10 décembre 2022
spot_img
AccueilChroniqueBRICS : «Aujourd’hui tu joues, demain tu seras le jouet »

BRICS : «Aujourd’hui tu joues, demain tu seras le jouet »

Un historien géographe avait décrit l’Algérie comme un « gros ventre et une petite tête ». Le gros ventre est l’immense poche saharienne. La petite tête est la bande côtière (1 200 km) qui donne sur la Méditerranée. C’est la poche saharienne qui finance la politique du ventre. « Quand le ventre est plein, il demande à la tête de chanter ».

Nos ressources vitales viennent du sous-sol saharien. Nous sommes esclaves du marché mondial tant pour les exportations que pour les importations.

Sur le littoral et les hauts plateaux, nous ne produisons rien ou presque rien ; par contre nous consommons tout ce que les autres peuples éveillés laborieux produisent avec leurs mains et leur intelligence. Toute notre nourriture provient de l’étranger prêt à être consommée sans fournir aucun effort. Il suffit d’ouvrir la bouche.

Toutes nos maladies rentrent par la bouche. Tous nos malheurs sortent de notre poche. Aucune institution économique, politique, sociale ou religieuse n’est épargnée. De la pratique de cette politique, voulue ou subie, on ne peut sortir que rouillés pour ne pas dire souillés. « Celui qui désire du miel doit supporter la piqure des abeilles ».

- Advertisement -

On prend les hommes par le ventre, on les tient par la barbichette. C’est dans et par l’idéologie de l’intérêt général que se réalise le consensus nécessaire au maintien du tissu social dans le monde occidental.

Comme dirait Einstein on ne résout pas les problèmes au même niveau auxquels, ils ont été posés, donc il faut s’élever. Avec internet, on voit de mieux en mieux le merdier dans lequel nous pataugeons sans pouvoir se détacher.

Les vieux regardent vers le bas, les jeunes vers le haut, les uns la tombe, les autres la lune. Les jeunes sont dans le mouvement, le vieux dans l’immobilisme « ô temps suspend ton vol » implorant le ciel enfermés dans leur confort douillet de leur lit funeste. Les jeunes débordent de vivacité envahis par le stress de leurs testerons qui débordent d’énergie rivés sur leur Smartphone jour et nuit.

Ils vivent dans un monde virtuel. Ils sont interconnectés. Les vieux sont déconnectés de la réalité. Ils vivent leur solitude dans l’amertume. Au fait ces dernières années, nous n’avons pas eu droit aux « bricks », la viande du Brésil était contaminée par la cocaïne venant de Colombie en transitant par l’Espagne en pleine pandémie du Covid-19 importé de Chine via l’Italie pour se propager sur le reste du monde à la vitesse de l’éclair.

Un monde bousculé par la guerre en Ukraine, l’Europe a froid, l’Afrique a faim, l’Amérique s’inquiète, la Russie gonfle le torse, l’Europe manœuvre, la Chine se réveille, l’Arabie Saoudite se découvre des ailes. Le jeu se corse, l’ordre de Breton West a fondé le monde contemporain.

Les puissances émergentes tentent de le bousculer. Dans le nouvel ordre mondial qui se dessine, il n’y aura de place pour les nations faibles. La famine sera le critère de sélection des peuples au droit à la survie. On ne peut jouer le sort d’une nation à la roulette russe.

Dr A. Boumezrag

(*) Le terme « briks » c’est le « bourek » traditionnel algérien consommé particulièrement le mois de ramadhan ; l’acronyme BRICS désigne le rapprochement de quatre pays aux vastes territoires le Brésil, la Russie, la Chine auxquels s’est intégré l’Afrique du Sud en 2010

 

ARTICLES SIMILAIRES

2 Commentaires

  1. « l’acronyme BRICS désigne le rapprochement de quatre pays aux vastes territoires le Brésil, la Russie, la Chine auxquels s’est intégré l’Afrique du Sud en 2010:. C’est 5 pays dont l’Inde pour le « I » de BRICS.

  2. De Groupe de Pays Emergents (GPE), les BRICS risquent de devenir un groupe de Gouvernements Bancals (GGB)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La suppression de la police des mœurs évoquée par le pouvoir en Iran

Près de trois mois après le début du mouvement de contestation, suite à la mort de Mahsa Amini en septembre dernier, cette jeune Kurde...

Les plus populaires

Commentaires récents