https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
Accueil360°Stéphane Séjourné, proche de Macron et d'Attal, nommé aux Affaires étrangères

Stéphane Séjourné, proche de Macron et d’Attal, nommé aux Affaires étrangères

Stéphane Séjourné
Stéphane Séjourné à la tête de la diplomatie française.

Pressenti pour la tête de liste de la majorité aux élections européennes, il s’empare finalement de la diplomatie française: Stéphane Séjourné, un proche d’Emmanuel Macron, entre jeudi au gouvernement, supplantant la diplomate Catherine Colonna, jugée inaudible et pas assez politique.

Au moment où les tensions sont à leur maximum au Proche-Orient comme en Asie en passant par l’Europe et l’Afrique, le président confie ce poste régalien très exposé à un de ses anciens collaborateurs du temps de Bercy, patron du parti Renaissance et président du groupe au Parlement européen.

Stéphane Séjourné aura fort à faire aussi avec les pays d’Afrique du Nord. Notamment le Maroc et l »Algérie dont les relations avec la France n’ont jamais été aussi tendues.

Le nouveau Premier ministre Gabriel Attal connaît également très bien Stéphane Séjourné: les deux hommes furent un temps pacsés.

Homme de l’ombre, très influent, parlant plusieurs langues dont l’Espagnol pour avoir passé une partie de sa jeunesse en Argentine, cet éphémère adhérent du Parti socialiste, devient à 38 ans le plus jeune ministre des Affaires étrangères de la Ve République.

- Advertisement -

Conseiller politique de M. Macron avant même son élection en 2017, le député européen conservera la tête du parti présidentiel Renaissance, selon une source au sein du parti, à six mois des élections européennes pour lesquelles l’extrême droite domine largement les sondages.

A Bruxelles et Strasbourg depuis cinq ans, M. Séjourné s’est notamment illustré à la tête du groupe centriste « Renew », même s’il reste mal connu du grand public.

Cette discrétion ne l’avait pas empêché de briguer le Quai d’Orsay dès le remaniement de juillet, selon une source gouvernementale.

Le nouveau chef de la diplomatie française, loué au sein de la majorité pour son « grand sens politique » et ses « grandes capacités d’adaptation », devra ainsi être sur tous les fronts, à commencer par l’Ukraine où la guerre fait rage depuis deux ans et où Mme Colonna devait se rendre ce week-end et rencontrer le président Zelensky.

Le cap ne devrait pas changer avec un soutien indéfectible à Kiev pour mettre en échec la Russie, malgré un enlisement sur le terrain.

Stéphane Séjourné devra aussi poursuivre les efforts de sa prédécesseure au Proche-Orient pour empêcher une extension du conflit entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, en particulier au Liban, où le Hezbollah bénéficie de l’appui de l’Iran.

Après un soutien appuyé à Israël victime, le 7 octobre, de massacres perpétrés par le Hamas, la France a durci le ton réclamant avec insistance de cesser les bombardements sur Gaza qui tuent de « trop nombreux » civils palestiniens et alors que trois Français sont toujours portés disparus, probablement otages du Hamas à Gaza.

Avec AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici