3 octobre 2022
spot_img
AccueilA la une1500 harragas en 3 jours : le sauve-qui-peut des Algériens

1500 harragas en 3 jours : le sauve-qui-peut des Algériens

Harragas

Pendant qu’Alger s’attelle à organiser une rencontre des pays et monarchies arabes et que la presse s’emballe sur la question de la présence ou non du souverain marocain à ce sommet, les Algériens fuient le pays par milliers en direction de l’Europe.

« Au cours des dernières 72h, plus de 70 embarcations sont arrivées sur les côtes espagnoles avec un total de 1500 ressortissants algériens (Almeria, Murcie, Alicante et îles Baléares) », a indiqué dimanche 11 septembre, l’activiste espagnol Francisco José Clemente Martin.

Parmi ce nombre, seuls 500, dont 30 femmes et 40 mineurs, ont réussi à prendre la poudre d’escampette. Le reste ayant été intercepté par les autorités !

- Advertisement -

Par ailleurs, Francisco Jose Clemente Martin a indiqué que deux embarcations, avec à leur bord plus de 30 ressortissants algériens, sont portées disparues.

Pendant ce temps, à 83 ans, Enrico Macias ne perd pas espoir de revoir son pays natal, tout en déclarant ne pas être d’accord avec Macron qui avait qualifié « la colonisation de crime contre l’humanité ».

Tout va bien dans « la nouvelle Algérie » version Abdelmadjid Tebboune, la situation est sous contrôle et le peuple est sous surveillance.

Décidément, le monde ne tourne pas rond ! Quelque analyse que l’on puisse faire, on se heurte à des inconnues, au sens mathématique du terme, impossible à démêler !

Quand s’arrêtera la saignée harraga ? S’arrêtera-t-elle un jour ? Rien n’est moins sûr quand on sait que les horizons pour notre jeunesse se bouchent les uns après les autres, prenant de l’ampleur d’une année sur l’autre, et que toutes les libertés sont confisquées par une junte qui prépare ses arrières et celui de sa progéniture dans des pays où il fait bon vivre avec fortunes et comptes bancaires bien fournis !

Il faut vraiment que le pays soit atteint de malédictions diverses pour qu’il se vide ainsi de sa substance !

Qui, quand, comment exorciser ces malédictions ?

En attendant, comme d’hab, soyons fiers, restons arabes !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

    • Bonjour Abdenour
      La phrase « En attendant, comme d’hab, soyons fiers, restons arabes ! » ne veut pas dire que Monsieur MADANI stipule que les Algériens sont des arabes ; loin de la . lisez bien…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Nunamber/Novamber, « ur ittnuzu, ur irehhen » (1) !

Tella tsertit akked tadiplomasit, illa uzamul (neɣ izumal) n tmurt. Tella talast gar-asen, ur zeddin, am waman d zzit. Adabu n tmurt n Lezzayer ibges...

Les plus populaires

Commentaires récents