14 juin 2024
spot_img
Accueil360°Attaque contre le centre culturel kurde Ahmet Kaya à Paris

Attaque contre le centre culturel kurde Ahmet Kaya à Paris

Attentat à Paris
Les Kurdes visés à Paris.

Trois personnes sont décédées après avoir été touchées par des tirs, vendredi 23 décembre, dans le Xe arrondissement de Paris, a indiqué le parquet, précisant que trois autres personnes avaient été blessées. Le tireur a visé le centre culturel kurde.

Plusieurs coups de feu ont visé le centre culturel kurde à Paris. Trois personnes sont décédées après avoir été touchées par des tirs, vendredi peu avant midi, dans le 10e arrondissent de Paris, a indiqué le parquet, précisant que trois autres personnes avaient été blessées, dont deux se trouvaient en urgence absolue

« Une enquête a été ouverte des chefs d’assassinat, homicides volontaires et violences aggravées » et « les investigations ont été pour l’heure confiées au 2e district de la police judiciaire (DPJ) », a précisé le parquet. Un suspect est visé par un information judiciaire pour des violences à caractère raciste. C’est « un homme âgé d’entre 60 et 70 ans, a été interpellé et placé en garde à vue », a-t-il ajouté, précisant que l’homme est « de type caucasien ».

« Une enquête a été ouverte des chefs d’assassinat, homicides volontaires et violences aggravées » et « les investigations ont été pour l’heure confiées au 2e district de la police judiciaire (DPJ) », a précisé le parquet.

- Advertisement -

Si les motivations de l’auteur présumé restent pour l’heure inconnues, la procureure de Paris, Laure Beccuau, a indiqué à la presse que les « motifs racistes des faits » allaient « évidemment faire partie des investigations qui viennent de débuter ».

Sur BFMTV, la maire du 10e arrondissement Alexandra Cordebard a confié que le tireur était blessé, en urgence relative, et qu’il avait visé « le centre communautaire kurde, le restaurant juste en face du centre et chez un coiffeur aussi en face ». Elle a également prévenu que « le quartier sera probablement bouclé toute la journée ». La procureure de Paris a elle aussi pris la parole.

Le Parquet national antiterroriste est en train d’étudier le sujet, pour savoir s’il se doit se saisir de l’affaire. « Le suspect était déjà connu des services judiciaires pour des faits en Seine-Saint-Denis, et des antécédents aussi près de Bercy, concernant des gens installés dans des tentes, il s’en serait pris à ces tentes » a-t-elle expliqué. Le suspect a été récemment remis en liberté, toujours selon ses propos.

Les faits se sont déroulés rue d’Enghien, dans le Xe arrondissement, au centre de la capitale. La fusillade a éclaté à proximité du centre culturel kurde et d’un restaurant kurde de la rue d’Enghien. D’après un habitant du quartier joint par RFI, le tireur a d’abord tiré sur le centre culturel avant de se retourner vers le restaurant kurde juste en face, puis le barbier de la même rue.

« Panique totale »

« Sept à huit coups de feu dans la rue, c’est la panique totale, on est restés enfermés à l’intérieur », a témoigné auprès de l’AFP une commerçante d’un immeuble voisin souhaitant garder l’anonymat. Selon un autre témoin, un habitant du quartier qui passait dans la rue et interrogé par l’AFP, « il y avait des gens en panique qui criaient à des policiers : « il est là, il est là, avancez » en désignant un salon de coiffure ». « J’ai vu des policiers rentrer dans le salon où j’ai vu deux personnes à terre, blessées aux jambes, j’ai vu le sang », a-t-il ajouté, décrivant des « gens sous le choc et en panique ».

« Je sais que c’est le centre culturel kurde qui a été touché. Là, je vois des Kurdes qui sont en train de se fâcher contre la police. Ils sont en pleurs. Je connais une des personnes qui étaient là-bas et il m’a bien confirmé que c’était là-bas que ça s’était passé. Le secteur est totalement bouclé »décrit un restaurateur de la rue d’Enghien, au micro de RFI.

Sur Twitter, Anne Hidalgo la maire de Paris a rendu hommage aux forces de l’ordre, et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a indiqué qu’il se rendrait sur place « à la suite de la dramatique fusillade ».

Avec RFI/AFP

2 Commentaires

  1. il ne faut pas croire ce communiqué de l’AFP! Les motivations de l’assassin sont le racisme et l’intolérance ! il venait de sortir de prison pour avoir agressé des migrants somaliens avec un sabre! et avoir poignardé une femme immigrée quelque mois avant! c’est du terrorisme d’extrême droite !

  2. en faisant ce carnage il est persuadé de tuer des arabes, des musulmans ! Killing an arab! comme le chantait le groupe anglais The Cure autrefois ! or ces kurdes sont de gauche et laïc!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

La bourde de Nathalie Saint-Cricq sur France2

Nathalie Saint-Cricq fait partie de cette légion d'analystes faiseurs d’opinion qui professent pour leur clan sur les chaînes publiques. Ici c’est pendant le journal...

Les derniers articles

Commentaires récents