21 juin 2024
spot_img
AccueilMise en avantBande de Gaza : un chef du Jihad islamique tué par Israël

Bande de Gaza : un chef du Jihad islamique tué par Israël

Jihad islamique

Ali Ghali, un des chefs militaire du Jihad islamique est tué par une frappe israélienne. Les opérations militaires ont fait 25 morts.

Le Jihad islamique palestinien a annoncé ce jeudi la mort d’un de ses chefs militaires, tué dans une nouvelle frappe israélienne sur la bande de Gaza avant l’aube. «Ali Ghali (…) commandant l’unité de lancement des roquettes (…) a été assassiné dans le sud de la bande de Gaza avec d’autres martyrs», indique un communiqué des Brigades al-Qods, la branche armée du mouvement. L’armée israélienne a confirmé l’avoir visé dans une nouvelle frappe, qui, selon des sources médicales palestiniennes a fait trois morts à Khan Younès.

Les opérations militaires israéliennes ont fait 25 morts depuis mardi, selon les autorités locales.

Le djihad islamique qui a tiré depuis mercredi après-midi plusieurs centaines de roquettes n’ayant fait à ce stade aucun blessé en Israël, a affirmé que « les assassinats israéliens ne (resteraient) pas impunis et (que) toutes les options (étaient) sur la table pour la résistance ». L’escalade en cours est la plus grave entre groupes armés palestiniens de Gaza, territoire sous le contrôle du mouvement islamiste Hamas, et Israël depuis août 2022.

- Advertisement -

Le djihad islamique, organisation qualifiée de « terroriste » par Israël, l’Union européenne et les Etats-Unis, est ciblé par des frappes israéliennes depuis mardi.

Il avait promis une « réponse de même ampleur que les crimes » de l’ennemi israélien après l’élimination de trois de ses chefs militaires dans des frappes israéliennes ayant fait mardi 15 morts, dont quatre enfants, dans la bande de Gaza, territoire sous le contrôle du mouvement islamiste Hamas depuis 2007.

Selon les autorités locales, les opérations de l’armée israélienne ont fait dix morts supplémentaires depuis, parmi lesquels une fillette de 10 ans, et quatre combattants du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), selon ce mouvement.

La bande de Gaza, territoire exigu miné par la pauvreté et le chômage où vivent 2,3 millions de Palestiniens sous blocus israélien, a été le théâtre de plusieurs guerres avec Israël depuis 2008.

« J’ai l’impression qu’une guerre va éclater, il y a de la tension et de la peur », a dit à l’AFP Monther Abdallah, un habitant de Gaza de 50 ans.

Cela fait un an exactement que la journaliste d’Al Jazeera, Shirine Abu Aqla a été assassiné par un tir israélien. Aucune enquête n’est menée par les autorités de Tel Aviv. Pourtant des enquêtes indépendantes ont pointé la responsabilité de l’armée israélienne dans ce meurtre.

 Avec RFI/AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents