16 juillet 2024
spot_img
Accueil360°Un site d'extrême droite publie une liste d'avocats "à éliminer"

Un site d’extrême droite publie une liste d’avocats « à éliminer »

Parce qu’ils ont publié une tribune contre le Rassemblement national (RN), des avocats sont listés par un site d’extrême droite en vue d’être éliminés.

« A envoyer dans un fossé ou dans un stade, ces avocats déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN », menace le sulfureux site Réseau libre.

Pour ceux qui connaissent l’histoire récente de l’Algérie, ce précédent rappelle les pratiques du Front islamique du salut (FIS) qui avait promis de s’occuper des avocats, des journalistes et intellectuels qui s’opposaient à lui une fois au pouvoir.

La France se fait donc rattraper par un autre fascisme : sectaire, autoritaire, xénophobe, raciste et particulièrement dangereux pour les institutions du pays, mais aussi pour l’Europe. Le RN est une vraie menace pour ce pays et sa démocratie aussi imparfaite fusse-t-elle.

Le site d’extrême droite Réseau libre a publié, mercredi 3 juillet, un article recensant une centaine d’avocats « à éliminer », qualifiés de « pourritures » pour avoir signé une tribune dans Marianne la veille, contre le Rassemblement national. « A envoyer dans un fossé ou dans un stade, ces avocats déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN », menace Réseau libre, auquel nos confrères de Street Press ont consacré une enquête en début d’année.

- Advertisement -

« Bien entendu, ce ne sont pas les seuls, c’est la grande majorité des avocats qu’il est nécessaire de neutraliser », est-il écrit sur ce site sulfureux, qui appelle à « remettre les choses en ordre ».

Réseau libre déplore le fait que « ces vermines en robe noire » aient porté plainte en 2001 contre un autre site d’extrême droite, SOS racaille, qui avait lui aussi publié une liste d’avocats accusés de « défendre la racaille anti-France ».

Ce site, qui reprenait les codes visuels du site Internet de SOS Racisme, avait été condamné en 2006 à une amende de 12 000 euros, comme le relatait Le Monde à l’époque. « Nous ne sommes pas formellement identifiés, nous ne serons pas arrêtés, et nous serons peut-être condamnés, on s’en tappe ! », assure Réseau libre. 

Un signalement effectué au parquet de Paris 

Cette publication a fait vivement réagir, à commencer par le garde des Sceaux, qui « condamne avec la plus grande fermeté » la publication de cette liste. « Ceux qui veulent la mort de nos libertés commencent toujours par s’en prendre aux avocats », déclare Eric Dupond-Moretti. 

Le bâtonnier de Paris, Pierre Hoffmann, s’est dit « profondément choqué » jeudi 4 juillet sur franceinfo, après la publication d’une liste d’avocats « à éliminer » sur le site d’extrême droite Reseau-libre.org. 98 noms, surnommés « les factieux », sont inscrits dans cet article nommé « liste (très partielle) d’avocats à éliminer ». L’auteur de l’article appelle à « envoyer dans un fossé ou dans un stade ces avocats (qui) déclarent déjà ne pas respecter le verdict des urnes en cas de victoire du RN. »

Le Syndicat des avocats de France (SAF) estime sur le réseau social que cette liste est un « rappel qu’il est plus que jamais nécessaire de faire barrage [à l’extrême droite] ». L’association des avocats pénalistes « assure aux confrères concernés son inconditionnel soutien »

Avec Francetvinfo

2 Commentaires

  1. « Pour ceux qui connaissent l’histoire récente de l’Algérie, ce précédent rappelle les pratiques du Front islamique du salut (FIS) qui avait promis de s’occuper des avocats, des journalistes et intellectuels qui s’opposaient à lui une fois au pouvoir ». Pourquoi remuer tant de boue? Les pratiques actuelles du duo Tebboune-Chengriha n’ont rien à envier à celles du FIS ou de ce site d’extrême droite. Il suffit de s’informer auprès des familles de ces centaines de détenus de l’arbitraire qui croupissent dans les geôles infâmes de la nouvelle Algérie pour des délits ubuesques fabriqués sur mesure et sur commande par la grâce d’un article scélérat, le 87bis, une véritable épée de Damoclès sur la tête de quiconque oserait le moindre écart sur la ligne tracée ou la moindre critique sur la gestion catastrophique du régime en place à l’incompétence avérée à tous les niveaux. Les dirigeants du site d’extrême droite Réseau libre devraient faire un saut sur l’autre rive de la Méditerranée pour parfaire leur formation dans le domaine de la traque, voire élimination, des opposants et autres contradicteurs. Résultat garanti sinon argent remis!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents