4 octobre 2022
spot_img
AccueilA la uneSkikda : B. Rachid, l'inconsolable polygame !

Skikda : B. Rachid, l’inconsolable polygame !

L’événement est trop rare pour passer inaperçu : un jeune homme de Skikda, à l’est d’Alger, vient d’épouser deux femmes lors d’une même cérémonie.

Rachid B. est né en 1987. Il habite un quartier du centre-ville de Skikda. Un rien naturel il a rendu public son mariage avec deux femmes, le même jour. Trois jours après, ces noces à trois suscitent la controverse sur les réseaux sociaux. Il y a de quoi ! En effet, depuis la journée de vendredi, les photos de la cérémonie de ces fameuses épousailles ont fait le tour des réseaux sociaux.

Que les choses soient claires. La loi algérienne, puisée de la religion, autorise la polygamie. Donc Rachid B. n’a pas enfreint la législation. Qu’à cela ne tienne ! Les images du trio marié tournent en boucle et affolent la toile. On voit clairement le mari en costume entouré des deux femmes portant des robes de mariées avec lesquelles il a célébré l’union la même journée.

Eberlués  et étonnés, de nombreux  internautes ont fini par prendre position, réveillant les vieux clivages sociétaux et les querelles  idéologiques. Bien entendu, le choix de la bigamie du jeune de Skikda trouvera beaucoup de supporters et de soutiens parmi les tenants du conservatisme et du dogme religieux qui ont vu dans cette union à trois un acte d’une grande piété et de vertu religieuse.

- Advertisement -

En effet, d’aucuns parmi les internautes n’ont pas manqué de féliciter le nouveau marié, en mettant en avant la liberté individuelle. Un choix que nul n’a le droit de critiquer tant que les trois personnes sont respectueuses et qu’il n’y a pas eu contrainte. Et, surtout, des préceptes de  l’islam qui considèrent licites l’union d’un homme avec deux femmes voire même avec quatre, argumentent les partisans de la polygamie. Mieux encore, beaucoup n’ont pas hésité à justifier à coup de versets coraniques, ce qui, assène-t-on, est une pratique courante.

Mais la réplique de ce qui apparaît comme l’expression d’une bigoterie outrancière, d’un machisme ostentatoire et conquérant est venue du romancier et universitaire Amine Zaoui qui n’a jamais fait mystère de ses penchants modernistes et de sa foi en les valeurs de la rationalité.

Son post publié avant-hier, lundi, sur sa page Facebook est plus qu’un coup de gueule, c’est un cri de semonce, un coup de sang contre un acte de « folie en robes de mariée, une en deux! ». L’auteur de « La chambre de la vierge impure » s’écrie : « Dingue ! Un homme algérien se marie avec deux femmes en même temps, la même nuit nuptiale, le même cortège, dans une ville appelée Skikda, devant une société muette, des institutions silencieuses et complices…c’est fou! »

Une nouvelle pathologie algérienne fruit de l’idéologie machiste noyée dans une fausse sauce religieuse !

Dingue ! Aucune  théorie sociologie ou  psychanalytique n’est capable d’analyser cette nouvelle société algérienne en chute libre sur le plan sociétal, moral, religieux, culturel et politique. Pour moi ce mariage est un indice d’une folie sociale et morale qui touche aux valeurs fondatrices de notre société  et qui engendra d’autres plus graves et plus étranges en suite et vite… Et c’est le commencement d’une dégringolade perpétuelle ! »

Dans ce même registre, un autre internaute s’indigne. Son jugement  est sans appel. Se marier avec deux femmes et organiser une cérémonie nuptiale le même jour avec deux femmes est tout simplement  surréaliste.  C’est l’expression même d’un fantasme purement libidineux. Au-delà, c’est une atteinte à la dignité de la femme.

Plus terre à terre, un internaute ramène le débat à la réalité socio-économique, à des considérations bassement alimentaires,  se demandant si, réellement, le mari peut assumer ses responsabilités envers ses deux femmes et les enfants s’il aura d’elles par la suite.

Rachid Skikdi, lui, n’a pas froid aux yeux. Il est convaincu de la justesse de son acte. Il rend public son mariage et apporte ses arguments religieux.

Interrogé par un média algérien de langue arabe en ligne (Awras), Rachid B. se dit « surpris par autant d’agitation suscitée par son mariage ».

Ses réponses aux questions  du journal laissent transparaître une grande ferveur religieuse. D’ailleurs, il n’a  pas manqué de stigmatiser ceux qui s’opposent à une union conjugale qui, selon lui, s’est accomplie en conformité avec les préceptes de l’islam. « Dieu guérit les cœurs malades ! », assène-t-il, invoquant Dieu pour avoir pitié de ces gens qui ont critiqué son choix de se marier avec deux femmes et d’organiser la nuit des noces le même jour. De quoi se plaignent alors ces indignés ! Dans sa grande piété, Rachid invoquera le consentement et l’acceptation mutuelle entre lui et ses (désormais) deux épouses. Sa force de persuasion est aussi un facteur qui a rendu possible le mariage. « J’ai convaincu mes deux épouses par le dialogue, la sincérité et un respect mutuel ainsi que par ma capacité à être à la hauteur de mon devoir d’époux », dira le jeune Rachid qui déclare être un ingénieur en géologie et qu’il a travaillé au sud du pays avant de revenir à Skikda pour être au côté de ses deux parents jusqu’à leur décès.

Quant à ses deux épouses, elles sont de niveau scolaire secondaire. « J’ai fait connaissance de Hanane et de Meriem et je les ai convaincues de m’épouser le même jour ». A aucun  détour de phrase n’apparaît le mot amour. « J’admire les deux épouses et j’ai trouvé beaucoup de difficulté à choisir entre les deux », avoue-t-il simplement.

Samia Naït Iqbal

 

ARTICLES SIMILAIRES

13 Commentaires

  1. Moi je dis bravo à cet homme et à ces deux épouses ! Leurs mariages sont licites et legaux!ainsi les enfants de ces unions auront droits à tous les avantages que permet la loi! Souhaitons leur beaucoup de bonheur !
    Quant à tous les rabat-joies qu’ils la ferment surtout ceux qui reprenant les vieux poncifs aux relents racistes et islamophobes occidentaux et qui vouent aux gemonies la polygamie, ne sont que des tartuffe, ainsi le mariage hallal est bien codifié contrairement à liberté séquelle des occidentaux où beaucoup d’enfants naissent hors mariage,ou une femme ou un homme peut avoir avoir de nombreux partenaires secrets et donc avoir des enfants dont personne ne sait précisément qui est le vrai père à moins d’avoir recours au test génétique, tout le monde connaît cette parole de Fernand Raynaud « je suis italien du côté d’un ami de mon père  » ainsi en occident il y a beaucoup de polygame et de polyèdres et beaucoup d’hypocrisie !!!!!!

    • On peut avoir des enfants hors mariage quand les deux parents s’aiment (mais sais-tu au moins ce que c’est l’Amour!!!!!) on n’a pas besoin ni témoins ni de dieu ni de hallal…….
      Pour les infidélités (des hommes et des femmes) c’est du domaine de l’intime chacun fera le compte avec sa conscience et sa morale.
      Tellement ça me donne la nausée je n’ai plus d’envie de continuer……
      Juste une QUESTION, LA QUESTION
      Et si c’était ta sœur, ta fille, ta nièce, une amie (non tu ne peux pas avoir une amiE tu en es incapable) l’une des mariées

  2. Ce qui semble être un acte légal ne serait il pas immoral ?
    On apprend, ici et là, que ces deux femmes sont en fait des soeurs. Alors, question à deux centimes si c’est vrai, est-ce moral ?

  3. Sauf erreur , peu probable, de la part des spécialistes, voir ci dessous les données recueillies sur internet , il naît un peu plus d’homme que de femme sur la planete.
    Je vous laisse tirer vos conlusions dans le cas où chaque « mâle » devait épouser deux :femelles »
    « Chaque seconde, la population mondiale varie de +2,64 humains. Chaque jour, la population mondiale varie de +227 995,07 humains. Plus précisément encore, sur 1000 personnes, 504 sont des hommes (50,4 %) et 496, des femmes (49,6 %). Il naît un peu plus de garçons que de filles : 106 garçons pour 100 filles.18 janv. 2022 »

    • j’irai même plus loin, lorsqu’il naît plus de filles, on s’arrange, ni vu ni connu, pour rétablir la balance mais, n’étant pas moi-même une balance, je ne vous dirai pas où cela se passe. A vous de sarcher..

  4. Yakhi les jaloux de monogames yakhi !

    Iben moua je trouve cet homme courageux parce que moua même dans mes cauchemars les plus terribles je ne me suis jamais vu avec deux thdjadarmiyines.

    Mais que reproche -t-on à cet homme ? D’avoir épousé deux femmes le même jour ? Il a eu peu-être un prix de gros et en plus il a fait des économies en s’évitant des doubles frais.

    Il n’est que bigame et tout de suite on le traite de polygame. En plus il n’a même pas épuisé son quota de quatre femmes que lui permet la loi.

    • Mwa, je dirai ça autrema. Il a fait d’une pierre deux coups et encore, pour le « coups », je n’imite pas Johny. Autrema, ça sra encore pire que si c’était mieux!

    • belles chansons, merci @ Hassi. je ne connaissais pas celle d’oumengueleth. Quant à celle d’IDIR, Un hymne à la femme et un torrent d’émotion.

  5. Si les deux femmes travaillent ,il fera le chikour , est ce qu’il assume de satisfaire les deux ce n’est aussi évident . l’arabe est prèocuper par sa virilité , si ces femmes veulent être esclave ton mieux pour elle . Les occidentaux ne sont pas mieux, une épouse et une maitresse ;les mormonts c’est pire . Et si c’est l’inverse quelle serai la réaction ; car vous savez trés bien que la femme assume mieux ; elle en redemande . l’Algérie est devenu le marche aux bestiaux d’El-harrach , hour, ourh el-bagra . SE SOIR je passerai la nuits chez Aïcha et demain chez Zoubida . AZOUL bonne soirée

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Putsch : situation incertaine au Burkina Faso

Alors que la matinée était calme à Ouagadougou et augurait un retour à la normale, des coups de feu de nouveau ont retenti dans la...

Les plus populaires

Commentaires récents