30 septembre 2022
spot_img
AccueilMondeTirs d'artillerie israéliens vers le Liban en représailles à des roquettes

Tirs d’artillerie israéliens vers le Liban en représailles à des roquettes

PROCHE-ORIENT

Tirs d’artillerie israéliens vers le Liban en représailles à des roquettes

L’armée israélienne a annoncé mercredi mener des tirs d’artillerie vers le sud du Liban après le lancement de quatre roquettes depuis le territoire libanais en direction de l’État hébreu.

«Quatre roquettes ont été tirées depuis le Liban vers le territoire israélien. Le bouclier antimissile Dôme de fer a intercepté l’une d’entre elles et les trois autres sont probablement tombées dans des terrains vagues.

En représailles, notre artillerie a visé des cibles en territoire libanais», a indiqué l’armée israélienne dans un bref message à la presse. Les tirs de roquettes vers Israël, qui n’ont pas été revendiqués dans l’immédiat, ont été effectués depuis une zone proche du village de Seddiqine, dans la région de Tyre. C’est le troisième incident du genre en moins d’une semaine.

Les Palestiniens manifestent leur colère

Les Palestiniens ont observé ce mardi un mouvement de grève générale pour protester contre les bombardements et plus globalement contre l’occupation. Des manifestations devaient être organisées cet après-midi à Jérusalem, mais elles ont été violemment dispersées par la police israélienne. Reportage

- Advertisement -

Un premier slogan scandé immédiatement étouffé par l’explosion d’une grenade assourdissante de la police israélienne. De la porte de Damas à l’entrée de la Vieille Ville de Jérusalem, jusqu’au quartier voisin de Sheikh Jarrah, devenu ces dernières semaines l’emblème de la résistance, le moindre rassemblement est dispersé, rapporte notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

« Oh mon Dieu ! Regardez la répression des forces d’occupation israéliennes, s’exclame Muna Al Kurd, une habitante palestinienne de Sheikh Jarrah. Ce ne sont que des jeunes qui manifestent pacifiquement. Que cette image fassent le tour du monde. Notre quartier est assiégé par la police israélienne depuis 11 jours. »

« Les populations palestiniennes se retrouvent dans un quotidien qui met en avant un rapport de force défavorable par rapport à Israël… » Aude Signoles, enseignante chercheuse à Sciences-Po Aix et spécialiste du Proche-Orient Murielle Paradon

Une odeur putride flotte dans l’air. Le canon à eau usée asperge la foule. Démuni, Mohamed espère l’intervention de la communauté internationale : « Qu’ils se secouent à l’étranger, lance-t-il. Que les pays arabes fassent quelque chose. Nos dirigeants de l’Autorité palestinienne ne servent à rien, ils sont corrompus. Ils ont abandonné les habitants de Jérusalem. » Plus tôt dans l’après-midi, c’est un drapeau palestinien brandi qui a provoqué la dispersion par la police israélienne d’un autre rassemblement.  

Plusieurs rassemblements, qui ont dégénéré en affrontements avec l’armée, ont également eu lieu à travers la Cisjordanie dans le cadre de cette journée de grève générale et de « manifestations de colère » contre l’occupation israélienne et en solidarité avec les habitants de Gaza. Deux soldats israéliens ont été blessés par balles lors de heurts avec des manifestants palestiniens, a annoncé l’armée. Deux Palestiniens ont été tués lors d’affrontements séparés, selon les autorités palestiniennes. Ces différents affrontements ont par ailleurs fait 70 blessés, dont cinq dans un état grave selon le ministère palestinien.

Auteur
RFI

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Sonatrach : accord avec six partenaires sur la révision des prix du gaz exporté

  Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a affirmé, mercredi à Alger, qu'il avait été convenu avec six partenaires de réviser les prix du...

Les plus populaires

Commentaires récents