9 février 2023
spot_img
Accueil360°Vols Paris-Alger : un smic pour un aller simple !?

Vols Paris-Alger : un smic pour un aller simple !?

Billet d'avion

C’est carrément fou ! Un article publicitaire annonce en gros titre : Vols Paris – Alger : forte baisse des prix chez Air France !

Comme la majorité de mes compatriotes, un petit voyage au bled pour se ressourcer ne serait pas de refus. D’autant qu’avec le sérieux d’Air France, comparativement à Air Algérie, le voyage retour serait assuré ! De quoi rassurer et faire baisser toutes sortes d’inquiétudes et de stress !

Mais à la lecture des premières lignes, la première joie a vite fait de laisser place au désenchantement et la désillusion !

Jugez-en par vous-mêmes : pour un aller simple en date du 23 février, il faut débourser pour un billet « pas cher » 446 €. Le billet le plus cher en aller simple s’élève à 519 € pour le 17 février.

- Advertisement -

Un tarif qui reste moins cher que ce que proposait Air France auparavant, avec des billets qui pouvaient atteindre 800 € en aller simple quand la demande était forte sur ses vols. 

Si l’on analyse ces chiffres de près, les tarifs semblent donc augmenter en proportion de la demande, pouvant varier du simple au double en quelques jours !

Si l’on se tient à ces données, il est facile d’extrapoler et déduire que pour les périodes de forte affluence telles que les grandes fêtes de l’aïd ou la période estivale les tarifs vont carrément s’envoler. Pendant ces périodes il ne serait pas étonnant qu’ils atteignent des niveaux faramineux qui ne seront accessibles qu’aux riches qui gagnent une fois le smic !

Faut-il donc tirer définitivement un trait sur les voyages au pays ? 

Il faut croire que oui, quand on sait que la majorité de nos compatriotes vivotent avec des salaires qui ne s’éloignent pas du smic. Un smic de 1269 € mensuels pour un travail à temps complet ! Et encore, combien sont-ils à se contenter de menus travaux en intérimaires et qui gagnent beaucoup moins que ce salaire minimum ?

En tous cas, nous qui avons l’habitude des tarifs à 300 euros l’aller-retour, tout voyage au pays semble compromis !

Nous nous contenterons du téléphone et des réseaux sociaux ! 

Bientôt seuls les généraux et les députés grassement payés pourront se permettre de voyager ! D’autant que pour ces gens-là, le problème du visa ne se pose pas ! 

Encore une performance dont doivent s’enorgueillir ceux qui ont pris en otage le pays ! Même la liberté de voyager nous est désormais proscrite ! 

Et nous qui croyions naïvement que le pire était derrière nous ! 

« Neqvel ki gadran nugad a yedrun », postulait si justement Lounis Aït Menguellet !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

6 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Mohamed Bejaoui au coeur d’une énième affaire de corruption

Déjà condamné à une peine de 12 ans de prison ferme dans l’affaire Sonatrach, Mohamed Bejaoui, actuellement en fuite à l’étranger est cité par le quotidien...

Les plus populaires

Commentaires récents