30 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeRiposte internationale condamne la répression et l'instrumentalisation du drame de Kabylie

Riposte internationale condamne la répression et l’instrumentalisation du drame de Kabylie

TRIBUNE

Riposte internationale condamne la répression et l’instrumentalisation du drame de Kabylie

Riposte internationale condamne la constante politique de répression du régime algérien. Les citoyens algériens ne cessent de subir la violence de l’État.

Nous constatons qu’après la répression du Hirak avec un nombre important de détenus pour délit d’opinion et de prisonniers politiques, le pouvoir accentue sa politique répressive en exigeant l’arrestation d’éléments actifs de la diaspora en Espagne.

Riposte internationale dénonce et condamne les arrestations arbitraires pour des motifs d’inculpation infondés de plusieurs militants politiques, associatifs, de journalistes ou de simples citoyens.

Riposte internationale ne peut écarter l’ensemble des hypothèses quant à la nature criminelle des incendies ayant touché la Kabylie et ses environs. Plus de 200 personnes ont perdu la vie dans des conditions atroces pour un Etat qui brillé par son absence et sa démission.

- Advertisement -

Riposte internationale condamne l’abject assassinat du jeune militant Djamel Bensmaïl venu de Miliana pour porter secours à ses frères Kabyles et dénonce l’instrumentalisation de cette tragédie à des fins de propagande du régime dans sa campagne de stigmatisation de la Kabylie.

Les différentes explications de la hiérarchie policière contredisant, de manière flagrante, les propos du procureur chargé de cette affaire montrent bien que les dessous de ces actes criminels ont pour soubassement les relents de racisme dont est victime la région de façon récurrente. Un racisme ouvertement exprimé par des appels répétés à la haine par des députés, sénateurs et autres responsables politiques. La preuve de ce racisme encouragé par les autorités en place : les plaintes déposées contre eux devant la justice algérienne sont restées jusque-là sans suite.

Riposte internationale dénonce les deux poids et deux mesures d’une justice muette devant ces appels publics à la haine raciale. Cette même justice n’a pas manqué d’incriminer hâtivement deux organisations politiques les accusant, sans fournir aucune preuve tangible, d’être derrière les incendies subis par la Kabylie et dont l’ampleur a débordé sur les wilayas limitrophes.

En l’absence d’une enquête préalable et sérieuse, les conclusions hâtives du Haut Conseil de la Sécurité (HCS), instance militaire s’avèrent des accusations incantatoires destinées à inventer de toutes pièces un ennemi intérieur. Il est manifeste que cette instance militaire a outrepassé ses prérogatives institutionnelles dans cette affaire et dans tant d’autres.

Riposte internationale dénonce et condamne l’arrestation de Mme Kamira Naït Sid et les conditions assimilables à un kidnapping au mépris de ses droits les plus élémentaires. L’arrestation de Mme Kamira Nait Sid, coprésidente du Congrès mondial amazigh (CMA), regroupant des militants humanistes de Libye, du Maroc, de Tunisie et d’Algérie est un énième signale d’une attaque en règle contre les militants de l’identité amazighe.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Rapport de la BAD : l’Algérie larguée derrière

Le nouveau rapport de la Banque africaine de développement (BAD) et de ses partenaires montre le retard de l'Algérie en matière d'industrialisation. Ce rapport révèle que...

Les plus populaires

Commentaires récents