28 janvier 2023
spot_img
AccueilA la uneArabisation de l’Afrique du Nord : protestation contre France 24

Arabisation de l’Afrique du Nord : protestation contre France 24

France 24, comme l’écrasante majorité des médias français cultivent une médiatisation idéologique pro-arabiste de l’espace nord-africain, niant totalement la dimension amazighe. Le président de l’Assemblée mondiale amazighe dénonce :

Mesdames,

Je porte à votre connaissance que j’avais envoyé, il y a presque deux ans, un courrier afin d’insister sur la rectification de la dénomination du « Maghreb arabe » utilisée fréquemment dans les JT de vos chaînes de France 24 en arabe, en vous assurant « Le Maghreb n’a jamais été arabe, et il ne le sera plus jamais à l’avenir », et voilà que vous continuez à traiter l’équipe marocaine d’équipe arabe alors que tout le monde sait pertinemment que les deux équipes, vraiment arabes, à savoir le Qatar et l’Arabie saoudite ont été déjà éliminées, et le Maroc, comme unique équipe africaine, et qui continue à représenter notre continent africain, s’est classifiée aux huitième de ce mondial.

- Advertisement -

Tous les Marocains, les Nord-Africains, c’est-à-dire les Amazighs, et les Africains, nous sommes heureux d’avoir le soutien moral et la sympathie des pays amis arabes d’Asie, dont les Palestiniens, des musulmans du monde et inclus des Israéliens juifs, mais notre équipe est tout simplement africaine et elle n’est pas de tout arabe.

Si le Royaume du Maroc s’est distingué par ces exploits sportifs et ces performances footballistiques cette fois-ci c’est grâce à ses joueurs amazighs, amazighophones ou arabophones, et plus particulièrement ceux originaires de la région du Grand Rif comme ils le sont Yassine Bounou (Taounat), Mounir Mohamadi (Melilla), Nasser Mezraoui (Tetouan), Roman Saiss (Nador), Soufiane Amrabet (Nador), Salim Amellah (Nador) Bilal Alqanous (Tanger), Hakim Ziyech (Berkane), Ilyass Chaêr (Tanger), Azeârioui (Oujda), Achraf Hakimi (Al Kasr Alkabir) … et Même et l’entraineur Walid Regragui (Fnideq) et le président de la fédération royale marocaine de football, Fouzi Lakjaa (Berkane), sont originaires de la même région.

Ce dernier a le mérite d’encourager les footballeurs à parler en langue amazighe avec les journalistes vu leur grande difficulté de le faire en arabe classique ou en darija !

L’un de vos principes éditoriaux c’est de dire la vérité, de lutter contre les fakes-news, d’offrir des informations crédibles, mais lorsque vos journalistes traitent les Nord-Africains d’Arabes et leur région du « Maghreb arabe », laissez-moi vous confesser que vous faillez à la vérité historique et à la vérité scientifique.

Peut-être vos journalistes, comme malheureusement pas mal de nos propres journalistes marocains (à l’exemple de ceux d’Hespress, d’Al Akhbar de Rachid Niny, de Medi1Sat…) se sont laissé emporter par ce grand mensonge des historiens pan-arabistes comme quoi les Amazighs sont d’origine de la péninsule arabique, qui ont traversé la Mer rouge de Yémen pour coloniser l’Afrique du Nord, alors qu’une toute récente étude d’anthropologie génétique démontre tout à fait le contraire : une grande partie des Saoudiens et des Yéministes sont plutôt originaires d’Afrique du nord (1), comme le sont les populations ibériques, du sud de l’Italie et des Iles méditerranéennes (2).

Ils ne sont pas les seuls, d’ailleurs, c’est votre média France24 qui a eu l’exclusivité de diffuser ce scoop le 7 juin 2017: les résultats des dernières découvertes archéologiques de l’origine des populations humaines, qu’ils soient les Arabes, les Iraniens, les Gaulois, le reste des peuples européens, les Américains et les Australiens se trouve en terre amazigh, à « Adrar Ighud » (en arabe Jbel Ighoud » où il a été découvert le plus vieux ancêtre de l’homo sapiens, daté de 315 000 ans, et qui se révèle, pour le moment, l’ancêtre incontestable de toute l’humanité (3), et auquel nous aspirons qu’il soit reconnu comme patrimoine mondial de l’UNESCO, comme je viens de le confesser à sa secrétaire générale, Mme. Audrey Azoulay, lors de la 17e session du Comité Intergouvernemental pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel qui a eu lieu la semaine dernière à Rabat.

En définitive, je vous prie, Mesdames Messieurs de faire votre mieux pour que vos responsables de France24 et vos journalistes rectifient et utilisent une terminologie réaliste, loin des orientations idéologiques et de la promotion du « nationalisme arabe » décadent au détriment de l’objectivité scientifique et de la vérité historique, et par conséquent, essayer de leur conseiller d’éviter l’appellation « équipe arabe », « Maghreb arabe » ou même le « printemps arabe », qui blesse profondément la sensibilité, l’identité et la fierté de millions de citoyennes et citoyens autochtones de sud de la Méditerranée, et des millions de vos propres compatriotes français et de citoyens européens d’origine nord-africaine qui se sont sortis tous dans les grandes villes européennes à célébrer le triomphe des « Lions de l’Atlas » sur l’équipe espagnole.

Et il n’y a aucun problème de les substituer respectivement soit par le « Grand Maghreb », ou tout simplement par l’appellation géographique « Afrique du Nord », et le « printemps démocratique des peuples », qui a commencé avec la révolution tunisienne de jasmin du 17 décembre 2010, suivi par celle du 17 février en Libye, et du 20 Février au Maroc, du 25 février en Egypte en 2011, et celle du 22 février 2019 en Algérie toutes en terre des Amazighs, dite Tamazgha ou Afrique du Nord.

Rachid Raha,

Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe.

Notes :

(1) http://journals.plos.org/plosone/article/file?id=10.1371/journal.pone.0192269&type=printable

(2)- http://amadalpresse.com/RAHA/Origines.html

(3)- https://youtu.be/yl-yo49hGqg

ARTICLES SIMILAIRES

13 Commentaires

Comments are closed.

Les plus lus

Le nombril qui se prenait pour un empire !

Un peuple composé d'êtres appelés Berghouths, vivants dans un énorme nombril qu'ils n'ont jamais quitté, sont touchés de plein fouet par d'étranges événements successifs...

Les plus populaires

Commentaires récents