26 janvier 2023
spot_img
Accueil360°Un test salivaire pour diagnostiquer l’endométriose bientôt sur le marché ?

Un test salivaire pour diagnostiquer l’endométriose bientôt sur le marché ?

L’endométriose

Une start-up française Ziwig basée à Lyon a annoncé la mise au point d’un test salivaire appelé Endotest®. Cet outil non invasif, dont la fiabilité est proche de 100 %, permet de diagnostiquer l’endométriose en 10 jours au lieu de 8 ans en moyenne selon le site internet de ce laboratoire de biotechnologie.

Ce dernier œuvre dans le domaine de l’intelligence artificielle et le séquençage des microARNs à haut débit.

Ce nouveau test est facile d’utilisation, il suffit d’un échantillon de salive collecté dans un tube qui est simplement envoyé a ce laboratoire. Ce prélèvement subit un séquençage à haut débit dans le but d’une recherche spécifique de microARN.
Ces petits fragments d’ARN ont déjà été identifiés et ils sont considérés comme des biomarqueurs de l’endométriose. Grâce aux algorithmes de l’intelligence artificielle, les professionnels vont déterminer si la patiente est atteinte ou pas d’endométrioses.
La découverte de l’Endotest® est basée sur des travaux de recherches de l’équipe du Dr Sofiane Bendifallah gynécologue et chercheur à l’hôpital Tenon à Paris. Ils ont été publiés dans la revue du Journal of Clinical Medicine. Ce test a été validé dans cinq centres hospitaliers français.
Ce nouveau dispositif de diagnostic devrait passer par une validation par la haute autorité de santé (HAS) en France pour sa mise en vente et son remboursement par la sécurité sociale. Ceci malgré certaines critiques de quelques scientifiques remettant en cause la méthodologie de ces études.
Toutefois, cette innovation a été saluée par ENDOmind, une association d’actions contre l’endométriose, qui considère ce nouveau test comme une révolution dans la prise en charge de cette maladie invalidante.
Pour rappel, l’endométriose est une maladie qui touche une femme sur 10. Ces femmes sont le plus souvent en errance de diagnostic. En général, l’identification de cette maladie se fait par une coelioscopie qui nécessite une anesthésie générale avec toutes les complications que peut générer ce genre d’intervention invasive.
L’endométriose est caractérisée par des douleurs qui surviennent le plus souvent pendant les règles. Elle représente la première cause d’infertilité chez la femme.
Dr Tarik Yadaden
ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Giorgia Meloni, une « néo-fasciste » chez Tebboune

Georgia Meloni, la Première ministre italienne, reçue en grande pompe par Abdelmadjid Tebboune est l'héritière du fascisme italien dans son expression moderne et radicale. Cheffe...

Les plus populaires

Commentaires récents