18 avril 2024
spot_img
Accueil360°Aɣṛum n Lqbayel : ce pain mérite une consécration internationale

Aɣṛum n Lqbayel : ce pain mérite une consécration internationale

Aɣṛum est cet aliment de base qui accompagne presque tous types de plat. En nourrissant depuis des siècles les siens, il a su se faire meilleure réputation pour pouvoir ainsi conserver son statut.

De ce fait, notre Aɣṛum n Lqbayel , cet aliment rassembleur et d’origine ancestrale, est bien une denrée à part qu’on appréciera toujours autant pour ses intenses saveurs pour notre faim et son odeur qui nous mène, comme à chaque fois, par le bout du nez.

Par ailleurs, depuis les temps anciens, les kabyles ne manquent pas, dans un geste de fraternité traditionnelle, de proposer ce pain en signe de partage, d’hospitalité et de loyauté.

C’est d’autant plus important que chez nous, il n’est pas rare d’entendre ce qui suit au sujet de cet ami loyal et digne de confiance : «On a mangé du pain ensemble », ce qui signifie qu’ils ont affronté côte à côte les difficultés de la vie. Ceci montre qu’une amitié solide a été forgée entre les deux parties, notamment depuis cet instant où ils ont partagé le pain (tagula d lemlah) et ont mangé ensemble. Cette tradition reste d’ailleurs encore respectée de manière symbolique.

- Advertisement -

De toute évidence, notre pain est un très fort symbole du savoir-faire et savoir-vivre à la kabyle. C’est bien là un riche patrimoine culturel des Amazigh que nous avons si bien protégé et jalousement préservé, assurant ainsi sa transmission de génération en génération.

Il est alors temps de se poser la question suivante : pourquoi alors ce pain des autochtones berbères ne fait-il pas, d’ailleurs à l’image de la baguette française, son entrée sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ?

Il convient cependant de vite s’accorder sur une appellation commune, sachant que cet incontournable pain que chaque kabyle apprécie et consomme tout au long de l’année est désigné sous plusieurs appellations.

Mais alors, que choisiriez-vous entre Aɣṛum n Leqbayel, Aɣṛum aquran, Afḍir, Aɣṛum bu skir, tamtount n Leqbayel, etc.

Yazid Sadat

 

4 Commentaires

  1. Qui s’en fout de Aghrum leqvaiel quand le cul kabyle est exposé pour celui qui veut prendre son tour. Vos frères sont emprisonnés, torturés, et dans certains cas violés. Mais vous jouez la politique de l’autruche.

    • Ainsi, on imagine alors que vous passez toute votre journée à ne parler que de cette juste cause de nos détenus. Avec la logique qui est la votre, cette question des prisonniers doit à elle seule occuper nos méninges et rien d’autre. On doit autant s’abstenir de faire l’amour avec sa femme, ne plus enfanter, etc… Sinon bander en ce moment est trahir la cause. La vie continue malgré tout, sachant que ce n’est que là que réside l’éternel espoir. Et le combat continue naturellement.

  2. Je préfère « Aɣṛum n Leqbayel » pour être mieux labellisé et sa visibilité. Mais, en attendant, le kabyle doit décider, et vite, de s’affranchir de toute tutelle, autrement, il perdra tout, y compris son aghrum.

  3. « 𝑶𝒏 𝒂 𝒎𝒂𝒏𝒈é 𝒅𝒖 𝒑𝒂𝒊𝒏 𝒆𝒏𝒔𝒆𝒎𝒃𝒍𝒆 »…𝒎𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒒𝒖’𝒖𝒏𝒆 𝒂𝒎𝒊𝒕𝒊é 𝒔𝒐𝒍𝒊𝒅𝒆 𝒂 é𝒕é 𝒇𝒐𝒓𝒈é𝒆 𝒆𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒖𝒙 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒊𝒆𝒔, 𝒏𝒐𝒕𝒂𝒎𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆𝒑𝒖𝒊𝒔 𝒄𝒆𝒕 𝒊𝒏𝒔𝒕𝒂𝒏𝒕 𝒐ù 𝒊𝒍𝒔 𝒐𝒏𝒕 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒂𝒈é 𝒍𝒆 𝒑𝒂𝒊𝒏… »
    Le mot français « compagnon » et ses nombreux dérivés (compagnie, accompagner, copain, etc.,) vient de cette idée, du latin « cum » et « panis » (avec – pain) c’est à dire celui avec qui on a mangé du pain.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents

Kichi Duoduma on Sisyphe, c’est nous ! 
Kichi Duoduma on Sisyphe, c’est nous ! 
Kichi Duoduma on Sisyphe, c’est nous ! 
Kichi Duoduma on Sisyphe, c’est nous !