19 mai 2024
spot_img
AccueilMondeCyberattaque contre France travail : des millions de personnes concernées

Cyberattaque contre France travail : des millions de personnes concernées

Hackers

D’après la Cnil, l’opération a débuté par une « usurpation d’identité de conseillers Cap emploi », l’organisme en charge de la recherche d’emploi des personnes handicapées. Elle arrive trois jours seulement après celles ayant visé des ministères.

Deux cyberattaques d’ampleur en trois jours. Après une attaque informatique ayant ciblé plusieurs services de l’Etat dimanche, France Travail (ex-Pôle emploi) a également été visé par des pirates informatiques, mercredi 13 mars.

Des informations concernant des dizaines de millions de personnes ont peut-être été compromises, a annoncé l’organisme public dans un communiqué. Le parquet de Paris a ouvert une enquête afin d’identifier les auteurs de l’attaque, qui n’a pas été revendiquée. Voici ce que l’on sait de cette affaire.

Des données personnelles de 43 millions de personnes « potentiellement » dérobées

Dans son communiqué, France Travail explique que « la base de données qui aurait été extraite de façon illicite contient les données personnelles d’identification des personnes actuellement inscrites » comme demandeurs d’emploi. Mais pas seulement : sont aussi concernées « des personnes précédemment inscrites au cours des vingt dernières années » ajoute l’opérateur, « ainsi que des personnes non inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi, mais ayant un espace candidat sur francetravail.fr« . Soit « potentiellement les données personnelles de 43 millions de personnes ». L’attaque a également concerné Cap emploi, l’organisme en charge de la recherche d’emploi des personnes handicapées.

- Advertisement -

France Travail précise que, « compte tenu des investigations techniques menées, les données personnelles d’identification exposées sont les suivantes : nom et prénom, date de naissance, numéro de Sécurité sociale, identifiant France Travail, adresses mail et postale et numéros de téléphone ». France Travail assure toutefois qu’il n’y a « aucun risque sur l’indemnisation » des bénéficiaires, les mots de passe et coordonnées bancaires n’étant pas concernées par ce vol.

Les personnes touchées invitées à la vigilance et à porter plainte

Les personnes concernées sont encouragées à porter plainte via un système simplifié, spécialement mis en place par la brigade de lutte contre la cybercriminalité de la direction de la police judiciaire de Paris. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) préconise en outre dans un communiqué « d’être particulièrement vigilant par rapport aux messages (SMS, mails) » reçus depuis le début de l’attaque.

Une vigilance accrue, notamment si ces messages invitent « à effectuer une action en urgence, telle qu’un paiement ». « Vous allez recevoir des courriels liés à France Travail, parfaitement imités, sans aucune faute d’orthographe, pour vous demander des données bancaires », avertit sur franceinfo Pierre Penalba, expert en cybercriminalité. La Cnil recommande également de s’assurer d’avoir des mots de passe « suffisamment robustes » ou encore de vérifier « périodiquement les activités et mouvements » sur ses différents comptes. 

Si « la fuite de données ne concernerait ni les mots de passe, ni des coordonnées bancaires », il est toutefois « possible que les données ayant fait l’objet de la violation soient couplées, par des acteurs malveillants, à d’autres informations provenant de fuites de données antérieures », prévient encore la Cnil. « La vigilance est donc de mise, dans les prochains jours, mais aussi et surtout à plus long terme. »

Les attaques se multiplient et touchent plusieurs secteurs particulièrement sensibles. En Europe comme aux Etats-Unis. Elles sont habituellement l’œuvre de hackers professionnels établis dans des pays autoritaires, comme la Russie, la Chine, etc.

Avec Francetvinfo

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Une bijouterie de luxe dévalisée près des Champs-Elysées à Paris

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne. Les braqueurs sont activement recherchés. Un...

Les derniers articles

Commentaires récents