16 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueA Tizi-Ouzou, Youssef Aouchiche tombe à bras raccourcis sur le MAK

A Tizi-Ouzou, Youssef Aouchiche tombe à bras raccourcis sur le MAK

Dans son meeting, tenu ce samedi au théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou, le premier secrétaire national du FFS, Youcef Aouchiche, s’en est pris au MAK tout en repassant les vieux plats chers au pouvoir. 

C’est donc à partir de Tizi-Ouzou que Youcef Aouchiche met en demeure «pouvoir, classe politique, syndicats et citoyens» contre les dangers «d’un monde en profonde mutation, où la force supplante le droit, où les guerres  et les bouleversements géostratégiques ne font que croître».  

Les dangers de la «propagande antinationale»

Sentencieux, le premier secrétaire du FFS lance comme pour s’en convaincre : «Jamais dans notre histoire, nous avons été confrontés à des défis d’une telle ampleur, jamais nous n’avons été exposés à des menaces aussi graves ciblant notre sécurité nationale».

Une fois ces grands principes expédiés de son discours, il revient à l’essentiel de son message à Tizi-Ouzou : «les séparatistes». Un sujet de circonstance pour lequel il semble venu dabs la ville des Genêts. Pour l’occasion, Youssef Aouchiche use d’un discours au ton maximaliste.

Bien sûr, au passage, l’air de rien, le premier secrétaire du FFS a pris son courage à deux mains pour s’alarmer sur «l’état de gel de la scène politique». Tout en évitant de parler explicitement des nombreuses violations des libertés, encore moins des plus de 200 détenus d’opinion. Le chef du FFS ajoute : «Nous ne voyons aucun signe allant dans le sens de la détente et de l’ouverture en direction des forces politiques du pays».

- Advertisement -

Il constate : «Cette situation incompréhensible est pourtant contre-productive». Il n’ira pas plus loin dans la critique de l’arbitraire qui a cours en Algérie. Bien au contraire, il avertit comme pour renvoyer l’ascenseur au régime que «lorsqu’on restreint le champ de la critique objective et constructive et qu’on ne favorise pas l’organisation autonome de la société, on laisse la porte ouverte à la propagande antinationale et aux extrémistes de tout bord».

« Félonie » et « trahison« 

Youssef Aouchiche loue, à juste titre, dans son discours, «la diversité et la pluralité» qui, ajoute-t-il, «fondent notre identité» et embraue pour descendre en flammes «certains charlatans et extrémistes». Il estime que «le renoncement à ses référents notamment dans la conjoncture périlleuse que nous traversons  relève de la félonie et de la trahison».

Abondant dans le sens du discours officiel, il avertit : «Le new harkisme  qu’il soit  l’expression de la folie séparatiste des uns ou de l’anti-kabylisme primaire des autres  doit être combattu à tes les niveaux mais d’abord sur le terrain politique en élevant le niveau de conscience de nos concitoyens et par des décisions  fortes en mesure de renforcer la cohésion nationale et  de ressusciter les liens de confiance entre la société et les institutions de l’Etat ».

Comme pour se donner bonne conscience, il rappelle que «le FFS a été le premier parti à avoir inscrit dans son programme le reconnaissance de tamazight comme langue nationale et officielle.»

Il convoque pêle-mêle la mémoire d’Aït Ahmed et de Mouloud Mammeri comme donner quelque contenance et référent à son propos. «Comme l’a affirmé à plusieurs reprises Hocine Ait Ahmed, les deux langues, amazigh et arabe, ne recouvrement pas deux aires culturelles distinctes mais participent d’une même affirmation identitaire : l’Algérianité !» (…) Au FFS,  nous avons fait un credo de cette déclaration de feu Mouloud Mammeri : « quand je travaille à la berbérité, c’est à l’Algérianité que je travaille ».

Le verne haut, Youssef Aouchiche citera même Ali Mecili, tout en s’interdisant de commémorer la date anniversaire de son assassinat. En effet, le FFS n’a organisé le 7 avril dernier, aucune manifestation en mémoire à l’ancien bras droit de Hocine Aït Ahmed. Et a même cessé d’exiger quelque vérité sur son meurtre commis à Paris en 1987.

Plus de 30 ans après l’ouverture démocratique, la question amazighe reste un sujet abrasif et n’en déplaise au FFS, il demeure «l’objet de marchandage politique». Et s’il le demeure c’est qu’elle n’est pas réglée. En l’espèce, le pouvoir en place a une grande part de responsabilité.

Après avoir tourné en rond sur la question amazighe, Youssef Aouchiche  décoche ses fléchettes sur le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie tout en se gardant de le citer nommément.

«Comme Hocine Ait Ahmed, Sadek Hadjeres, Mebrouk Belhocine… au FFS nous n’avons jamais séparé la revendication amazigh de celle et de la souveraineté algérienne», puis enfonce le clou : «C’est cette amazighité qui rassemble, facteur de cohésion et d’unité que nous réclamons, que nous voulons développer,  une amazighité qui tire sa substance de Jugurtha et de Massinissa  et non pas de Boukhous. Tenter de mettre tamazight ou la Kabylie  au service du sionisme et de ses alliés des Émirats et du Makhzen pour s’attaquer à notre pays relève de la trahison».

Le premier secrétaire du FFS en remet une couche : «Il se trouve aujourd’hui des leaders autoproclamés de la « Kabylie » qui,  plutôt que faire leur autocritique et reconnaître qu’ils ont contribué par leur discours et leurs actes à faire le lit du séparatisme, cherchent à donner des leçons à un parti comme le FFS sur cette question et tentent de se repositionner  sur le dos de cette région.»

Et insiste : «Nous leur disons à partir de Tizi-Ouzou que ceux qui ont fait le lit au séparatisme, en faisant de tamazight un fond de commerce et de la question identitaire une surenchère politicienne pour l’exercice du pouvoir ne peuvent aujourd’hui se prévaloir d’une quelconque légitimité pour combattre ces idées.»

Une fois le compte du MAK considéré comme réglé, Youssef Aouchiche revient à la situation nationale pour exprimer ses inquiétudes. «Nous n’avons pas cessé d’alerter sur les risques d’une gestion unilatérale, sans concertation et sans débats, des affaires de la nation, risquant de conduire à la démission  puis à la défiance de larges pans de la société», souligne-t-il.

Il estime que «les impératifs liés à la sécurité nationale, que nul patriote ne met en cause, a fortiori dans ce contexte sensible, ne doivent pas servir d’alibis pour bâillonner la société et à provoquer l’extinction de toute vie démocratique dans le pays».

Il considère que «s’acharner à neutraliser, à coup de lois répressives les médiations politiques et sociales ne fera que renforcer les groupuscules extrémistes, prompts à instrumentaliser les incohérences et les défaillances internes pour semer la discorde et la désunion et porter ainsi atteinte à l’image et à la stabilité du pays.» 

Puis il conseille doctement : «La politique de tout sécuritaire, la répression et l’arbitraire  n’ont jamais été la solution. Ce qui forge les sociétés et immunise les Etats c’est l’adhésion et l’implication du peuple dans l’imagination et la concrétisation de son destin».

Synthèse Yacine K.

28 Commentaires

  1. Pauvre matin dz qui finit en avocat des faschistes séparatistes du mak.
    Monsieur aouchiche dit haut et fort ce que pensent la plupart des kabyles : à savoir que le mak est une secte faschiste ,mercenaire et terroriste.
    Le matin le sait trés bien,mais apparement son positionnement anti systeme l empeche de voir la réalité telle qu elle est.
    Qui l aurait cru ,le matin qui finit en porte parole des merecenaires du mak.

    • Les militants du MAK c’est des patriotes dirgazene digne héritier de nos ancêtres , des combattants contre la répression et l’injustice pour la dignité et la liberté.
      Les autres, ils reproduisent malheureusement la lâcheté , la soumission connu le long de notre histoire. Un obstacle pour notre unité.
      L’histoire sera sans pitié contre vous.
      Il n’est pas trop tard de vous ressaisir , il est temps au nom du pardon kabyle.

    • To azdayri
      Le meilleur moyen de savoir ce que pensent les kabyles est de leur demander via un référendum (sous surveillance onusienne).
      Personne ne peut parler au nom des kabyles sans un référendum impartial.
      Je ne partage pas toutes les idées de Mass Farhat ; mais je pense qu il a pleinement le droit de défendre ses idées.
      Le traiter de fasciste c est très facile
      Je pense que les fascistes ce sont ceux qui ont assassiné son fils.

    • Ton idiotie est abyssale. Ce n’est pas l’anathème et l’insulte qui arrêteront les indépendantistes kabyles. Les enfants des DAF s’archarnent sur le MAK mais les indépendantistes ne sont pas que dans le MAK. Les arguments pour l’indépendance de la Kabylie sont solides et tout à fait conformes au droit international, y compris au torchon de la constitution algérienne qui reconnait le droit à l’autodétermination. Vos gesticulations sont vaines et pathétiques. Vive la Kabylie indépendante. Et dezz m3ahoum !

  2. C’est évident qu’il -aouchich- s’autocensure ! Ce qui renseigne du contexte dictatorial du régime de boumediene, toujours en place. Non, l’État arabe est une infraction et la langue arabe ne peut être le socle de l’identité algérienne. C’est par les armes contre son peuple que la junte prendra le pouvoir et imposer une identité de rechange. Le racisme est institutionnalisé en Algérie où l’infraction se veut la norme éthique. Je n’ai rien contre les peuples arabes, pour de vrai, mais chaque peuple avance grâce à la dynamique propre. Si c’étaient des valeurs Amazighs qui nourrissaient la constitution, on n’aurait pas eu ni dictature ni opposant du FFS/63 et aujourd’hui du MAk et autres, chercher des alliances ailleurs.

  3. On ne peut faire d’un âne un cheval de course comme on ne peut faire de ferhat Mhenni chanteur « engagé », un homme politique !
    Aujourd’hui il est le premier engagé à rejoindre la poubelle de l’histoire.
    Enfin, des voix qui se lèvent pour dénoncer ces extrêmes, et ce Barzidan autoproclamé qui font tant de mal à notre région, en utilisant son nom comme leur font de commerce.

    • Puisque vous y etes, je vous conseille de rechercher les talents multiples de la mere be bouteflika. Elle a gere’ un hamam et accouche’ d’un petit rat malin, avec une moustache plus grande que ses neurones. Ou peut-etre son remplacant au nez d’aspirateur… « qui font tant de mal a votre region, bla bla bla … » – Voila un commentaire accouche’ par un aspirant qui se fait passer pour une hamoula. Et le cafe’ il est pret ou trop occupe’e a preparer la parabole ?

    • to Battou Nadia dimanche 19 mai 2024 At 5h44
      « Enfin, des voix qui se lèvent pour dénoncer ces extrêmes, et ce Barzidan autoproclamé qui font tant de mal à notre région, en utilisant son nom comme leur FOND de commerce. »
      Je pense que ceux qui ont fait et font toujours du mal à TA REGION c’est :
      Ceux qui ont exécuté plus de 400 braves du FFS en 1963
      Ceux qui ont interdit une conférence sur la poésie de notre région
      Ceux qui ont tiré à balles réelles pour en faire 128 morts et 5000 blessés à vie
      Ceux qui ont étranglé ABANE’, KRIM
      Ceux qui emprisonnent les kabyles pour rien
      ceux qui empêchent les kabyles de jouir de leur liberté de voyager et de partir de la prison Algérie

      Mais je pense que ceux qui font plus de mal c’est les imbéciles heureux et ils sont nombreux…;

    • Le grand Ferhat a eu le courage de chanter « berzidan » pour dérouler les inepties de ton berzidan à toi, que Ferhat et Oulahlou ont traité d’âne dans leurs chansons. Avec toutes les tares que tu peux coller à Ferhat, il reste intègre, courageux, digne de son père mort que tu puisses vivre libre et non « francaise musulmane ». Ferhat est au-dessus de tous les illuminés, racistes et leurs larbin qui ont pris le pouvoir à Alger par la trahison. Pour toi petite Nadia, sache que la bave d’une fille de petite vertu ne peut atteindre Ferhat, le Prince des nuées.

    • Azul a Nadia Battou. Dites-moi, SVP, comment on peut avoir une telle haine et une telle fixation sur Ferhat au point de devenir aveugle. Je suis curieux de savoir quel est ce désastre qui s’est passé dans votre tête ou quelle est l’origine de ce désastre. Je connais votre sœur, j’ai beaucoup de respect pour elle. Mais je me demande qu’est ce qui s’est passé avec vous. Je ne défends pas dans ce post Ferhat, c’est son affaire. Mais pourquoi tu ne règles pas ton différend personnel (ou ta rage) avec lui en privé au lieu de polluer la toile tout le temps avec ta haine. Sincèrement, tgezmed-iyi!

  4. L’attrait de la mangeoire étant, hélas, une caractéristique humaine irrémédiable, il faut, aux problèmes politiques, opposer des réponses politiques :
    Sur le théâtre national, il faut que les kabyles boycottent toutes les élections (zéro kabyles, pour reprendre une expression chère aux badissistes).
    Sur le théâtre régional, j’entends municipal (les seules à peu près démocratiques), il faut présenter des élus locaux sans appartenance partisane (étiquette Indépendant) pour s’occuper du local.
    Bref, boycotter la politique, c’est une posture politique.

  5. FFS hors jeu.
    Les militants résiduels de ce parti sont des simples mercenaires au service d’un pouvoir illégitime pour quémander quelques places à responsabilité.
    L’analyse politique malhonnête de ce personnage confond les responsabilités de chacun dans la situation conflictuelle actuelle.
    Le pouvoir est le seule unique responsable de la situation conflictuelle actuelle et non le contraire mais ce neo militant est incapable de le dire .
    C’est plus facile pour lui de traiter les autres essentiellement les opposants kabyles de traîtres mais jamais ceux qui sont responsable de cette faillite qui sont au pouvoir et qui se perpétue en utilisant cette pseudo opposition dont il est un des militants.
    Habituellement ce parti appelle au dialogue mais quand il s’agit de ses frères kabyles point de dialogue mais appelle plutôt à les combattre autant que traîtres.
    Je suis triste pour ce parti qui participe à la stratégie du pouvoir pour nous diviser , une histoire qui se répète et qui nous empêche de s’émanciper autant que kabyles pour aider ainsi la totalité du pays à sortir de cette violence chronique responsable du sous développement du pays .

  6. «le FFS a été le premier parti à avoir inscrit dans son programme le reconnaissance de tamazight», le Matin d’Algérie ne précise pas dans quelle langue Amcic a miaulé à Tizi. Puisque la langue n’exprime pas une réalité territoriale, parions que c’est dans un charabia d’arabe (on ne sait lequel d’ailleurs) qu’il brayé. Dans la jungle, après tout, la faune non territorialisée jacasse comme dans l’arche de Noé.
    Franchement le FFS après Ait Ahmed, c’est pas la gloire. Plus d’idées, plus de militants, plus rien.
    Invoquer Ait Ahmed et … Mammeri, voilà le programme; franchement c’est la braderie, ce rabatteur

    • Meme le Hmimic, n’a jamais remis en cause cette notion de religion d’etat. Et par quel miracle a-t-il survecu, quand tous les Kabyles sont tombe’s?????

      Quand au MAK et Ferhat Nat Saed(Mhenni) – Voila un Homme qui s’est affanchi de toute tutelle – Les Kabyles n’auraient AUCUNE EXISTANCE JURIDIQUE SANS LUI. Quand le hmimicc a-t-il defendu la Kabylie SPECIFIQUEMENT VISE’E aupres de quelconque Instance Internationale ? Si bouteflika est un bon dribleur, le hmimic est un bon gymnaste. Il est arrive’ a cuisiner un Couscous Royal Socialo-Islamiste !!! Incroyable ! Il a fait traverser la chevre et le loup sur la meme barque avec precision. Savez-vous ou se trouve l’Interet des Occidentaux, les Royalistes en 1er? L’Islam est un vaccin contre le socialo-communisme. On s’en ait servi en Afganistan et un peu partout, meme aujourd’hui en Chine – Ughurs.
      La Kabyie/Tanurt est une Nation Reconnue comme telle. Et tant qu’il y aura un/e Kabyle, quelque-part sur terre, ses Droits seront defendus.

      • Citer Hmimic (ou quelque soit le sobriquet dont vous l’affublez) n’est pas adhérer à ses idées. C’est un homme d’une autre époque qu’il faut prendre comme tel. Il n’est pas plus mauvais ni meilleur que les colonels 54 et autres idéologues vénérés – placés sur piédestal. Il nous ont tous kifkifement mené l’extinction; s’il s’agit de juger l’histoire. Alors allons y à fond.
        Il avait ses penchants; les autres avaient les leurs; les uns et les autres ont chargé la mule Kabylie avec les instruments de son asservissement. Il ne l’a pas fait plus que les autres, si on se met comme à juger. Vous pensez que les autres plus laïcs ont fait mieux ? C’est même par eux qu’on s’est fait ent..és plus que par un Hmimic forcément du sérail du début à la fin, donc inapte à nous tromper.
        Je dirais la même chose de Moqrani et Aheddad. Le premier nous a entraîné dans un génocide pour défendre son petit fief, l’autre sa confrérie. Le tout en utilisant la culture de mobilisation des villages aarcs et confédérations pour les dévoyer.
        Aussi bien Moqrani de 71 que les colonels et assimilés de 54 ont trayé sans compter la tradition guerrière kabyle, les ressources humaines et matérielles kabyles pour servir autre chose que la Kabylie.. et même pour esquinter la Kabylie.
        Ait Ahmed n’a pas inventé le concept. C’est un homme d’un autre temps, certes; il n’a fait que suivre une tradition installée depuis que les «élites » kabyles ne sont plus adoubées par tajmaat mais par l’ecole exogène.
        Accabler spécialement Hmimic et lui uniquement est tout sauf juste. Si vous pensez que les autres ont fait mieux c’est que vous n’avez rien compris. Entre lui (quelques soient ses idées et penchants) et ses successeurs, il y a quand même quelques marchés à gravir. C’est tout l’objet de la remarque.

        • u as as peut-etre raison, mais pour moi, quand on est a la tete d’une organisation on paye pour pour toutes breches de la structure, c’est tout. Il est certes mort, il faut l’oublier et je suis d’accord, mais je suppose seulement que ses successeurs n’ont fait que suivre a la lettre sa doctrine.
          Les Kabyles ont besoin de s’affranchir a 100% economiquement et automatiquement de l’economie du regime et tous ses dependents. Aucune concurrence a craindre d’un dependent. J’espere voir toute reference a cette histoire de socialisme, entre-aide etc disparaitre du vocabulaire Kabyle. C’est un vis grave !!! Dans les pays qui reussissent, meme les handicape’s doivent travailler. On protege leur Dignite’, pas leur estomachs, en les protegeant contre la discrimination et guarantissant une accomodation(de l’handicape) et une paie adequates.

          • C’est vrai pour l’autonomie économique. Faut dire que la fonctionnarisation asservissement marche à fond. Elle est facilitée par la terreur imposée aux entrepreneurs kabyles après 62 puis durant les années ‘réconciliation nationale’ et, entre temps, la destruction de la paysannerie.
            Sans oublier la plaie, la véritable plaie, qu’est l’école, l’entrave mentale.
            Et puis y a la perte du Nord, la faiblesse d’autorité morale kabyle, les élites si vous voulez. Depuis le déclassement de tajmaat remplacée, son remplacement par les cadis musulman et le gendarme suppliés par l’ecole «nos aïeux les gaulois» puis l’école gouffre actuelle, c’est de pire en pire. C’est ce talent d’Achille qui fabrique nos repères et nos élites… comme Amcic, héros de l’article que nous commentons.
            Il y a certes Mas Ferhat qui essaie de contrebalancer la cosmogonie lugubre qu’on nous impose. Avec ses moyens, il fait ce qu’il peut.
            Entre-temps, les Amcic du FFS et toutes les entraves et dépendances semées depuis 60 ans relaient le discours destructeur; et ils tiennent grâce au pétrole et notre dépendance croissante. Ils ne tiendront pas éternellement.

  7. Tadabbalt uqval lliri, ts-ahmaw avendir
    Avendir yahman y-as3an inzizen y garrez ssutis akkart ats cedhem. Ats 3addi tma&ra walit wi yzewjen.
    (On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus).
    Napoleon Bonaparte

  8. Réponse à  » aWcic » (Oui inversez le W …)

    Ce n’est pas le MAK qui a mis les parents de Ait Ahmed dans une citerne et les a tranasporté vers le sud
    Ce n est pas le MAK qui a exécutés plus de 400 braves du FFS
    Ce n,est pas le MAK qui a tiré à balles explosives pour en faire 128 morts et 5000 blessés à vie
    Ce n’est pas le MAK qui a étranglé ABANE’, KRIM
    Ce n’est pas le MAK qui a exécuté LIVE à la télé Boudiaf …

    C’est le combat, LES COMBATS DE FERHAT qui te permettent aujourd’hui de parler mais il faut se tenir DEBOUT car là tu es ASSIS comme un Amcic pour réciter le texte écrit par des assassins !

    Vive la Kabylie libre et indépendante !

  9. Alors il ya 2 FFS il ya ceLui de 63, le vrai, et celui d’apres,
    Opportunists manipulation. Du moment que le FFS est Democratique pourquoi il ne defondent pas la liberte d’expression et ne soutient pas les prisoniers d’opinion. Ils ne sont pas tous du MAK non? On Conner le vrai visage du FFS bis, d’emasquer a plusieurs reprises.Marionette du pouvoir en place!

    • Interessant ! Celui de 63, ne comptait pas que Huhu… autour il y avait de veritables intraitables, comme Si Sadek – comme par hasard un MAKiste meme a 90 ans ! Et d’autres biensur…

  10. Ni Aouchiche ni Saadi ni le pouvoir assassin d’Alger ni les islamistes de tous bords, ni personne ne peut arrêter la marche de Kabylie et son peuple vers son auto détermination, l’histoire ne fait que se répéter et nul ne peut arrêter la volonté des peuples .
    Il ne s’agit pas de Mas Farhat ou du MAK , mais d’une idée , d’une volonté, et d’un combat pour la liberté et la dignité d’un peuple.
    Vive la Kabylie souveraine.

  11. Le HARKI, le politicien khorotiste au service du colonialisme arabe en Algérie en mode chien de garde du régime colonial arabo-baathiste algérien, un petit larbin en fin de mission lui et son parti , le FFS est mort et enterré.
    Vive la Kabylie libre et indépendante.
    Vive FERHAT.

    • Oui c’est vrai, j’ai vu les videos sur youtube !!! Pas avec les autres combattants, mais avec les « esprits speciaux ». Incroyable !

  12. L’esclave du systeme corrompu qui vient nous faire une lecon d’hystoire. Tes maitres t’ont écrit le discours a prononcer pour continuer a recevoir ton salaire d’esclave. Des jeunes innocents sont en prisons, d’autres qui n’étaient meme pas présents a fort national, sont condamnées a mort, et aucun commentaire ni appel pour demander une enquete indépendante pour faire connaitre la vrai vérité. Aujourd’hui le porte parole du ffs vient nous lire un discours fait par son maitre Bouteboune. Un silence assourdissant durant tout le temps pour dénoncer les dérives du pouvoir, mais quand vient le temps de défendre ce pouvoir assassin, il ouvre sa gueule pour nous raconter ces monstrueuses absurdités, les mensonges du pouvoir. La vérité finira par éclater que vous le vouliez ou pas. Le régime que tu défends est un régime corrompu, illigitime de puis 1962 et qui finira par tomber.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents