28 janvier 2023
spot_img
AccueilSportChelsea-Lille : comment les Dogues peuvent-ils contrarier les Blues ?

Chelsea-Lille : comment les Dogues peuvent-ils contrarier les Blues ?

Chelsea

Chelsea, le club londonien, tenant du titre en Ligue des champions, vient aussi de remporter la Coupe du monde des clubs.

Défaits par deux fois sur le même score (2-1) par Chelsea en phase de groupes de la Ligue des champions en 2019, les Dogues débarquent à Londres avec les crocs mais aussi avec le statut d’outsider.

Ils tenteront, mardi 22 février, de faire mentir les bookmakers, alors qu’une victoire lilloise à Stamford Bridge est cotée à 10. En difficulté en championnat, avec une onzième place, le Losc aura tout de même fort à faire face aux nouveaux champions du monde des clubs.

Le Losc « n’a rien à perdre ». Si Chelsea, champion d’Europe en titre, part grandissime favori dans sa confrontation avec les Lillois, l’entraîneur londonien, Thomas Tuchel, se méfie des Dogues.

- Advertisement -

Peu brillants en championnat, à l’image de leur triste match nul contre Metz (0-0) vendredi, les Nordistes se sont montrés bien plus flamboyants en Ligue des champions depuis le début de la saison et avaient fini en tête de leur groupe devant Salzbourg, Séville et Wolfsburg.

Avec Chelsea, les hommes de Jocelyn Gourvennec n’ont pas hérité du tirage le plus clément : « Dans l’utilisation du ballon, il y a une grosse base technique. C’est une équipe qui aime assoir son jeu en construisant à l’intérieur. Ils ont des couloirs très offensifs. Ils sont aussi costauds défensivement. C’est une équipe très complète », a analysé l’entraîneur lillois en conférence de presse d’avant-match lundi. Mais l’exploit reste possible pour les Dogues, à condition de bien profiter des points faibles londoniens et de l’absence de joueurs majeurs, comme Mason Mount, Reece James et Ben Chilwell, blessés.

Profiter du manque de confiance de Lukaku et museler Ziyech

Et le principal point faible des Blues à l’heure actuelle se nomme Romelu Lukaku. En l’absence de ses principaux pourvoyeurs de ballon, le Belge traverse une mauvaise passe, à l’image de son match contre Crystal Palace samedi, durant lequel il n’a touché que 7 ballons en 90 minutes.

« Il y a des statistiques qui ont été diffusées, elles montrent qu’il n’est pas impliqué dans notre jeu mais parfois c’est comme ça avec les attaquants, quand ils ont du mal à avoir confiance, à trouver des espaces », l’a défendu Thomas Tuchel, affirmant également que la solution viendrait du joueur lui-même. Avec Francetvinfo

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Quatre tombes pharaoniques et une momie révélées en Egypte

L'Egypte a dévoilé jeudi quatre tombes de dignitaires pharaoniques et une momie de plus de 4 000 ans à Saqqara près du Caire, la...

Les plus populaires

Commentaires récents