27 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Tribunal de Dar El Beida : le journaliste Mohamed Mouloudj libéré

Tribunal de Dar El Beida : le journaliste Mohamed Mouloudj libéré

Mohamed Mouloudj

Tribunal de Dar El Beida ( Alger), le juge a condamné Mohamed Mouloudj et ses compagnons à deux ans de prison dont un an ferme. Ils sont libérales à partir d’aujourd’hui.

Mohamed Mouloudj, Zohir Djemai, Zahir Messaoudene, Malek Boudjemaa, Rezki Oulhadj et Hanafi Ould Mohand ont été condamnés à deux ans de prison, dont un an ferme. Ils ont déjà passé plus d’un an en prison, ils ont purgé donc leur peine… ils sont libres, rapporte le CNLD.

Mardi 18 octobre 2022, qui s’est ouvert le procès du journaliste de Liberté, Mohamed Mouloudji, d’Abdennour Saidi et de 5 autres co-accusés, au niveau de la chambre pénale près du tribunal de Dar El Beidha.

Malgré les lourds et iniques réquisitoires, les avocats ont fait de belles plaidoiries, démontant méthodiquement la vacuité des dossiers de ces détenus et l’absurdité des accusations.

- Advertisement -

Nous avons appris qu’Ali Mimoun et Yugharta Taleb sont acquittés de toutes les charges.

Lourds réquisitoires

Ainsi le procureur près de la chambre pénale du tribunal de Dar El Beidha, wilaya d’Alger, a requis contre les détenus d’opinion, Zahir Djamai, Arezki Oulhadj, Zahir Messaoudene, Abdennour Saidi ( non détenu) et Hanafi Ould Mohand, 15 ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende, Jugartha Taleb, 12 ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende, Ali Mimoun, Malek Boudjemaa et le journaliste Mohamed Mouloudj, 10 ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende.

L’histoire retiendra le zèle de ce procureur et la détermination de la quinzaine d’avocats qui ont plaidé avec pugnacité, mais aussi et surtout la patience et le courage des détenus d’opinion.

Des dossiers vides, des accusations imaginaires

Le dossier des détenus Boudjemaa Malek, Mohamed Mouloudj… qui a été renvoyé à nouveau (transmis) à la chambre d’accusation (Cour de Ruisseau d’Alger) en date du 23 mai 2022 et examiné par la chambre d’accusation le 15 juin 2022 est mis en délibéré pour le 29 juin 2022.

La décision : dossier renvoyé à la prochaine session criminelle.

Pour rappel

La chambre d’accusation (Cour de Ruisseau d’Alger) a décidé le 11 mai 2022 de renvoyer le dossier des détenus Ali Mimoun, Zahir Djemai, Boudjemaa Malek, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand,Zahir Messaoudene et le journaliste Mohamed Mouloudj devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger pour complément d’enquête.

La chambre d’accusation qui a étudié ledit dossier le 11 Mai 2022 alors qu’il était initialement programmé pour le 27 Avril 2022 a rejetté la demande de liberté provisoire des détenus et a renouvelé le mandat de dépôt pour une nouvelle durée de 4 mois à partir du 15 Mai 2022.

La chambre d’accusation (Cour de Ruisseau d’Alger) a confirmé le 29 septembre 2021, l’ordonnance du juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, de placer sous mandat de dépôt  » Ali Mimoun, Zahir Djemai, Boudjemaa Malek, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand,Zahir Messaoudene et le journaliste Mohamed Mouloudj ».

La chambre d’accusation a accepté la demande de la défense de Abdenour Saidi et annule la décision du juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger qui l’avait placé sous mandat de dépôt.

Et donc Abdennour Saidi remis en liberté ce 29 septembre 2021.

Le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a placé sous mandat de dépôt tous les concernés  » Ali Mimoun, Zahir Djemai, Boudjemaa Malek, Abdenour Saidi, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand,Zahir Messaoudene et le journaliste Mohamed Mouloudj  » en date du 14 Septembre 2021.

Abdenour Saidi a été arrêté jeudi 2 septembre 2021 par la gendarmerie nationale à côté de son domicile à Ath zmenzer (Béni Douala).

Abdennour Saidi est amputé de ces deux jambes à cause du diabète. Il est remis en liberté provisoire.

Arezki Oulhadj arrêté jeudi 2 septembre 2021 avec perquisition au domicile au village Tifilkout (illilten).

Zahir Djemai arrêté Jeudi 2 septembre 2021 avec perquisition au domicile familial au village Abourghes , commune illoula Oumalou.

Ali Mimoun du village Akenjour, commune de Béni Zmenzer a été arrêté dimanche 5 septembre 2021 à 19h avec perquisition au domicile familial.

Zahir Messaoudene a été arrêté sur le lieu de son travail à Hassi Messaoud, Mercredi 8 septembre 2021.

Une perquisition au domicile de sa famille au village Iguersafene (commune Idjeur, Bouzeguene) a eu lieu jeudi 9 septembre avec saisi d’un ordinateur.

Malek Boudjemaa , militant de Guendouze, commune Ait Rezin, wilaya de Béjaia, arrêté le 6 Septembre 2021 par la gendarmerie avec perquisition de son domicile familial.

Le journaliste Mohamed Mouloudj (journaliste au quotidien Liberté aujourd’hui disparu) a été arrêté par des éléments de la gendarmerie nationale, avec perquisition au domicile, Dimanche 12 Septembre 2021, à Alger.

Synthèse L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

  1. Super’ très contente de cette libération.enfin des juges objectifs. Je suis contente de la libération de nos concitoyens et surtout du journaliste Mouloudji que je connais à travers ses articles.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Mondial 2022 : l’Arabie saoudite crée la surprise et bat l’Argentine 2-1

La sélection de l'Arabie saoudite de football a créé une véritable surprise, en battant mardi l'Argentine 2-1 (mi-temps : 0-1), en match disputé au...

Les plus populaires

Commentaires récents