24 février 2024
spot_img
AccueilIdéeAn V du Hirak : la lutte continue !

An V du Hirak : la lutte continue !

Déclaration des mouvements de la Diaspora

Cinq ans après le début du mouvement populaire de février 2019, l’Algérie « nouvelle » promise à coup de slogans, s’enfonce dans une impasse historique.

La fermeture des champs d’expression politique et médiatique, la répression des libertés individuelles et collectives, la dégradation des conditions sociales, le blocage économique, les choix désastreux en géopolitique et le manque de vision dans tous les domaines poussent  les Algérien.ne.s au désespoir et à l’exil massif souvent au péril de leur vie.

La stratégie de la terreur, visant à étouffer toutes velléités de reprise du Hirak, a certes empêché toute contestation dans l’espace public mais le désir de liberté porté par le Hirak est toujours présent dans les cœurs et les esprits des Algérien.ne.s.

Le régime actuel sait qu’il est en état d’échec avéré. La crainte persistante d’aller à la rencontre du peuple, la poursuite des intimidations, les atteintes à la liberté de circulation des militants de la diaspora et les arrestations arbitraires des patriotes du pays détenus par centaines dans les prisons algériennes suite à des procès iniques, démontrent s’il en est, l’incapacité du pouvoir à ne se maintenir qu’au prix des nombreuses violations des droits des citoyens et de l’étouffement de la volonté populaire.

- Advertisement -

Cette année est celle du renouvellement de l’instance présidentielle. Tout indique, une fois de plus, l’incapacité au changement du système politique, empêchant ainsi le peuple algérien d’exercer sa souveraineté à travers une transition démocratique.

Document. Avant-projet de Convention de la diaspora algérienne

Nous, militants de la diaspora, restons toujours mobilisés à porter les revendications du Hirak pour l’établissement d’un État de droit  démocratique qui sera le seul garant de nos libertés et de nos droits.

Nous continuerons sans cesse de lutter pour :

la libération de tous les détenus d’opinion

L’abrogation des lois liberticides

La garantie de la liberté de circulation aux frontières

Une véritable transition démocratique

Que Vive l’Algérie libre, démocratique et plurielle !

Organisations :

– Agir pour le Changement Démocratique en Algérie (ACDA )

– Collectif Groupe Algérie Droit Devant (CGADD)

– Collectif des Familles de Disparu(es) en Algérie (CFDA)

– Comité de sauvegarde de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme (CS-LADDH)

– Libertés Algérie

– Pour une Alternative Démocratique en Algérie (PADA)

Riposte Internationale

– Union pour l’Algérie

3 Commentaires

  1. l issue de la crise multiple de l algerie c d aller à la transition démocratique.pour un état de droit,justice social équitable,tt les libertés fondamentale.

    • Une fois que les Islamistes ont la liberte’ de decider, ils decideront DEMOCRATIQUEMENT d’abolir jusqu’au nom du pays pour SOUS-Dawla islamia Khrabia. On me rattrape pas 40 ans comme ca ! Comme dirait l’autre YOU ARE FU’KED !!!

  2. Meme les marches politiques faut les arabo-islamiser ???
    Donnez-moi une bonne raison, qui empeche meme les dits islamistes d’apprendre un mot dans la langue de leurs ancestres. Attention, l’Islam INTERDITS au RISQUE DE DECPITATION SUR LA PLACE PUBLIQUE DE NIER DIEU OU SA RACE ET ANCESTRES – ce qui est consitent et coherent. Dieu a faits les Khorotos Khorotos, et essayer de prentendre autrement c’est contredire le bon Dieu. La Preuve, trouvez-moi un seul Arabe qui se nie. Si j’etais en Europe j’y serais et avec une cravache, juste au cas ou j’appercois un HIMAR, qui travestit la religion des autres, des Nobles Arabes entre autre.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici