12 juin 2024
spot_img
Accueil360°Tizi-Ouzou : 4 ans de prison ferme contre l'agresseur de l'imam

Tizi-Ouzou : 4 ans de prison ferme contre l’agresseur de l’imam

 

Justice

La justice a fait preuve d’une grande célérité dans l’affaire de l’imam de la mosquée d’Ath Laziz, village de  la commune d’Akbil, dans la daïra d’Ain El Hammam, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Tizi-Ouzou.

Jugé en comparution immédiate, dans la journée du  26 avril 2023, le suspect répondant aux initiales A.O., âgé de 36 ans, a été reconnu coupable d’agression avec violence sur un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, conformément à l’article 148 paragraphe 1 du code  pénale.

Il a écopé de 4 ans de prison ferme assortie d’une condamnation pécuniaire de 100.000 dinars, avec ordre de son incarcération immédiate à la maison d’arrêt,  a indiqué le procureur de la République  près le tribunal  d’Aïn El Hammam, dans un communiqué diffusé dans la soirée  de mercredi 26 avril 2023.

Trois imams agressés dans des mosquées en Algérie

- Advertisement -

Revenant sur les circonstances de l’affaire, le procureur de la République de la même  juridiction a indiqué que le mis en cause a usé de violences physiques à l’encontre  de l’imam,  dans la salle des  conférences de la mosquée, lui causant une fracture au niveau  de la jambe  gauche qui a nécessité une intervention chirurgicale.

Dans un communiqué rendu public mardi 25 avril 2023,  le groupement de la Gendarmerie nationale de Tizi-Ouzou a indiqué que ses éléments ont procédé à l’arrestation « de l’auteur de la   tentative d’intrusion dans la salle des conférences de la mosquée du village Aït Laaziz et de l’agression de l’imam ».

La même source ajoutera que « les faits remontent à la matinée du 23 avril dernier, vers une heure du matin (00h50′). Un jeune homme (A.O.),  âgé de 36 ans, en état d’ébriété avancé a tenté de s’introduire avec force à l’intérieur de la salle des conférences de la mosquée, en  proférant des injures et des propos blasphématoires.

Dans sa tentative de  maîtriser le suspect et de l’éloigner de la mosquée en se faisant aider par le  frère du suspect (A.O.),  l’imam fut poussé par ce dernier. Dans sa chute, l’imam subira une fractures au niveau de la jambe ».

Pour sa part, la direction locale des affaires religieuses a  indiqué, dans un communiqué  diffusé le 23 avril 2023, avoir déposé plainte auprès de la juridiction compétente et a déclaré se constituer partie civile.

Samia Naït Iqbal

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents