15 avril 2024
spot_img
AccueilPolitiqueCrise diplomatique avec Paris : le silence troublant de Tebboune 

Crise diplomatique avec Paris : le silence troublant de Tebboune 

Tebboune

La  crise diplomatique entre Paris et Alger suscitée par la fuite à partir de Tunis de la militante  algéro-francais francaise, Amira Bouraoui a été étrangement ignorée  dans la rencontre périodique radio-télévisée de Tebboune avec la presse nationale. 

Etrange silence, en effet, du fait de la grande colère suscitée dans les sphères officielles et du branle-bas politico-médiatique créé  autour de cette affaire que des voix autorisées ont assimilée à une attente grave à la souveraineté nationale. Évoquant même l’implication directe des services secrets français dans la sortie clandestine de Amira Bouraoui qui était sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national.

Aucun des deux journalistes présents sur le plateau n’a daigné évoquer cet  événement aux allures de scandale et qui a même poussé l’Algérie à rappeler son ambassadeur. Pas question d’évoquer les sujets qui fâchent. Pourtant, l’ambassadeur de l’Algérie en France est normalement toujours à Alger depuis presque un mois. Et la France n’a pas non plus d’ambassadeur à Alger. Pourtant, tout baignait entre Tebboune et Macron ! L’affaire Bouraoui est donc si capitale pour balayer les relations entre deux capitales ?

Saillies et accusations sans preuves

Abdelmadjid Tebboune s’est contenté de quelques réponses lapidaires, se laissant aller à des traditionnelles saillies contre l’ennemi extérieur et aux accusations sur la compromission de certains Algériens avec  des parties étrangères qu’il se gardera de nommer pour nuire à leur pays.

- Advertisement -

« La  cinquième colonne existe, et l’Algérie est toujours ciblée (…)Le citoyen algérien est fier de son pays, la tête haute et ne cède pas aux pressions ». Il faut avoir une bonne dose de courage pour aller au fond de ses pensées. Ce que Tebboune n’a pas puisqu’il ressert les mêmes insipides arguments à chacune de ses sorties médiatiques.

« Il existe plusieurs ONG affiliées aux services  de renseignement étrangers », ajoutera, accusant ces organisations d’être des têtes de pont pour les plans de déstabilisation de l’Algérie. Qui sont ces services de renseignements ? Les Algériens ont envie de savoir. Tebboune accuse à tout va sans avancer le moindre argumentaire sérieux.

Dans la synthèse qu’elle a réalisé de la rencontre, l’APS affirme que  le président de la République  a mis en garde contre « les milieux hostiles à l’Algérie qui refusent la vérité et la défense des opprimés », soutenant que l’Algérie « n’accepte pas ce qui se passe dans le monde actuellement », de même qu’elle rejette les « agendas » auxquels elle ne participe pas. Voire ! Le monde tremble face à autant d’audace !

Que les Algériens dorment sur leurs deux oreilles, Tebboune veille sur les ennemis de l’Algérie. «Nous sommes à l’affut de toutes tentatives ciblant le pays, soutient-il sans barguigner. Les parties souhaitant attenter à l’Algérie s’efforcent de le faire « de l’intérieur », en exploitant quelques citoyens algériens qui « ont vendu leur patrie et prêté serment de fidélité à des ambassades étrangères », a-t-il souligné.

Tout l’entretien face à des journalistes convoqués pour acquiescer la moindre saillie est une kyrielle d’accusations gratuites, dépourvues de la moindre rigueur intellectuelle.

Yacine K.

Algérie-France : Macron et les excuses du journal Le Monde

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents