2 février 2023
spot_img
AccueilA la uneSassou Nguesso, Tebboune et l'impossible Libye

Sassou Nguesso, Tebboune et l’impossible Libye

Nguessou et Tebboune

Sacré Denis Sassou Nguesso ! L’autocrate congolais a eu un échange téléphonique sur la Libye avec Abdelmadjid Tebboune. Rien que ça !

Tebboune a exprimé le soutien de l’Algérie au représentant de l’Union africaine qu’est l’inamovible Sassou Nguesso pour parvenir à la réconciliation nationale en Libye, indique un communiqué de la Présidence de la République. Les belligérants n’ont qu’à bien se tenir !

Comment diable ce dictateur qui traîne des casseroles peut-il régler la question libyenne ? Il n’y a que Tebboune pour le croire ou du moins faire semblant de le croire !

Denis Sassou-Nguesso dirige d’une main de fer la République démocratique du Congo depuis un quart de siècle. Abdelmadjid Tebboune qui brigue un 2e mandat a sans doute beaucoup à apprendre de cet autocrate.

- Advertisement -

C’est que l’homme est un sacré dinosaure. Il est arrivé à la tête de la présidence en mars 1979. Colonel, le Parti congolais du Travail l’avait élu pour 5 ans. Autant dire comme pour Chadli Bendjedid. Il y restera jusqu’à 1992 où il est défait par Pascal Lissouba. Après un exil en France il rentre en 1997 pour reprendre le pouvoir. Et ne plus le lâcher. Denis Sassou-Nguesso est président en exercice pendant 36 des 41 dernières années. Un record que seul l’autocrate Paul Biya du Cameroun peut rivaliser.

Comme tous les despotes africains, Sassou-Nguesso traîne beaucoup de casseroles.

L’ONG de lutte contre la corruption Global Witness révèle qu’une entreprise liée à la famille présidentielle congolaise tirerait près de 6 millions d’euros annuels grâce à une nouvelle prime imposée aux tankers pétroliers.

Comme révélé par Global Witness en avril 2019, Claudia Sassou-Nguesso aurait reçu près de 20 millions de dollars de fonds publics apparemment détournés et utilisés pour l’achat d’un appartement de luxe dans le Trump Hotel & Tower à New York.

Un hôtel particulier situé à Neuilly-sur-Seine et attribué à Denis Christel Sassou-Nguesso, ministre et fils du président du Congo-Brazzaville, a été saisi en septembre dernier, selon l’AFP, dans une enquête sur des soupçons de « biens mal acquis » en France, a indiqué le parquet national financier (PNF) vendredi 9 septembre. « Un hôtel particulier acquis par M. Denis Christel Sassou-Nguesso a été saisi dans ce dossier au mois de juin », a confirmé à l’AFP le PNF après une information de Mediapart. « Denis Christel Sassou-Nguesso n’est pas mis en examen à ce jour », a précisé le PNF.

Soyons sérieux un moment. Que peut faire réellement le chef de l’Etat congolais, accessoirement représentant de l’Union africaine dans le conflit libyen ? Rien. Son pays est déjà confronté à une rébellion sanguinaire le M23 sans qu’il parvienne à l’annihiler ! Donc, cette affaire de Nguessou et la Libye c’est un peu l’histoire du mariage de la carpe et le lapin. Si on leur ajoute Tebboune…

Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Algérie 1830-1962 : Boumezrag El Mokrani, le héros oublié

Réalisateur, Mehdi Lalaoui est président de l’association Au nom de la mémoire, qui se bat pour une reconnaissance officielle de la répression de la...

Les plus populaires

Commentaires récents