26 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Comment utiliser le réseau social Mastodon

Comment utiliser le réseau social Mastodon

Mastodon

On vous explique comment utiliser le réseau social Mastodon, l’une des alternatives à Twitter, racheté par Elon Musk. Ce réseau social crée en 2016 a enregistré un afflux d’utilisateurs qui souhaitent quitter Twitter, depuis qu’Elon Musk en a pris le contrôle.

Mastodon, vous connaissez ? Depuis l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk, de nombreux utilisateurs ont migré vers ce réseau social. Inquiets face à de possibles changements dans les règlements de modération, scandalisés par le licenciement brutal de milliers de salariés, ou refusant l’idée d’un abonnement payant au réseau, des milliers d’internautes se cherchent un nouveau nid. Résultat, le 3 novembre, Mastodon annonçait (sur Twitter) avoir gagné 230 000 utilisateurs en une semaine, portant à 655 000 le nombre de personnes inscrites sur le réseau social. Une goutte d’eau face aux 238 millions d’usagers quotidiens dits « actifs » de Twitter, comptabilisés fin juin.

Tentés de fuir l’oiseau bleu pour rejoindre le mammouth violet ? Franceinfo vous explique en quoi consiste Mastodon et comment l’utiliser.

C’est quoi exactement Mastodon ?

Mastodon est un réseau social de micro-blogging, libre, open-source et décentralisé. Il a été créé en octobre 2016 par Eugen Rochko, un développeur allemand. Similaire à Twitter et à Tumblr, il permet de partager des messages, des images et des vidéos, dans une limite de 500 caractères. Les messages, à la différence du réseau américain, peuvent être édités et portent le nom de « pouets »« toots » en anglais.

La particularité de Mastodon est son caractère décentralisé. Comme l’explique la rubrique d’aide du réseau social, chaque nouvel utilisateur choisit un serveur lors de son inscription. Ce dernier est géré par une organisation ou une personne indépendante. Les informations de l’utilisateur sont ensuite stockées sur ce serveur. Au total, Mastodon compte un peu plus de 3 300 serveurs dans le monde. Mais attention, s’il existe une multitude de serveurs, chaque utilisateur a bien accès à l’entièreté du réseau social.

- Advertisement -

Ce choix permet à Mastodon « de répartir sa charge sur différents serveurs », explique le magazine américain Wired*, ce qui veut dire que « Mastodon n’a pas besoin de l’infrastructure, de l’ingénierie, ou d’un soutien financier important qu’un réseau comme Twitter nécessite ». L’organisation permet en outre à Mastodon de se passer de publicité, pour n’être financé que par des donations et des sponsors.

Comment puis-je me créer un compte ?

La marche à suivre est un peu plus complexe que sur Twitter. La première chose à faire est de choisir un serveur. Une liste est disponible sur le site de Mastodon et permet de s’orienter en fonction de centres d’intérêts ou de critères géographique. Le choix du serveur n’est pas déterminant, puisqu’une fois inscrit, vous accéderez à l’entièreté du réseau social. Il suffit ensuite de se choisir un identifiant ainsi qu’un mot de passe. Cette adresse, au format « @xx.xx@mastodon.xx » vous servira ensuite de pseudonyme, à l’image du « @xxx » sur Twitter.

Comment utiliser Mastodon ?

Mastodon est d’apparence plutôt similaire à Twitter, si ce n’est que les « pouets » remplacent les « tweets ». Il est possible de poster des messages de 500 caractères et de les éditer, d’envoyer des messages directs à des utilisateurs, de faire une recherche et de suivre les tendances actuelles. A la différence de Twitter, il n’est pas possible d’aimer un post, mais de lui mettre une étoile, pour le signaler comme favori. Cette action n’est pas visible par les autres abonnés.

En tant qu’utilisateur, vous aurez accès à deux fils d’actualité différents, accessibles sur la droite de l’écran : un fil local, qui récapitule les messages postés sur votre serveur et un autre tous les messages postés sur les serveurs de Mastodon.

Comment retrouver les comptes que je suivais sur Twitter ?

C’est le principal obstacle à l’adoption de Mastodon. La première chose à comprendre, c’est que vous ne retrouverez pas tous vos contacts sur le réseau social décentralisé, même si la liste des utilisateurs s’est allongée ces derniers jours. Plusieurs outils existent cependant pour retrouver ses contacts. L’application web Fedifinfer* permet de scanner vos contacts et de retrouver ceux qui sont également sur Mastodon. Pour aller plus vite, il est même possible d’exporter un fichier CVS de ses contacts, pour l’importer dans Mastodon. Le service Twitodon* permet de faire la même chose.

Vous pouvez par ailleurs faire une recherche directement dans Mastodon, selon vos centres d’intérêts. Des médias, comme Mediapart ou Le Monde ont d’ores-et-déjà investi le réseau social. Certaines institutions, comme la Commission européenne, disposent elles aussi d’une page.

Est-ce que Mastodon est sécurisé ?

C’est sur ce point que le bât blesse. La confidentialité des échanges n’est pas totalement garantie avec les messages privés, selon Numerama, les messages n’étant pas chiffrés de bout en bout, comme d’ailleurs sur Twitter. Mathis Hammel, spécialiste en sécurité informatique, rappelle sur Twitter que « le propriétaire du serveur peut accéder à vos messages privés » et recommande d’éviter d’utiliser un serveur géré « par un proche ou un collègue ».

La politique de modération du réseau social soulève également des questions. Chaque instance, entité qui gère un serveur, supervise sa propre politique de modération. Les règles peuvent par conséquent différer d’un serveur à l’autre, même si, comme l’explique le Blog du modérateur« Mastodon assure que ses serveurs s’engagent constamment à modérer contre le racisme, le sexisme et la transphobie ». Comme sur Twitter, on trouve également des fausses informations et des faux comptes sur Mastodon.

Francetelevision

*Les liens suivis d’un astérisque sont en anglais.

 

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Nouveau stade de Tizi-Ouzou : « Anomalies et retard »

Le  nouveau stade de Tizi-Ouzou dont on annonce la fin des travaux pour le début de l'année 2023 comporte-t-il des malfaçons et des défauts...

Les plus populaires

Commentaires récents