31 janvier 2023
spot_img
AccueilIdéeCadres et militants du FFS dénoncent l'organisation du congrès

Cadres et militants du FFS dénoncent l’organisation du congrès

FFS

Dans une déclaration qui nous est parvenue, des dizaines de cadres et militants du FFS dénoncent l’organisation du congrès. Ils reprochent à la direction « la logique d’appareil » et sa proximité avec le pouvoir. Lire le communiqué ci-dessous.

Le congrès d’un parti qui se vaut démocratique est supposé être un moment fort de re-questionnement, de refondation et un carrefour de luttes, à forte raison quand il s’agit du congrès du Front des forces socialistes (FFS), héritier du mouvement national.

Un congrès est non seulement le moment où les fondamentaux sont reposés, l’esprit du militantisme réinventé, les forces militantes unifiées et remobilisées mais aussi l’étape ou on redessine collectivement un cap nouveau, une stratégie alternative pour servir la cause pour laquelle le FFS a été fondé par les valeureux militants de 1963.

Le congrès du FFS devait être le moment politique privilégié pour évaluer l’action du parti, la réajuster et se doter d’outils lui permettant de se moderniser, s’ouvrir sur la société, se projeter et se réconcilier tant avec l’idéal démocratique qu’il incarnait depuis sa création qu’avec sa base militante ; véritable fer de lance de dynamiques populaires et citoyennes.

Incontestablement, le congrès prévu par l’appareil du FFS les 8, 9 et 10 décembre ne sera malheureusement ni un moment de refonte ni de rassemblement.

- Advertisement -

Les conditions de sa convocation et de sa préparation, caractérisées par la fermeture durable des espaces du parti, l’absence de propositions politiques, l’exclusion, la confusion et le recourt aux opérations clientélistes pour préfabriquer une fausse assise militante, ont lourdement entaché sa tenue et par conséquent ses futures résolutions et instances.

Aux grands regrets des militants aguerris, l’ouverture, le rassemblement et l’alternative démocratique seront les grands absents de ce rendez-vous.

Nous, militantes et militants du FFS signataires de cette déclaration ; déplorons la crise structurelle et politique que vit notre parti, dénonçons la logique d’appareil opérée par la direction actuelle, qui depuis plusieurs mois, choisit le silence, la politique d’adaptation voire de compromission au lieu de celle de la résistance, du consensus et du compromis.

Démarquons-nous du congrès de l’appareil, et réfutons avec force toute allégeance au pouvoir de fait, qui empêche le passage effectif à la démocratie en persistant dans la logique de ‘’tout sécuritaire’’, et en usant de la répression, d’intimidations et d’arrestations pour étouffer la voix du peuple et du HIRAK. Demeurant fidèle à ses pratiques, le régime opte pour la répression et l’arbitraire et continue de terroriser les populations et les priver de perspectives, d’alternatives et de souveraineté.

Affirmons la continuité du combat pacifique dans le respect de l’esprit de novembre 54, des résolutions du congrès de la Soummam, des valeurs, idéaux et principes du FFS et œuvrons pour le changement démocratique par l’amorce d’une transition indépendante et le recourt à la souveraineté populaire par l’élection libre et transparente d’une assemblée constituante, prélude à la consécration de la démocratie et l’avènement de la deuxième République.

Exhortons le base militante à se mobiliser, s’organiser, se mettre en mouvement pour la sauvegarde et la réhabilitation du parti comme instrument de lutte politique et à demeurer attachés aux idéaux du FFS.

L’Algérie a plus que jamais besoin d’une issue politique durable qui ne peut s’accommoder de l’expérience du FFS et qui doit s’accomplir par le démantèlement de la police politique, qui contrôle la vie publique et politique et verrouille davantage le peu de libertés d’expression et d’organisation, arrachés au prix de plusieurs décennies de lutte et de sacrifices.

Notre pays ne connaitra certainement pas de jours heureux tant que la dictature, le mépris et l’arbitraire continuent de frapper de plein fouet les algériennes et les algériens.

Face aux bouleversements géopolitiques mondiaux, l’Algérie court un réel danger de déstabilisation et de conflits. Seul un Etat de droit et d’instituions légitimes, une  cohésion nationale cimentée par la souveraineté populaire peuvent prémunir l’Algérie des guerres du néolibéralisme sauvage, prédateur et destructeur de l’humain et de l’environnement.

Militants, militantes ; reprenons l’initiative, n’abdiquons pas devant l’arbitraire, unissons nos forces, agissons contre les dérives, réhabilitons le politique contre ceux de l’intérieur comme de l’extérieur du système, qui criminalisent et diabolisent toute action politique. Il n’y a pas de fatalités. Les issues existent. Œuvrons avec lucidité, pédagogie et responsabilité pour la restitution du FFS aux militants(es), pour l’émergence d’une culture citoyenne de paix, de dialogue et du compromis et pour le parachèvement du processus révolutionnaire et l’instauration d’une démocratie authentique.

Liste des premiers signataires :

– Mohammed Idir YACOUB, ex membre de la chancellerie FFS (France),
– Malek SADALI, ex secrétaire national et parlementaire FFS, (Tizi-Ouzou),
– Ahmed BOUIDER, ex secrétaire national, ex détenu Hirak, mbre RAJ, (Sétif),

– Abbes HAMADANE, ancien conseiller de Hocine Ait Ahmed,

– Lila MANSOURI Educatrice spécialisée/militante FFS (FRANCE),
– HAMMANI Ameur, ex SN,( Oued Souf),
– Fouad AIT AISSI, ex premier SF et CN, (Oran),
– OUFOUROU Amokrane, ancien militant 1963,(Tizi-Ouzou),

– Ramdane BOUAFIA, ancien militant 63, (Tizi-Ouzou),

– Ali BENARAB, ancien militant 63, (Béjaïa),
– BELKACEM Farid, ex SF et CN ,(Oum El Bouaghi),

– IBRAHIM Abdelkader, ex fédéral,ex mbre CN (Alger),
– ZEGHMAR Chouaib, ex 1er SF et CN, ,(Oum El Bouaghi),
– Hocine NACER CHERIF, ex 1er SF et CN (Bouira),
– Amar MERZOUD,ex 1er SF et CN, (Mostaganem),
– Youcef MENAD, ex SF et CN (Blida),
– Kamal SEMMACHE, ex 1er secrétaire fédéral, (Sétif),
– MEHFOUDI Tayeb, ex 1er  SF et CN , (Khenchela),

– BOUTAGHANE Halim, ex fédéral et CN (Jijel),

– Rabia AKHRIB, ex fédéral et CN (Sétif),

– Dalila KACI, ex CAF, ( Ouargla),
– Azziz KHERROUR, ex bureau fédéral et CN (Sétif),

– Arab AZZI, ancien SG du SATEF, ex parlementaire (Tizi-Ouzou),

– Fatima TEGAOUA, militante pour Tamazigh, militante du FFS ( France),

– MENASRIA Ibrahim, ex fédéral, (Guelma),

– MADANI Nouri, mbre du CN, (Annaba),

– Abd El Ghani CHELIGUE, ex-1er  S/Fl et ex élu, (Bordj Bou Arreridj),

– Nadia MOKRANI, militante associative, militante du FFS ( France),

– Fouad OUICHER SG du RAJ, ex-détenu Hirak, (Béjaïa),

– AOUDJEHAN Makhelouf, militant (Mila)
– Saïd OUERDI ex SN (Alger),

– Belkacem AMAROUCHE, membre CN, ex SN,

– IDDIR Kousseila, Ex SN, membre du CNS,

– Nora CHILI, S/ Alger centre,

– Dr BOUDISSA Lamia, S/ Alger centre,

Fédération Oum El Bouaghi :

– BEN BELKACEM Chaouki,
– TAMARANET Mouloud,
– Ferrah OUSSER,
– Ouahab CHABI,
– Djallel ZEGHMER,
– Mohamed BEN HAMADI,

Fédération Blida :

– IDDIR Arezki, Mbre du CN,

– BOUCETTA Nacer, S/Féderal,

– BELKACIMI Hamou, ancien militant 63,

Fédération Jijel:

– MAGLOULI Smail,
– BERHMOUCHE El Hadi,
– BOUHDJILA Saïd,
– YASAAD Menaouer,

Fédération d’Alger :

– TISKRAT Krimou, membre CN, ex P/APC Birkhadem,
– TISKRAT Rachid, ex 1er S/S Birkhadem,
– DAOUD Saleh, militant,
– SALEM El Kaid, militant,
– SALEM Kherredine, militant,
– MEZIANE Rachid, militant,
– RAMDANE Hocine, militant,
– ZEKRI Atmane, militant,
– BERBICHE Rachid, militant,
– BENDEKHEMA Bilal, militant,
– TEBICHE Mohamed, militant,
– ABD EL MOUMEN Ilyas, militant,
– ZERKAOUI Cherif, militant,
– SILARBI Mourad, militant,

– SILARBI Brahim, militant,
– AIDE Mohamed, militant,
– REMAZE Taher, militant,
– KHEDIM Sadek, militant,
– HAMIDACHE Moukhetar,
– BENHTIT Mohamed, militant,
– BENHTIT LÂRBI, militant,
– BENDIB Mouloud, militant,

Fédération Sétif :

– Lahcène LAADJEMI, S/S,
– Rabah BELLILI,
– Rabah GHALEM,
– Mouloud SEMANI,
– Farouk BIBA,
– SLIMANI Mohand Arezki,
– Djamel BOUAZZA,
– Kamel ZEDDAM,
– Aimad TIHERBIT, 1er S/S,
– Fouad KEBAILI, SF,
– AMIROUCHE Abdelouahab,
– Abdelouahab BOUGHANEN,
– Chouib CHEURFA, ex élu,
– IKHELFI Mouloud, ex élu,
– HAMOUDI Amar, ex élu,
– HOCINE Khelifa, ex élu,
– YOUSFI Khalef, ex élu,
– BOUCHOU Hamid, ex élu,
– ZENATI Ammar, ex élu,
– BEN OUARI Mouloud,
– BEKHTA Akli,
– MELLAH Abdelkader,
– CHIBA Saoudi,
– AIT BAAZIZ Toufik,
– Mustapha LARICHE,

Fédération Boumerdes :

– Amar BRARA, S/ Timezrit,

– BELAID Omar, S/ Issers,

– BACHA Abderrahmane, S/ Ammal,

– AMROUCHE Smail, S/ Chabet El Ameur,

– Ali TIGHARGHAR, S/ Timezrit,

Fédération Bouira :

– Farid FETTANI, S/ Ait Rached,

– HAMICHI Malek, S/ M’Chedallah,

– BOUKHERBAH Riad, Universitaire,S/Bouira,

– GUERROUAZ Abderrahmane, S/ Bechloul,

– HAMDACHE Kamel, section Haizer,

– AYAD Ali, Ex secrétaire de section Birkhadem,
– KHALFAT Rachid, Ex élu Bir Khadem,
– ASAL Omar, militant,
– TOUATI Omar, militant,
– HAMIDOUCHE Saïd, militant,
– MEZOUAR ABD El Hak, militant,
– MEZOUAR Atmane, militant,
– ALILI Radouane, militant,
– MERDJI Rachid, militant,
– BIUZEAROUR Sofiane, militant,
– AIDE Rachid, militant,
– LEMBOUB Saleh, militant,
– LEMBOUB Kamel, militant,
– KEHILI Khelifa, militant,
– AIT SOUGUER Saïd, militant,
– SALMI Djamel, militant,
– KOURTAÂ Boualem, militant,
– SELMI Abderrahmane,
– BENAMZAL Madjid, ex élu,
– AFOUN Abdenour,
– SIAHI Abdelkader,
– BOUCHAHOUD Hassen,
– BOUDER Mohamed,
– BENAMZAL Abbes,
– IFRIQ Nabil,
– ARAB Belkacem,
– HACHI Mustapha,
– ISSIAKHEM Ouahiba,
– AKZIZ Hacene,
– YEBDA Mhenna, ex élu,
– LAROUSSI Abderrahmane,
– BOUGATAYA Mourad ;
– SELMI Achour,
– AKZIZ Lamine,
– BENAMZAL Badis,
– DJABA Abderrahmane,
– SELMI Nouredine,
– REMINI Arezki,
– HAINE Lekrim,
– AROUSSI Faouzi,

– BERKAT Tahar,
– AKKAL Salah,
– GUERFI Boussad,
– SIAD Mohamed ,
– BOULKROUM Mohamed,

– Kamel KAOUNE S/sidi M’hamed,

– LOUNISSI Mouloud,S/ Bouzareah,

– KHIDER Hamid,S/ Alger centre,

– BENATSOU Saïd S/Alger centre,

– SAHBI Tarik,S El Biar,

Fédération Tizi-Ouzou :

– Omar BOULARAS, 1er secrétaire de section Irdjen,

– Ahmed OUDJIANE, enseignant universitaire,

– LOUNI Abderrahmane, comptable, S/Ait Yahia Moussa,
– Mestapahoui DENDANI ex 1er Secrétaire- Maatkas,

– Mokrane FATHI, section Irdjen,

– Mohand TIGRODJA, section Timizart,
– Cherif ALLANE, section Azazga,

– AZOUAOU Khellaf, enseignant syndicaliste, ex mbre CN,

Immigration :

– Bensalama ABALLACHE, expert-comptable (France),
– Djaffer NAIT AMER,  (France),
– Ferhat AOUAGHZENE, consultant, ( France)
– Youcef DJAROUN, juriste ( France),
– Bakli CHIKOU, ( France),
– Cherif EL KADI, enseignant, ( France),
– Ali CHOUBANE,  ( France),
– Madjid KORICHE, (France),
– Hamid CHALLAL, Dr Science-eco ( France),
– Mohand KEFIL, ( France),

– Essaïd MOUGARI, ex conseiller auprès du 1er SN
– Said HADJ MOUSSA, ( France),

– ABDAT Hervé, (France),

– Idris AIT BACHIR, ( France),

– Khellaf SAIDI, ex mbre CN, ( France),

– Tarik AIT SI LARBI, ( France),

– Hamza CHENOUN, ( France),

– HADJ-ARAB Hamid, section Bounouh,

– GUIDDIR Chabane, S/ Illilten,

– Kamal KACED, S/ Tadmait,

– AMAR BESSADI 1er  S/ S Akbil,

– Ramdane TAHANOUT ex 1er S/S,
– Djaffer OUYAHIA, ex 1er  S/S,
– Amer OUSSADI, 1er  S/S,

– DJENNOUN Djafar,

– Abderrahmane AKERKAR,
– Ramdane HAMADI,
– AIT SAADI Nasser, ex 1er S/S, ex élu,
– Boudjemaa ATBATA, ex 1er  S/S,

– AIT GUENI SAID Hidouche, ex 1er  S/S Timizart,

– Gari Arezki, ancien S/ S Ait Oumalou,

– OUYOUCEF Mohand, S/ Iferhounene,

– MELBOUCI Karim, ex S/F ,

– Mouloud GOUASMI,

– AIT SLIMANE Slimane, S/ Timizart,

– Mourad SAADI, ex S/F, S/ DBK,

– BERCHICHE Rachid ex mbre CN,

– CHERAT Sami, militant associatif, S Ait Yenni,

Fédération Béjaïa :

– Amar CHATOUR ,

– BOUAKIL Mohamedd Ouamar,
– Hakim HAROUN,
– Djamel HAMICHE,

– Djamal AMMAR KHODJA, Ex R/CAS Akbou,

– Amar SAOUI, section Timezrit,

– Malek SEBAHI,

– MEKHNECHE Abdelaziz, 1er  S/S Akbou,

– AIT AHMED Amar, S/ Ouzellaguen, Ex. mbre C.N,

– AHSATAL Brahim, 1er S/section,

– Yahia MESBAH, 1er S/section El kseur,

– Nassim CHIKHI, section El Kseur,

– TABET Mokrane, fonctionnaire, Oued-ghir,
– Madjid KADI ,ex 1er S/S Tichy, ancien P/APC,

– Ahcène SADOUNI, ex vice P/APC,
– Youcef BROURI,
– Farida HAMADOUCHE,
– Mokhtar ZOUAKOUI,
– AMMAOUI Kaci,
– N’AIT SLIMANE Yahia,
– BELMIHOUB Omar,

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

L’armée française va se retirer du Burkina Faso

Selon une source au ministère des Affaires étrangères jointe par RFI, la France a reçu mardi des autorités burkinabè la demande de retrait de...

Les plus populaires

Commentaires récents