https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilSportCAN 2024 : la Côte d’Ivoire retrouvera le Nigeria en finale

CAN 2024 : la Côte d’Ivoire retrouvera le Nigeria en finale

La Côte d'Ivoire en finale

Après la victoire du Nigeria contre l’Afrique du Sud, l’autre demi-finale de cette 34e Coupe d’Afrique des nations a mis aux prises, mercredi 7 février à Abidjan, le pays organisateur, la Côte d’Ivoire, et la République démocratique du Congo (RDC). Grâce à une volée gagnante signée Sébastien Haller, les Éléphants l’ont emporté. Les voilà qualifiés pour « leur » finale à domicile.

Ça y est, le casting de la finale de cette CAN 2024 est connu. Le Nigeria, vainqueur plus tôt de l’Afrique du Sud ce mercredi, sera opposé, le 11 février, à la Côte d’Ivoire. Juste après le succès tardif des Super Eagles du côté de Bouaké, les locaux ont entamé l’autre demi-finale de la compétition à Ebimpé.

Nul n’a oublié que c’est dans ce stade que les Éléphants furent humiliés au premier tour par la Guinée équatoriale (4-0). Mais depuis, la sélection nationale a changé de coach et de mentalité. Et la RDC savait qu’elle allait voir se dresser devant elle une Côte d’Ivoire bien différente de celle qui s’était effondrée il y a un peu plus de deux semaines.

Kessié trouve le poteau

Dans une ambiance surchauffée, avec, sans surprise, une écrasante majorité de supporters ivoiriens dans les tribunes (51 020 spectateurs au total), ce match a débuté sur un très bon rythme, avec deux équipes décidées à ouvrir le jeu. Cédric Bakambu a pensé même ouvrir le score (9e), mais l’arbitre a signalé une faute de Meschack Elia sur le gardien ivoirien, Yahia Fofana.

- Advertisement -

Plus tard, une autre alerte a retenti pour la Côte d’Ivoire avec cette parade de Fofana devant Yoane Wissa (28e), alors que le Congolais n’avait pas été signalé hors-jeu (il l’était). Le match s’est toutefois équilibré, et les Éléphants, de plus en plus à l’aise, ont failli faire la différence avant la pause.

Sébastien Haller, titulaire en pointe, a d’abord tenté un retourné acrobatique, sans trouver le cadre (35e). L’attaquant, à la réception d’un centre de Wilfried Singo, a ensuite smashé une tête puissante, encore non cadrée (40e). Et enfin, Franck Kessié, tout en puissance, a décoché un tir qui a terminé sa course sur… le poteau de Lionel Mpasi (42e).

Haller envoie les Eléphants en finale

Le début du deuxième acte a vu les Léopards causer à nouveau quelques frayeurs à la défense ivoirienne, notamment avec Theo Bongonda, remplaçant d’un Gaël Kakuta à court de rythme. La domination de la Côte d’Ivoire a quand même vite repris, et le verrou congolais a fini par céder.

Mpasi a d’abord détourné une nouvelle tentative de Kessié, mais il a dû s’incliner, quelques minutes après, devant le geste de Haller. Oublié dans la surface, le longiligne avant-centre a repris de volée du pied droit un centre de Max-Alain Gradel. La trajectoire de sa reprise a lobé Mpasi et libéré les dizaines de milliers de supporters présents à Ebimpé (65e).

Rfi

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici