1 février 2023
spot_img
AccueilPolitique1200 médecins vont quitter l’Algérie pour soigner… la France

1200 médecins vont quitter l’Algérie pour soigner… la France

Médecins résidents réprimés comme des voyous par la police en 2018 à Alger.

Enième coup de tonnerre dans l’Algérie de Tebboune. Pas moins de 1200 Algériens s’apprêtent à prendre la poudre d’escampette pour s’en aller offrir leurs services à maman…la France après avoir réussi leur examen d’équivalence !

L’Algérie forme médecins, ingénieurs, techniciens pour qu’ils s’installent en France. Et la France forme les footballeurs de l’équipe nationale. C’est la nouvelle équation des rapports algéro-français, 60 ans après l’indépendance.

Depuis 24h l’annonce de la future installation de 1200 médecins algériens en France fait jaser les réseaux sociaux. Ces Algériens font partie de quelque 2 000 médecins étrangers ayant réussi ledit examen pour cette année. Ils pourront désormais exercer en tant que médecin, avec un salaire équivalent à ceux des praticiens ayant obtenu leur diplôme en France.

L’Algérie, nous le savons tous, est malade. Elle agonise même ! La France aussi est malade, mais ses jours ne sont pas en danger.

- Advertisement -

Le dilemme auquel étaient confrontés nos fidèles au serment d’Hippocrate est facile à deviner : vaut il mieux rester au chevet d’un père agonisant pour l’accompagner pendant son denier voyage ou bien faire le choix de soigner sa maman pour la revigorer et vivre le dernier tronçon de sa vie en sa chaleureuse compagnie ?

En tout état de cause, inutile de rabâcher outre mesure le fait que cette offre de service à la France est le résultat de la politique de mépris du pouvoir putschiste envers toute matière grise. Tout le monde le sait, nos dirigeants et leurs familles se soignent en France, voire plus généralement en Europe. Donc ils n’ont pas besoin d’un système de santé efficace en Algérie, mais d’un écosystème de répression pour faire taire toute contestation oui.

Après la vague de départs des enseignants sous l’ère Bouteflika, l’histoire se souviendra que c’est sous l’ère Tebboune-Changriha que le pays aura connu la saignée de son personnel soignant.

Après ça, qu’on ne vienne pas nous dire que la France est responsable des déboires du pays !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Il pleut des milliards : nos juges savent-ils vraiment compter ?

  Je commencerai cette chronique par une anecdote qui en dit long sur la légèreté avec laquelle les chiffres sont manipulés en haut lieu : un...

Les plus populaires

Commentaires récents