10 décembre 2023
spot_img
AccueilMondeYémen : les rebelles Houthis affirment avoir lancé des drones vers Israël

Yémen : les rebelles Houthis affirment avoir lancé des drones vers Israël

Civils palestiniens
Les civils sont les premières victimes de cette guerre

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a exclu lundi tout cessez-le-feu dans la guerre contre le Hamas, pourtant réclamé par les organisations humanitaires qui déplorent une situation catastrophique dans le territoire palestinien.

Après le Liban, d’où le Hezbollah tirent régulièrement des roquettes en direction d’Israël, ce sont les Houthis qui ont lancé des drones sur le territoire israélien.

L’armée israélienne a «étendu son entrée terrestre dans la bande de Gaza, elle le fait par étapes mesurées et très puissantes, en progressant méthodiquement », a assuré lundi 30 octobre Benyamin Netanyahu, selon qui la « troisième phase » de l’opération militaire a débuté. Déployée sur trois fronts, l’armée israélienne a affirmé ce mardi avoir mené des frappes aériennes au Liban visant le Hezbollah, allié du Hamas. Mais aucune source indépendante ne confirme ces propos.

Depuis vendredi soir, les opérations au sol et les frappes israéliennes se sont intensifiées, avec pour objectif « d’anéantir » le mouvement islamiste palestinien. Benyamin Netanyahu a exclu tout cessez-le-feu dans la guerre dans la bande de Gaza, qui serait selon lui « une reddition face au Hamas ».

Ces opérations mettent à très rude épreuve les 2,4 millions d’habitants de Gaza, soumis depuis le 9 octobre à un « siège complet » les privant d’eau, de nourriture et d’électricité. Seuls 117 camions d’aide sont arrivés depuis le 21 octobre, selon le dernier décompte de l’ONU lundi matin, quand il en faudrait 100 par jour.

- Advertisement -

Depuis le 7 octobre, 1 400 Israéliens ont été tués, et l’armée israélienne fait état de 240 personnes retenues en otage par le Hamas. 8 306 Palestiniens sont morts à Gaza, « dont la moitié sont des enfants », et plus de 21 000 blessés, indique le ministère de la Santé sur place, contrôlé par le Hamas.

 

10h50 : solidarité locale entre juifs et arabes, dans la communauté bédouine de Rahat

Depuis plus de trois semaines maintenant, des bénévoles cette ville dans le sud d’Israël, juifs et arabes œuvrent ensemble pour faire des colis d’aide humanitaire. Envoyés par milliers, ils ont pour destination les familles du sud du pays les plus touchées par les attaques du 7 octobre.

10h35 : En Cisjordanie, un Palestinien de 70 ans tué par des tirs israéliens

Rawhi Rachid Sawafta, 70 ans, est mort « après avoir été touché par balle au visage » lors d’une incursion de l’armée israélienne dans la ville de Toubas, selon le ministère palestinien. Neuf autres Palestiniens ont été blessés, dont deux grièvement, lors de heurts avec la force israélienne effectuant cette incursion, a ajouté le ministère. Selon l’agence officielle palestinienne Wafa, une force israélienne de « moustaribeen » des militaires en tenue civile se faisant passer par des Palestiniens, est d’abord entrée à Toubas où elle a encerclé une maison, avant d’y être suivie par des renforts de l’armée. L’armée israélienne n’a pas encore réagi.

10h18 : Les rebelles au Yémen affirment avoir lancé des drones en direction d’Israël

Les rebelles Houthis au Yémen ont affirmé ce mardi avoir lancé des drones en direction d’Israël, en réponse à la guerre menée par ce pays contre le Hamas. L’armée israélienne a affirmé plus tôt avoir détecté un « engin volant hostile » au large de la ville d’Eilat sur la mer Rouge. Interrogé par l’AFP, le Premier ministre du gouvernement des Houthis, Abdelaziz ben Habtour, a affirmé que « ces drones appartiennent au Yémen ».

10h05 : Un député britannique limogé après avoir appelé pour un cessez-le-feu à Gaza

Au Royaume-Uni, Paul Bristow, un député conservateur et assistant ministériel au ministère de la Science, de l’Innovation et de la Technologie, a été démis de ses fonctions après avoir appelé Rishi Sunak à soutenir un cessez-le-feu à Gaza.

Paul Bristow a envoyé une lettre de deux pages au Premier ministre en lui demandant d’exiger la fin des hostilités « afin de sauver des vies et de permettre un couloir humanitaire continu pour atteindre les civils qui le nécessitent le plus ». Il a été limogé car ses propos n’étaient « pas en accord avec les principes de responsabilité collective », d’après un porte-parole. Paul Bristow devient le premier député britannique à perdre son travail pour avoir appelé à un cessez-le-feu, souligne The Guardian.

9h55 : 240 personnes prises en otage par le Hamas selon l’armée israélienne

Lors de son point presse matinal quotidien ce mardi, le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari a fait état de « 240 personnes enlevées » et retenues en otage par le Hamas. « Ce chiffre a augmenté parce que certains des otages ne sont pas des citoyens israéliens donc le processus d’identification est plus complexe », détaille-t-il.

Avec Rfi

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Récit-feuilleton. Exils (23)

Lorsque, par moments, il risquait un œil à l’intérieur du compartiment, il observait que ses compagnons de voyage dormaient souvent à poings fermés. La...

Récit-feuilleton. Exils (22)

Récit-feuilleton. Exils (26)

Les plus populaires

Commentaires récents