affaire du financement occulte de la campagne électorale de la Présidentielle annulée d’avril 2019.

Le Tribunal a aussi condamné l’homme d’affaires Ali Haddad, dans la même affaire, à quatre ans de prison ferme pour blanchiment d’argent, trafic d’influence et non déclaration de biens. Ali Haddad a été acquitté du chef d’accusation de financement occulte de la Présidentielle annulée d’avril 2019, pour le compte du candidat Abdelaziz Bouteflika.

Les deux accusés ont été également condamnés à verser des amendes au Trésor public.

Le parquet avec requis dix ans ferme contre Saïd Bouteflika, 64 ans, et Ali Haddad, 57 ans, qui ont comparu devant le tribunal de Sidi M’hamed à Alger pour « trafic d’influence », « abus de fonction », « blanchiment d’argent » et « non déclaration des biens ».

- Advertisement -

En octobre, Saïd Bouteflika et Ali Haddad avaient été condamnés chacun à deux ans de prison ferme pour « entrave à la justice ».

Le clan Bouteflika visé par la justice

Ali Haddad a été condamné dans d’autres affaires de corruption avec une sanction de quatre ans de prison en janvier 2021. En novembre 2020, il a été condamné en appel à douze ans de prison ferme et fin mars 2020, il a été condamné dans un autre procès en appel à quatre ans de prison ferme.

Ex-dirigeant de la principale organisation patronale algérienne, le Forum des chefs d’entreprises (FCE), de 2014 à mars 2019, Ali Haddad avait été arrêté à un poste-frontière avec la Tunisie en possession de deux passeports et condamné en juin 2019 à six mois de prison pour détention illégale des deux documents de voyage.

Les deux hommes sont aussi poursuivis dans d’autres affaires.

Après la chute de Bouteflika le 2 avril 2019 sous la pression du mouvement de protestation du Hirak et de l’armée, la justice a lancé une série d’enquêtes sur des affaires impliquant des membres de son entourage.

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. ha! ils pouvaient bien éclater de rire saïd boutef et ali haddad, leurs éclats de rire nous les recevrons encore longtemps comme des crachats sur notre visage! honte à vous canailles infâmes que vous êtes!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Mondial 2022 : rencontres des 8es de finale qui débutent samedi

Voici le programme des matchs des 8es de finale du mondial 2022, qui commence à partir de ce samedi 3 décembre : Samedi - Pays-Bas -...

Les plus populaires

Commentaires récents