29 juin 2022
spot_img
AccueilIdéeVladimir Poutine piégé par les États-Unis ?

Vladimir Poutine piégé par les États-Unis ?

Poutine

Depuis l’invasion de l’Ukraine, la question de l’état de santé de Vladimir Poutine ne cesse d’être l’objet de spéculations de plus en plus persistantes. Ses moindres faits et gestes sont analysés au microscope pour déceler une quelconque défaillance, tant il est vrai que certaines images ne trompent pas quant à la faiblesse inhabituelle de celui qui par le passé n’hésitait pas à montrer ses muscles, torse nu sur un cheval.

Selon certaines rumeurs, le chef du Kremlin souffrirait d’un cancer pour lequel il suivrait des séances de chimiothérapie. D’autres rumeurs le disent atteint de la maladie de Parkinson.

Mais selon Oliver Stone, le réalisateur américain qui l’avait interviewé entre 2015 et 2019, Vladimir Poutine serait en rémission et aurait déjà vaincu un cancer. 

Selon le cinéaste, ce sont ses problèmes de santé qui l’auraient poussé à commettre des erreurs d’appréciation !

- Advertisement -

Mais pas seulement. Toujours selon le réalisateur du célèbre film de guerre Platoon, Poutine serait tombé dans un piège tendu par les États-Unis, en connivence avec l’Occident. Notamment la France et la Grande Bretagne.

Oliver Stone déplore un mur de propagande à propos du conflit ukrainien : « C’est la nature même des opérations sous fausse bannière que de créer cette propagande. « Ils vont envahir. Ils vont envahir. » Et, quand ils ont envahi, les États-Unis étaient complètement prêts. Poutine est tombé dans ce piège tendu par les États-Unis ».

Quand on se souvient que Saddam Hussein avait été encouragé par Madeleine Allbright à envahir le Koweït pour ensuite se retourner contre lui, les envolées d’Oliver Stone ne font peut-être que refléter la réalité !?

Chez l’oncle Sam, on ne recule devant rien pour affaiblir l’ennemi ! Le mensonge faisant partie des armes de destruction massives de l’adversaire.

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

12 Commentaires

  1. Hummm ! Tout est possible ! Mais amounavi les rapports russo-ukrainiens n’étaient pas déterminés par la posture de l’oncle Sam. Et Poutine n’avait nullement besoin d’être induit en erreur tellement il est capable d’en commettre tout seul. Ipi ce n’est pas en comptant les carcasses de blindés ou de camions détruits qu’on puisse deviner l’issue de la guerre.

    Bien sûr Marikène peut dépenser sans compter pour « affaiblir » , disent-ils, la Russie mais je ne crois pas qu’ils y arriveront plus que ne le faisait Poutine.

    Depuis des lustres  »l’Oxidant » fait tout pour garder sa suprématie sur le reste du monde en croyant que celle-ci lui est à jamais acquise. Cela n’a pas empêché la Russie et la Chine de développer une technologie militaire redoutable ni que cette dernière devienne dans quelques années la première puissance économique mondiale.

    Est-ce pour cette raison que dans cette guerre en Ukraine que l’ Oxydant déverse des milliards pour affaiblir  »définitivement » la Russie , croit-il, sans se rendre compte qu’on apprend encore plus de ses erreurs , et que cette même Russie reconstituera rapidement ses stocks obsolètes en plus modernes., et en mieux. Sans parler de la Chine qui de loin regarde et qui elle aussi en tire des leçons.

    On les voit experts et observateurs avisés, se disent-ils, prédire des jours sombres à la Russie en lisant dans les carcasses de vieux blindés et d’aéronefs abattus et dans des images de guerre bien choisies le désastre comme si c’est à çà qu’on voit les défaites :  »quand on aime on ne compte pas » , disait Pyrrhus.

    Affaiblir la Chine et la Russie ou tout prétendant qui oserait l’égaler , c’est pourtant ce que  »l’Oxydant » a toujours fait de tout temps sans être parvenu à empêcher le fulgurant développement de la Chine et d’autres pays émergents qui ne tarderont pas à s’affirmer eux aussi.

    Il faut être excessivement naïf ou complètement inconscient pour croire que cette guerre ruinera la Russie .

    L’Oxydant ne se rend-il donc pas compte que c’est avec un logiciel usé qu’il voit le monde ?

  2. Il serait prudent de faire le tri entre le grain et l’ivraie dans tout ce qui se publie dans ce capharnaüm qu’est devenu le Weeb, la désinformation étant, de toute éternité, une arme privilégiée, tant pour démoraliser l’ennemi que pour entretenir le moral de ses propres troupes. Ce n’est donc pas la première fois que l’on accable l’ennemi de tous les péchés d’Israël, et ses dirigeants de malades, voire de fous furieux, Ni le Président Vladimir Poutine, ni le le Président Joe Biden ne font exception : le premier est traité par certains de grand malade et par d’autres de fou furieux, tandis que le second serait, tout bonnement, sénile. Tout ça au doigt mouillé!
    Si vous voulez écouter une analyse, rationnelle et documentée, sur les tenants et aboutissants du conflit qui oppose les Etats-Unis et la Fédération de Russie par Ukraine interposée, je vous invite à écouter sur le lien ci-après, ce qu’en disent deux experts suisses de réputation mondiale, J.Baud et G.Mettan.
    https://www.youtube.com/watch?v=G11HqBqtkj8

  3. les fameux S300 et S400 , systeme de defense aerienne russe, n’ont pas fait leur preuve ni en Syrie, ni en Ukraine. Avis a tous les pays qui les ont achetes, dont l’Algerie, mais un drone Turque , pas chere du tout, est en trein de ravager les tanks russes.
    En fait l’Amerique fait une guerre par proxi contre les Russes, qui utilisent toujours des tactiques de la deuxieme guerre mondiale.
    Seule l’humanite vas payer de toutes ces soubresauts imposes par les producteurs d’armements ; il faut bien les essayer quelque part !

    • Les S300 et S400 sont, comme vous dites, des systèmes de défense aérienne. Or, vous semblez ignorer que la Russie a une suprématie aérienne totale dans le ciel ukrainien. Je ne sache pas que l’armée russe ait eu besoin, à ce stade, de recourir à se système de défense aérienne très sophistiqué.

      • Ces systemes si sophistiques ne sont pas capable d’abattre de simples drones, made in Turkey, qui sont en trein de ravager les tanks et lance- roqettes russe. Si il est vrai que certains de ces tanks ont ete detruits par des tirs personels de roquettes anti-chars, beaucoup d’autres ont ete detruit par des drones ukrainiens.
        Je n’ai jamais entendu parler d’une cible militaire abattu par ces systems S-300 ou S400.

        • La chasse aux drones, qui, effectivement, constitue une menace sérieuse pour les chars russes, est menée avec des moyens moins lourds et plus économiques. On n’écrase pas une mouche avec un marteau pilon.

  4. Ce n’est effectivement pas dans les médias occidentaux qu’on comprendra les raisons du conflit ni même en Ukraine. Ni les chinoix ni les Indiens ne voit cette guerre avec les mêmes yeux.

    J’ai lu et écouté tous les grands stratèges qui décortiquent devant nos yeux avec un déconcertant parti pris les tenants et aboutissants de cette guerre sans être convaincu par leurs démonstrations. Ils sont là à nous vendre du pipeau pour de l’expertise et à s’esclaffer et se réjouir sans gêne et sans retenue trop vite des déboires de l’armée russe. A les entendre on croirait que c’est « la septième compagnie » de Robert Lamoureux qui s’est perdue en Ukraine

    Moua ce qui me turlupine c’est de ne pas savoir le coup d’après. Car j’ai du mal à croire que Poutine si idiot ou si schizophrène qu’il fut ait eu en envahissant l’Ukraine des visées colonialistes ou qu’il ait cru un seul instant que cela était faisable. Les stratèges russes ne sont pas de la dernière averse pour omettre de prévoir tous les coups. J’aurais plutôt tendance à croire que c’est une réponse forcée à ce que les amerloques tramaient secrètement en Ukraine contre la Russie. Si donc les amerloques ont poussé la Russie à envahir l’Ukraine c’est à leur insu. Je dirais même que ça se pourrait que tel est pris qui croyait prendre , Mais comme je ne suis qu’un abruti je n’arrive pas à imaginer un sénaghyoul splkant qui est qui .

    J’ai du mal à croire que Marikène qui s’est trompé pratiquement dans toutes ses dernières guerres  ait le pouvoir de manipuler Poutine comme il a manipulé Saddam. Je dirais même que si quelqu’un a été manipulé ce serait Zelinsky qui a été poussé au défi car ce n’est ni en Russie ni en Amérique que la guerre se passe. Les américains se sont servis de l’Ukraine pour faire marcher la Russie et voir ce qu’elle dans a dans son jeu ,mais ils ont tort de croire que Russes et Chinois sont dupes de cette manœuvre.

    La Russie va peut-être se casser les dents en Ukraine parce qu’elle n’a pas retenu les leçons de L’Afghanistan , du Vietnam , et de l’Irak.Ou alors elle était prête à en assumer le prix. Elle finira par rentrer chez elle en laissant un champ de ruine en Ukraine. Mais est-ce là le véritable enjeu ?

    Marikène est prêt à suicider l’Ukraine en la poussant à la guerre à outrance contre la Russie pour croit-il l’affaiblir ou seulement découvrir son jeu, mais dans ce poker menteur tout le monde triche et paie pour voir.

    Je ne suis pas un stratège de guerre mais je ne suis pas ébloui par les dites performances des Ukrainiens qui nous brandissent les blindés russes calcinés comme des trophées , alors qu’ils sont des cibles faciles comme des éléphants dans un couloir.

  5. Vladimir Poutine piégé par les États-Unis ? Bonne question…
    Il semblerait que Vladimir ait été surtout piégé par la population ukrainienne. Et qu’après coup, voyant la résistance de celle-ci à l’invasion des armées de Poutine, les Usa se sont dit que cela valait le coup de les soutenir à fond avec 40 milliards de dollars à la clé. En quelque sorte, Biden et son équipe ont pris le train en marche.

    Mais il ne faut pas ignorer que les américains comme certains gouvernements européens œuvraient politiquement, militairement et économiquement avec le gouvernement ukrainien depuis le tournant des élections démocratiques du 20 octobre 2014. Ces élections pour une fois correctes ont consacré la victoire des partis pro occidentaux. D’autant, qu’en Ukraine existaient et existent toujours des partis pro russes.

    Un deuxième point notable est la présence d’intérêts économiques importants détenus en Ukraine par des oligarques russes de l’entourage de Poutine. Or Zelenski avait pour programme l’éradication de la corruption qui sévit dans ce pays et cela ne pouvait pas leur plaire.

    La politique intérieure ukrainienne de ces dernières années a été aussi consacrée en grande partie à lutter contre l’influence russe au niveau des institutions. La confrontation de l’emploi de la langue ukrainienne au détriment du russe, la préconisation de l’entrée dans l’Otan, la collaboration entre les armées ukrainienne et anglo américaine ne peuvent évidemment pas plaire à Poutine.

    Sur le plan économique, depuis l’annexion de la Crimée par Poutine en 2014, 17 milliards d’euros en subventions et prêts ont été accordés à l’Ukraine par l’Union Européenne pour la modernisation de ses industries et de son agriculture. Le 16/02/2022 le Parlement européen vote un nouveau soutien financier de 1,2 milliards d’euros. Et le 24/02/2022, les armées de Poutine envahissent l’Ukraine… A croire que Poutine redoute plus que tout que l’économie ukrainienne, en s’arrimant à celle de l’Europe fasse de l’ombre à son économie, laquelle peine à faire sortir de la pauvreté une très grande partie du peuple russe. Et peut être que ce dernier l’empêchera de gouverner jusqu’en 2036 comme il en a l’intention (37 ans !), si par cas les Ukrainiens deviennent plus heureux que les Russes.

    Ainsi selon Oliver Stone, qui a interviewé Poutine en 2015 et 2019, ce serait des problèmes de santé qui l’ont poussé à envahir l’Ukraine. Peut-être, pour mieux cerner cette guerre, qu’il faudrait se référer aussi à l’Histoire récente, les années 90 par exemple, ou même remonter à la guerre de 1939/1945 et pourquoi pas jeter un œil sur l’histoire des empires tsaristes, des royautés polonaises et des dynasties ottomanes.

    Mais bon, puisqu’il s’agit de Poutine et non de la Russie, il est compréhensible qu’on ne tienne pas compte des racines profondes qui forgent souvent le nationalisme des peuples. Poutine surfe donc allègrement en ce moment sur le nationalisme russe. De plus, il détient tous les pouvoirs et règne sur son pays comme aucun Tsar, sauf Staline évidemment, (красный царь, le tsar rouge) n’a pu le faire.

    On ne doit pas oublier non plus, qu’après 70 ans de dictature communiste qui s’est terminée par une remise en cause des idéaux du régime soviétique et par une désagrégation de l’Union dans le chaos et l’anarchie, c’est Poutine qui a repris en main le destin de la Russie. Et qu’il a reconstruit un état en fonction des données politiques et économiques russes dans le contexte international où la voix de la Russie d’alors ne comptait plus ou si peu. A partir de cet état de fait, il a, en effet, édifié un régime autoritaire centré sur un nombre restreint d’oligarques qui lui sont redevables de leur position, avec le concours d’une douma « croupion » gangrénée par une corruption avérée. Et en éliminant systématiquement toute opposition, prison et élimination physique. Mais c’est un détail de l’histoire comme le disait un célèbre partisan de l’Ukraine russe … pardon, je veux dire de l’Algérie française.

    Dernièrement, la diaspora russe s’est enrichie de quelques 200 mille personnes jeunes et hautement diplômés qui ont fuit le régime. C’est peut être là le piège dans lequel il s’est mis en perdant une grande partie des compétences de son pays. Avec, à la clé, la perte du marché européen (pétrole/gaz, etc,) et les investissements qui lui apportaient, n’en déplaise à certain, la technologie qu’il ne possède pas, entre autres au niveau de l’exploitation gaz/pétrole et de beaucoup de composants électroniques.

    Il est touchant qu’on regarde le couple Russie-Chine avec tendresse, amour et admiration. Et croire que ces deux entités sont en harmonie pour la vie éternelle et le bonheur de leur peuple respectif relève certainement de la crédulité. Mais pour nous ce sont nos alliés en titre et ils ne peuvent n’être que parfaits. En tout. Donc on a tendance à les imiter. Alors que l’Occident décadent, cause de tous les malheurs du monde depuis les croisades dit-on n’a apporté que guerre, désolation et démocratie.

    Mais voilà, tout le monde ne peut pas avoir un Deng Xiaoping qui a su au lendemain de la mort de Mao stabiliser l’économie de son pays et sortir de la misère une partie de la population chinoise… en s’appuyant sur le modèle industriel capitaliste. Ce que Poutine a été incapable de faire. Comme il est incapable de comprendre qu’il est propriétaire d’une Sibérie vide de population à coté d’une Chine débordant d’habitants et que tôt ou tard un dirigeant chinois sera peut-être tenté de faire comme lui, envahir la Sibérie, sous prétexte que ce pays regorge de fascistes. Tout est possible, n’est-il pas ?

    • C’est un point de vue. Pour tout dire, qui correspondant, en tous points, au narratif dominant en Occident, sur la nature et l’origine de ce conflit. Selon cette thèse, il s’agirait d’un conflit né de l’agression de l’Ukraine par la Russie en février dernier, agression qui trouverait son explication dans la volonté de puissance du Président Poutine, qui nourrirait l’ambition mégalomane de rétablir, au choix, l’Empire des Tsars de toutes les Russies ou celui de la défunte URSS.
      Cette thèse présente, aux yeux de nombreux observateurs non alignés, y compris au sein du camp occidental, l’inconvénient majeur de faire l’impasse sur l’histoire chaotique des relations entre la Russie et les Etats-Unis durant ces trente dernières années, dont l’examen attentif aurait, pourtant, permis de déceler que l’objectif des Etats-Unis est, comme souligné dans la vidéo postée supra, celui «de finir le job inachevé en Russie, durant les années 1990». La nature de ce job a été récemment explicitée, sans ambigüité, tant par le Secrétaire à la Défense Lloyd Austin, que par le Secrétaire d’Etat Antony Blinken : « affaiblir la Russie au point qu’elle ne soit plus en mesure de mener une opération militaire du type de celle qu’elle conduit actuellement en Ukraine». No comment!
      Cette thèse alternative est exposée, mieux que je ne saurais le faire, dans la vidéo postée supra.

  6. En effet , Putine a ete piege de la meme facon que Satan Hussein. La guerre totale a commence contre la Russie : economique, militaire, culturelle pour de tres longue annees a venir. Le but c’est d’affaiblir au maximum la Russie et gare aux pays, come l’Algerie, qui s’alignent sur la Russie: il seront etouffes economiquement une fois qu’il n’auras rien a gratter avec eux.

  7. Les analystes militaires, sans parti pris, font remarquer qu’il a fallu beaucoup moins de temps à Poutine pour occuper une bonne partie du territoire ukrainien et dominer son ciel avec moins de 10% des capacités de son armée qu’à Hitler pendant la seconde guerre mondiale.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Tunisie : suppression de l’ »islam religion d’État » ?

Les pays de la oumma ont-ils enfin compris que la religion constitue une inertie monumentale à tout projet de modernisation de leurs sociétés ? Après...

Les plus populaires

Commentaires récents