4 octobre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueAbdelmoumen Ould Kaddour déçu par la baisse du cours du pétrole

Abdelmoumen Ould Kaddour déçu par la baisse du cours du pétrole

Déclaration

Abdelmoumen Ould Kaddour déçu par la baisse du cours du pétrole

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement Bouteflika, le baril de pétrole est passé sous les 60 dollars alors l’APN vient à peine de voter la loi de finances 2019 pronostiquait des projections plus prometteuses.

C’est le PDG du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour qui vient d’avouer à demi-mots que le cours du marché mondial actuel n’arrange pas les affaires du gouvernement. Il a affirmé samedi à Alger que le prix du baril de pétrole oscillant entre 70 à 80 dollars, s’il restera à ce rythme pendant quelques années, « est plus juste pour l’Algérie, voire même pour l’ensemble des pays producteurs de l’or noir « . 

Mais, actuellement, a t-il ajouté, les prix sont entre 60 et 70 dollars, ce qui ne permettra même pas, au pays et au groupe, de faire des planifications et de se projeter dans le futur. C’est dire donc que la baisse actuelle du cours de l’or noir sur le marché mondial donne des boutons au gouvernement. La déception se lit d’emblée dans le propos du PDG de Sonatrach.

- Advertisement -

Interrogé sur les résultats de Sonatrach réalisés au titre de l’exercice de 2018, M. Ould Kaddour a avancé que les recettes du groupe seront meilleures que celles enregistrées en 2017.

Sur l’état d’avancement du projet portant révision de la loi sur les hydrocarbures, M. Ould Kaddour a indiqué que le processus de son élaboration se poursuit dans des meilleures conditions tout en affirmant qu’ »en 2019, l’Algérie aura une nouvelle loi sur les hydrocarbures. »

Mais, selon lui, en dehors de la révision de ce texte, les partenaires étrangers accordent un intérêt particulier à l’Algérie et au groupe Sonatrach, précisément.

Auteur
Avec APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« Le régime fiscal algérien nécessite une réforme profonde »

  En dépit de son attractivité remarquable, le régime fiscal algérien nécessite une réforme générale profonde, tant sur le plan législatif que matériel. C’est ce...

Les plus populaires

Commentaires récents