1 février 2023
spot_img
AccueilIdéeAffaire du Capitole : prison à vie pour Donald Trump ?

Affaire du Capitole : prison à vie pour Donald Trump ?

Trump

Ce lundi 19 décembre, la commission d’enquête parlementaire sur l’assaut du Capitole, le 6 janvier 2021 à Washington DC, vient de recommander des poursuites pénales contre Donald Trump. Mais que risque réellement l’ancien président américain, actuellement en campagne pour l’élection présidentielle de 2024 ?

L’affaire Trump est une véritable bombe atomique qui risque de faire voler en éclats tout l’édifice démocratique américain si Donald Trump s’en sort blanchi.

Selon des spécialistes, il y aurait deux scénarios possibles. Il y a d’abord l’hypothèse où l’on considère Donald Trump comme un justiciable comme les autres. Dans ce cas de figure, le ministre de la Justice peut estimer qu’il y a effectivement matière à inculper Donald Trump. Il devra alors réunir un grand jury.

Ce dernier devra statuer : faut-il, oui ou non, inculper Donald Trump ? Si oui, il y aura un procès avec au bout une possible condamnation. Cela pourrait être une peine d’inéligibilité mais aussi une condamnation pour tentative d‘insurrection, de coup d’État. Donald Trump risque ici de faire de la prison, possiblement à vie. Mais ça, c’est la voie théorique. En pratique c’est différent. Il faut bien avoir en tête le rôle du ministre de la Justice : il a reçu ce lundi le rapport de recommandations mais il n’est pas du tout obligé de les suivre. Soit il les adopte soit il fait autre chose. Dans ce dernier cas, cela ressemblerait à du « circulez, y a rien à voir » digne de toutes les autocraties du monde.

- Advertisement -

La suite de l’affaire repose donc sur l’humeur et les désidératas d’un seul homme, le ministre de la Justice !?

Pourtant, les évènements du 6 janvier 2021 au Capitole de Washington DC avaient été retransmises en direct par la plupart des chaînes d’information. Et nous avions tous assisté stupéfaits à l’ébranlement de l’édifice démocratique américain par des milliers de terroristes domestiques (c’est ainsi qu’ils avaient été nommés au tout début) excités par le discours enflammé de Donald Trump, le matin même.

Et pourtant, malgré des centaines de millions, voire des milliards de témoins, la justice américaine tergiverse depuis deux ans.

S’il n’y a pas d’inculpation alors que les faits ont eu lieu publiquement est très dangereux pour la démocratie américaine. Et la question qui se pose est la suivante : peut-on tout pardonner à un ancien président ?

La non-condamnation de Donald Trump, malgré des preuves irréfutables et des centaines de millions de témoins, remettrait en question l’impartialité de la justice américaine, car qu’on le veuille ou non, ce 6 janvier 2021, il y a bien eu tentative de coup d’État chez l’oncle Sam !

Quand on sait que l’ancien président est en pleine campagne pour 2024 et qu’il continue de bénéficier d’un fort soutien dans le pays, de la part d’une partie de son parti, il est fort à parier qu’il va hurler partout qu’il est victime d’une chasse aux sorcières.

L’Amérique ne s’est pas construit le long d’un fleuve tranquille. Nous vivons certainement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Une page dont elle ne sortira pas indemne facilement, sachant que pour sauver sa peau, Donald Trump ne lésinera pas à user de tous les moyens et de toute sa fortune pour pactiser avec le diable et inviter toutes sortes de vieux démons qui lui sont familier.

Kacem Madani

 

ARTICLES SIMILAIRES

6 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Plongée au cœur du champ artistique algérien (2)

La première partie de notre contribution interrogeait d’emblée la fonction allouée au Musée d’art moderne d’Alger (MAMA), cherchait entre autres à savoir pourquoi ce...

Les plus populaires

Commentaires récents