8 décembre 2022
spot_img
AccueilCultureTassadit Nedil : de la poésie pour conjurer son impitoyable sort

Tassadit Nedil : de la poésie pour conjurer son impitoyable sort

Le thème reste son propre vécu pour ainsi dire ce réel et bouleversant vécu de Tassadit Nedil qui ne peut guère sortir d’un monde d’images créé par son imaginaire de poétesse.

En effet, à la lecture de cette œuvre poétiques «Tudert Irzen» (la vie brisée), la junte masculine ne pourrait pas, cette fois, échapper à ce sentiment de culpabilité qui l’envahira au plus profond d’elle sachant bien que l’auteure, a vécu cette atroce expérience d’une vie auprès d’un homme qui a vu, à l’issue d’une union rudement imposée, s’effondrer tous ses espoirs de femme.

Mais pourquoi Tassadit Nedil se lâche-t-elle ainsi avec ces mots crus si ce n’est pour faire entendre sa douleur de femme ?

Ne veut-elle pas nous dire que son destin ne fut qu’impitoyable dans cette Kabylie qui passe, comme le reste de la Méditerranée, pour une région encore et toujours machiste ?

Ne veut-elle pas, par ses mots d’une force poignante, urgemment nous alerter en nous martelant qu’elle n’est pas seule à avoir subi ce sort qu’on inflige, dans le monde d’aujourd’hui encore, à tant de pitoyables victimes ?

- Advertisement -

C’est bien là dans ce magnifique recueil de poèmes Tudert irzen, qui se veut touchant et d’une grande sincérité, que vous ne manquerez pas de trouver un morceau brisé de la vie de notre courageuse poétesse Tassadit qui a voulu, comme pour apaiser son cœur ou conjurer son impitoyable sort, dignement se confier à nous par ses vers si émouvants.

Yazid Sadat
ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Pétrodollars : «L’argent doit servir, il ne doit pas gouverner »

Au cours d'une entrevue privée avec un monarque arabe musulman à la fin des années soixante-dix, un diplomate américain aurait dit : « C'est...

Les plus populaires

Commentaires récents